dimanche 30 mars 2014

Que doit-on ressentir: une brise chaude ou froide ?


Chercheur: Ce n'était pas ce que je cherchais ou demandais….mais comment se fait-il que c’est descendu au lieu de monter?
Shri Mataji: Non, cela ne redescend pas. La Kundalini ne descend jamais, elle monte toujours, ce qui redescend, c’est la Grâce, voyez-vous, la Grâce descend, pas la Kundalini, la Kundalini va toujours vers le haut. Et la Grâce descend sur ​​votre sympathique (système nerveux), ce qui vous rafraîchit complètement. Vous vous détendez totalement avec la Grâce. Mais la kundalini monte toujours, elle ne redescend jamais.
Or, chez les personnes, il se produit que la kundalini passe par ce canal central (le système parasympathique). Mais, si c’est du style très accidenté ou si la Kundalini est extrêmement molle, suite aux erreurs des chercheurs, alors elle retombe, elle tombe. Elle retombe sur un autre point, ensuite fait comme ça, elle tombe. Puis, vous devez la lever de nouveau et la nouer (symboliquement au-dessus de la tête). Encore une fois, la monter et l’attacher.
Chez de nombreuses personnes, cela doit être fait, mais cela réussit.
Vous saurez tout ce qu’il faut savoir, ne vous inquiétez pas.
Par exemple, lui, pratique depuis dix-huit mois, mais il maîtrise la kundalini. Il peut lever votre kundalini et vous devenez tout comme lui. Vous devriez devenir pareil, il n'y a aucun problème, cela fonctionnera.
Chercheur: Comment avez-vous reçu votre Réalisation ?
Shri Mataji: Je suis née comme ça. Je suis comme ça depuis des siècles, ancienne. Je suis un mystère devrais-Je dire au début. On devrait garder cela mystérieux, puis vous découvrirez qui Je suis, d'accord? Faisons comme cela : d'abord, vous découvrez qui vous êtes puis vous découvrez qui Je suis, c’est une meilleure idée, n'est-ce pas ? Parce que Je ne veux pas dire quelque chose qui pourrait inutilement déranger certaines personnes. Le mieux c’est que vous deveniez (Réalisé).
Chercheur: Est-il vrai qu’un gourou Réalisé a une brize fraîche, pas brûlante ?
Shri Mataji: Non, brûlante, c’est très dangereux.
Chercheur:  Mais froide, c’est aussi dangereux ?
Shri Mataji: Mais vous n'avez pas de brize. Vous pourriez avoir très froid si vous êtes un patient avec une pression artérielle faible. Si vous êtes une personne du coté gauche (qui utilise trop l’énergie du sympathique gauche). Si vous êtes "hanté", vous avez extrêmement froid, très froid. Ce n'est pas bon. Une sensation de froid, c’est différent d'une brise fraîche, de la sensation d'une brise, mais cela ne devrait pas être brûlant, en aucun cas. Une brize brûlante est une chose très dangereuse. Si elle est brûlante, cette chaleur n'est pas bonne.
Chercheur: Pourquoi obtient-on une brize chaude ?
Shri Mataji: C'est une friction, c'est un frottement du Divin (à cause des blocages dans les chakras). Vous voyez, quand la Kundalini s’élève, elle devrait normalement vous donner une brise fraîche, une brise fraîche dans les mains… Mais s'il y a une friction, une friction génère toujours du chaud. Mais cela se refroidit, aucun problème. Au début, la plupart d'entre vous aura du chaud, un peu. Parce que, après tout, voyez-vous, vous savez bien que vous êtes tous des gens très compliqués. Nos cerveaux, surtout, sont des cerveaux modernes, vous voyez. Donc, nous avons cogité, cogité, cogité. On ne peut tout simplement pas arrêter nos pensées, même pour une minute.
Mais la première chose qui va se passer, c'est que vous allez entrer en conscience sans pensée. C'est ce qu'on appelle aussi en sanskrit "nirvichara samadhi",  ce qui signifie que vous devenez conscient, vous êtes absolument conscient. Il n'y a aucune pensée. Les pensées (s’arrêtent) : c’est l’éveil du Christ – c’est ce qui devrait vous arriver. Une fois que cela se produit, la Kundalini passe par là (par le chakra de l’Agnya) et vous pouvez ressentir la brise fraîche.
Beaucoup de gens qui fument ne peuvent pas ressentir la brise dans leurs mains au début, car  ce chakra (le Vishudhi) est un peu abîmé. Mais ensuite vous commencez à la ressentir. A quelqu’un.
Marsha, vous la sentez  bien dans vos mains ? 
Elle était fumeuse. C’est une grande chercheuse, Je dois dire. 
Bien, passons-nous à la séance de la Réalisation maintenant ?»
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public en l'Eglise de l’Unité de Houston, Etats-Unis, 30/05/1986.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire