mardi 4 mars 2014

On ne sait pas expliquer le processus vivant


« La causalité est l’aspect "Nirakara" (le sans forme) de la forme de Shakti, tandis que les divinités prennent une forme "Sakara" pour l'utiliser. Elles savent comment l'utiliser. La causalité se manifeste physiquement par le système nerveux central. Le "Sakara" (la forme) est ce qui agit ou "karta" (l’actant). La causalité est la puissance d’une Déité en particulier, le pouvoir Non-manifesté. Mais dès que les Déités sont éveillées, leurs pouvoirs sont également éveillés. Il s'agit d'un processus vivant et on ne peut pas expliquer la façon dont il fonctionne.

Or, voyez: le foetus, comment prend-t-il forme, qui le guide? Il doit y avoir une certaine intelligence derrière cela. Qui le fait, qui gère, qui planifie? Maintenant, Je demanderai à un gynécologue: tout ce qui est étranger au corps est rejeté hors du système, alors pourquoi le fœtus n’est-il pas rejeté? Dites-le moi. Quelque chose le nourrit, le soigne, puis le rejette au bon moment. Il grandit à l'intérieur et ne trouble pas la mère, mais en fait, le visage de la mère se transforme alors que toute l'énergie de son être se transforme. Maintenant d'où provient cette beauté de la maternité ? Voyez comment il est soigné et nourrit, il est si étonnant de voir sa perfection, n'est-ce pas? …
D’une petite graine, une petite cellule est sortie. Si l’humanité avait l’intelligence de cette petite cellule, alors Sahaja Yoga s’établirait totalement. Elle voit la direction à prendre. Elle voit une pierre, elle ne la combat pas, elle la contourne simplement et l’attache car plus tard, quand elle sera devenue un arbre, cette pierre l’aidera pour (stabiliser) ses fondations. Puis, lentement, et facilement, elle rejoint l'eau. Elle n'a aucune intuition pour savoir où elle atteindra le niveau de l'eau. Une fois, J'ai fait une expérience avec un bourdon. Je lui ai appliqué un peu de couleur car il avait l'habitude de faire sa propre maison chez moi. D’une façon ou d’une autre, la couleur est arrivée sur ses ailes. Un beau jour, Je suis allée à un endroit qui était très, très loin, et J’y ai vu le même bourdon. Puis, Je l’ai revu dans ma maison. Comment a-t-il pris toutes ces routes ? Il doit posséder une sorte d’aimant. De même, comment les oiseaux retrouvent-ils leur maison, de l'Australie à la Sibérie? Vous voyez, ils sont en collectif et absolument homogènes et ils se déplacent tous ensemble. Tout cela pour le "pacha", l’état ​​de "pachu" (animal). Mais nous, les êtres humains, ne sommes plus des "pachus" (animaux). Nous sommes libres. Maintenant, c’est dans cette liberté, quand beaucoup, beaucoup se perdent et disparaissent, que les êtres humains s'installent. Cette liberté a été donnée à Adam et Eve. S’ils avaient été sensés, il n'y aurait pas eu de problème. Maintenant il faut payer trop cher pour sa liberté….

Ce processus vivant ne peut pas être expliqué à la science. Les scientifiques n’accepteront pas  les divinités. Donc ne vous inquiétez pas à leur sujet. Il n’y a pas de mal si nous n'avons pas de scientifiques, ils ne nous manqueront pas. La chose la plus importante pour tous les scientifiques, c’est de voir par eux-mêmes. Rien ne peut leur être expliqué. Disons que le dioxyde de soufre a des vibrations qui sont électromagnétiques - symétriques et isométriques. Ils constatent seulement ce qu'ils voient. Ils verront ce qu’il en est de Sahaja Yoga. Donnez-leur les faits et laissez-leur en faire l'expérience. Comment pouvez-vous leur montrer quoi que ce soit scientifiquement? »

Shri Mataji Nirmala Devi, discours traduit de l’hindi avec le docteur Talwar et d’autres Sahaja Yogis, Shivaratri Puja, Bombay, 26 et 27/02/1987

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire