mardi 18 mars 2014

Les relations mari/femme

« Vous êtes comme les fleurs qui doivent produire un fruit. C'est ce que la nature veut. La nature veut que vous soyez là pour produire le fruit, c'est-à-dire vos enfants. C'est pourquoi vous êtes des hommes et des femmes. Ce sont les fondamentaux. Or, si vous pensez qu’avec cette responsabilité, vous pouvez faire autre chose, vous devriez le faire.
Mais la chose primordiale est de s’occuper de ses enfants, de leur donner de la joie, de créer un beau nid pour eux; mais si vous ne savez pas cela, alors Je dois dire que vous négligez vos devoirs fondamentaux et que vous focalisez votre attention sur autre chose. C’est pourquoi il y a tant de divorces et de problèmes ; les femmes veulent des droits, elles vont au-delà de leurs limites (personnelles) et deviennent en cela dominatrices, les hommes deviennent dominateurs, ce n’est pas ainsi que nous allons résoudre les problèmes.
Nous devons savoir que nous sommes deux roues, les deux roues d’un même char ; une à gauche, l’autre à droite. Mais ces roues ne sont pas identiques. Elles ne sont pas similaires car elles sont de deux types, l’une est sur le côté gauche, l’autre sur le côté droit. Mais elles sont équivalentes. Quoi qu’elles fassent, elles sont d’égale valeur, elles doivent être respectées pareillement.
Et il en est toujours ainsi.
Par exemple, une jeune fille est venue me voir qui a travaillé comme secrétaire privée, et elle m'a dit: "Mère vous dites cela, mais J'ai remarqué que tous ces hommes viennent et flirtent avec leurs secrétaires particulières."
Alors J'ai dit: "D’accord, c’est peut-être vrai, mais qu'est-ce que cela fait? Tu vois, cela montre que quelque chose ne va pas chez cet homme, il ne comprend pas, il perd la tête, il ne peut pas apprécier sa femme et il court après d'autres choses." C'est comme d’avoir quelque chose chez soi et de ne pas s’en satisfaire, voyez-vous. Par exemple, en Inde, si vous allez- si quelqu'un vient chez vous, (on vous) dira de faire attention à vos affaires, mais en Angleterre Je leur dis, si quelqu'un vient chez vous, faites attention à votre femme, vous voyez. Rires. C’est juste une petite différence entre les deux, Mais le second cas est une chose dangereuse parce c’est fondamental, la femme est fondamentale….
Or, ces deux roues, comme Je l'ai dit, sont très importantes pour Dieu, parce que beaucoup de gens formidables veulent s’incarner sur terre. Donc, beaucoup de grandes âmes veulent s’incarner et si nous nous comportons de manière à ce que tout le temps, ce char penche d’un coté puis de l’autre, Je peux vous dire qu'aucun enfant ne sera prêt à naître dans cet endroit, aucun enfant formidable. Seules les personnes qui sont de la pire espèce s’incarneront, elles seront des hooligans, des gens horribles, avec une nature horrible, et ils vont gâcher l'ambiance des pays où les époux n’ont pas avoir de bonnes relations…

Or, de vous à moi, parce que vous êtes aussi des maris et des femmes, il faudrait (établir) une chose : ne pas se quereller devant nos enfants. Nous devrions avoir toute la bienséance d’un mari et d’une femme, il y a tant de choses nous ne faisons pas en présence de nos enfants. De même, nous n’avons pas besoin de faire un "sitting" pour se quereller et dire: "je te hais et je te hais". Je vous le dis, c'est quelque chose que vous devriez changer dans votre langage. En Inde, si quelqu'un dit: "Je te hais" c'est considéré, la personne est considérée comme très grossière. Je veux dire que ce sont de très mauvaises manières que de dire "je te déteste". Je veux dire que cela montre que vous êtes une personne d’un niveau très bas pour parler comme ça. Mais dire "je te hais", et alors quoi? Si vous haïssez alors quoi ? Vous n’êtes pas Dieu. Si vous me haïssez, qu'importe ; en fait, si quelqu'un hait quelqu'un d’autre, quelle importance? Cela montre simplement que cette personne n'est pas quelqu’un de bien pour haïr autrui.
"Je te hais", c’est une façon d'exprimer quelque chose qui, Je trouve, est très mauvais pour le système familial. Cela choque les enfants. Les enfants vous voient comme des idéaux.
Vous devriez voir, lorsqu’ils naissent, car aujourd'hui, la plupart des enfants qui naissent en Australie sont nés Réalisés. Je les vois quand Je me rends à l'aéroport et Je constate qu'ils sont nés Réalisés. Et ils vous regardent, et ils sont surpris, ils boudent et se sentent très tristes. Ils n'aiment pas les querelles, ils ne prennent pas parti. Ils n'aiment pas que le père combatte la mère, que la mère se batte avec le père. Et une autre chose que vous devez comprendre, c’est qu’il faut une certaine gradation. La femme est le point le plus solide de la famille. Elle est comme la Terre Mère, et prend tous les problèmes sur elle, car c’est elle qui est la plus forte. Qui d’autre pourrait résister à ce genre de poids ? Il n’y a que la mère pour pouvoir le faire. De même, la femme de la maison qui est la mère, doit prendre sur elle. »
Shri Mataji Nirmala Devi, troisième programme public, Maccabean Hall, Sydney, Australie, 27/03/1981
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire