mercredi 9 avril 2014

Atma et Paramatma

Monet, nympheas
« Vous avez beaucoup entendu parler de Paramatma (l'Esprit Suprême de Dieu) de l’Atma (l'Esprit), de l’Adi Shakti, et vous avez lu également lu des livres à leur sujet. De temps à autre, l’homme parle de l’Atma et du Paramatma. De nombreuses Incarnations ont indiqué qu’il faut d’abord réaliser l’Atma, parce que l’homme ne peut atteindre le Paramatma sans connaître son Atma. De même qu’on ne peut identifier les couleurs si l’on ne voit pas, on ne peut atteindre le Paramatma sans avoir trouvé son Atma.
On ne peut comprendre intellectuellement Paramatma, ce n’est qu’à travers l’Atma qu’on peut le saisir. Jusqu’ici, tous les saints ont dit : "Soyez vigilent dans le respect du Dharma, recherchez votre Atma et comprenez cet Atma qui réside en vous."
Qu’est-ce que l’Atma ? Quel travail fait-il en nous et comment est-il relié à Paramatma ?

On dit que l’Atma est la réflexion de Paramatma dans notre cœur. Cette réflexion est semblable à celle du soleil dans l’eau. Bien que la réflexion du soleil se voit sur l’eau, le soleil se trouve toujours dans le ciel et non dans l’eau.
De même, l’Atma, pour autant qu’on le voit, est bien au-delà de tout cela et non limité par cela. Mais, pour qu’une réflexion se voit clairement dans un miroir, celui-ci, à l’origine de la réflexion, doit être propre. Si le miroir n’est pas propre ou si l’objet réfléchissant est une pierre, on n’y verra pas la réflexion du soleil.
Pareillement, l’homme a l’air perturbé s’il n’est pas encore devenu propre comme un miroir afin de voir en lui-même la réflexion de Paramatma.  Bien que le soleil prenne différentes formes selon les vaguelettes d’une eau qui s’écoule, il est lui-même ferme et stable, ce n’est que sa réflexion qui change sa forme. Ainsi, la réflexion de l’Atma semble être nulle ou intermittente chez la personne qui est pleine de péchés et de perversités ou dont le cœur est lourd de mauvaises ambitions et de désirs inappropriés. Cela implique donc que le corps, l'esprit, l'intellect, l'ego etc que nous connaissons, doivent être convertis en miroirs. Ils devraient être transformés en miroir.
Comment le faire ? Dieu a fait en nous les arrangements nécessaires. De nombreuses Incarnations ont travaillé à nous faire évoluer, à partir de l’amibe jusqu’au stade d’être humain et nous ont porté à notre niveau actuel et nous sommes des êtres humains attentifs mais pas illuminés. Un homme aveugle est très attentif à ses perceptions mais celui qui possède la vue, voit tout sans faire d’efforts. Un homme aveugle peut percevoir de très, très petites choses. Il connaît tous les petits détails de chaque endroit. Mais celui qui possède la vue ne regarde que ce qui vaut la peine d’être vue et ce qu’il veut connaître.

La Kundalini Shakti, (le pouvoir de la Kundalini) qui réside en nous, a été placée là par Paramatma et a été créée par Son Energie du désir (Mahakali). C’est la Kundalini Shakti qui crée notre miroir, le développe et le nettoie. Lentement, elle le rend capable de recevoir la réflexion de l’Atma.
Vous savez que grâce à Sahaja Yoga, l’éveil de la Kundalini est très facile et spontané. Mais les Sahaja Yogis doivent savoir qu’ils sont avant tout venus à Sahaja Yoga afin de nettoyer leur réflecteur,  leurs péchés et leurs mauvaises actions passées, de purifier toute la saleté qui s’est accumulée depuis des temps immémoriaux. Ils ne sont pas venus pour accumuler les péchés et la saleté mais pour devenir purs.

Beaucoup de Sahaja Yogis ont conscience que la Kundalini est ce courant traverse leurs chakras et les éveille. Lorsque la lumière touche vos chakras, vous pouvez connaître leur état même sur le bout de vos doigts. C’est la connaissance, la seule chose à savoir.»
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux Yogis sur l'atma, traduit de l'hindi, Delhi, Inde, 18/08/1979

L'Atma est le reflet du Paramatma dans notre cœur, comparable au Soleil se reflétant sur l'eau. Bien que son reflet soit dans l'eau, le Soleil se trouve bien plus haut dans le ciel et pas dans l'eau.
L'atma est le Soi ou la réflexion de Dieu, l'étincelle de pureté divine dans chacun. Il est le flot de vibrations fraîches que nous pouvons ressentir dans nos mains.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire