samedi 8 mars 2014

Le plaisir de voir les exploits des autres


« Comme vous le savez, J’ai commencé ce travail en 1970 seulement. Non pas que Je ne pouvais le commencer plus tôt, ni que dans ce monde, les gens étaient tous horribles, mais parce que J’attendais d’être compétente dans la gestion de toutes les sortes de Kundalinis. Je devais calculer toutes les permutations et combinaisons qui existaient. Et puis, J’ai pensé simplement: “Si Je pouvais trouver un moyen pour que toutes ces combinaisons puissent être combinées en une ligne, alors seulement la Kundalini s’élèvera.” Et cela a fonctionné, c’est arrivé, grâce à un désir sincère, car Je me sentais très triste pour les gens qui passent leur vie à des choses vraiment absurdes. Ils ne peuvent rien apprécier, ils n’ont aucun véritable sentiment, aucun véritable amour pour quoi que ce soit, et ils ne sont même pas aimés, ils ne peuvent pas aimer, on ne les aime pas et ils souffrent.

Donc, observer les êtres humains très soigneusement était une action tout à fait délibérée de ma part, dirais-Je. Pourquoi font-ils ça de cette façon? Pourquoi se comportent-ils comme ceci? Pourquoi ne sont-ils pas compréhensifs? Pourquoi sont-ils durs? Pourquoi crient-ils,  frappent-ils, font tout cela? A cause des déséquilibres intérieurs. Mais, par l’introspection, si vous commencez à voir ces déséquilibres, vous savez maintenant comment guérir et vous êtes vraiment capables de le faire. Il vous suffit de travailler sur vos chakras. Voyez quel chakra se bloque, où se trouve le problème. Vous devez vous respecter vous-même d’une façon telle que vous deveniez votre propre docteur et que vous sachiez tout sur vous-même. “Ceci ne va pas chez moi, pourquoi je me bloque, pourquoi ce chakra se bloque-t-il? Pourquoi cela se produit-il?”
Voilà l’éducation qu’il faut se donner à soi-même, qui ne peut être possible que si l’on fait l’analyse de tous ces blocages.

C’est à vous de grandir maintenant, de vous transformer en des gens formidables, en ces importantes personnalités vraiment exceptionnelles qui ont fait l’histoire, qui sont respectées. Tous ces grands saints, et les autres aussi, étaient d’un grand calibre, mais ils ne savaient pas comment élever la Kundalini. Mais vous le savez, vous avez quelque chose de spécial, la connaissance : comment élever la Kundalini, comment la rajuster, comment comprendre où se situe le problème. Vous savez également comment parler admirablement à quelqu’un, avec amour, au sujet de ses problèmes.
Ainsi, le message de votre Esprit, c’est qu’il faudrait s’aimer les uns les autres. Si vous n’aimez pas une personne, alors qu’est-ce qui ne va pas? Pourquoi ne l’aimez-vous pas? Qu’est-ce qui ne va pas chez elle en particulier? Si c’est un Sahaja Yogi et un grand Sahaja Yogi, est-ce de la jalousie? Est-ce de l’avidité? Ou est-ce de la concupiscence, si vous en êtes encore là?
Car l’unité fraternelle du monde entier est quelque chose qu’il faut vraiment apprécier, savourer magnifiquement. Voyez toutes ces choses ici, il y a tant d’harmonie parmi elles, tant d’harmonie, parce que c’est fait avec amour. Tout ce que vous faites avec amour est très harmonieux, cela crée une telle harmonie entre les gens. Vous voyez, le plaisir d’être en compagnie des autres, le plaisir de voir les exploits des autres donne tant de joie que Je ne peux pas le mettre en mots, c’est impossible. »
Shri Mataji Nirmala Devi, puja d’anniversaire, New Delhi, Inde, 21/03/2001


Bill Downey en plein travail, oeuvre non complète au moment de la photo, exposition Londres février 2014
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire