vendredi 10 janvier 2014

Vishnumaya est la puissance des femmes


«  ... L'attention commence à se diriger vers le bas, vers la matière, et nous acquérons toutes les qualités de la matière, sauf une, ce pouvoir que nous pouvons donner à la matière : celui d’exprimer notre amour.
Vous devenez statiques, vous devenez immuables, et quand vous commencez à utiliser cette matière pour un but inférieur à celui de donner de l’amour, alors vous faites du mal. Cette même matière a commencé à évoluer en des choses comme les armes. La première, ce doit être une pierre avec laquelle ils ont frappé, puis les massues en pierre. Ensuite viennent les sabres, puis les armes à feu, enfin l'énergie atomique. Ainsi, cette même matière a évolué dans une autre direction. Mais la matière aurait pu suivre une direction plus élevée si vous aviez vu cette propriété de la matière qui est de donner de la joie.

Ensuite, nous avons fait cela pendant un certain temps, nous avons créé de belles sculptures, de belles églises et de beaux temples, de belles peintures, de belles statues. Je pense que cela a du se terminer en Amérique au moment où ils ont fait la Statue de la Liberté. Après cela, (l’art) a pris une autre forme. Or, si vous regardez les femmes en Amérique, vous comprendrez qu'elles ne ressemblent en rien à celle de la Statue de la Liberté. Je veux dire, même pour trouver un modèle, vous devrez l’importer d'un autre endroit pour créer cette statue. Cette dignité, cette présence, le sentiment que maternel qu'elle émet, la protection qu'elle donne avec sa force.
Tout le monde est fatigué, comme ça - Shri Mataji baisse les épaules. Tout le monde est absolument un chouchou délicat. Ils ne veulent prendre aucune responsabilité, laissent la responsabilité à quelqu'un d’autre. Ici se trouve le symbole d’une si grande protection, celle de la femme envers l’homme. Au contraire, cette même protection est devenue aujourd'hui une domination des hommes.
Au lieu que les hommes deviennent des hommes, ils sont devenus des choux ici. Les choses ont évolué d’une façon inverse. J’ai beaucoup de mal à croire qu’en même temps, nous avons eu des gens comme Abraham Lincoln. Maintenant, Je ne pense pas que nous puissions produire quelqu'un comme cela. Où sont ces mères qui ont créé Abraham Lincoln ? Où sont ces grandes figures féminines qui ont tout sacrifié pour leurs enfants, pour leur donner une telle envergure? George Washington a combattu tout au long de sa vie, il avait une épouse si forte.
Mais ici, maintenant, les femmes sont devenues (identifiées) à la matière, elles pensent qu’en portant telle ou telle robe, ou en allant chez le coiffeur, en se faisant couper les cheveux d’une façon bizarres, elles deviendront puissantes. Si Je parle des femmes aujourd'hui, c’est parce que nous parlons de Vishnumaya, mais ce n’est pas vous blesser. Parce que, en cela, les hommes sont vraiment responsables. Voyons, voyons où nous sommes en train d’aller. La société toute entière est aujourd’hui dégradée, si vous regardez bien. On se sent mal quand on voit comment les choses se passent dans ce pays. Les enfants tirent sur tout le monde, les petits enfants tirent (au fusil). Si vous allez dans les rues, tout le monde est paniqué. Pourquoi il nous est arrivé dans ce pays où vous avez créé ces grands héros ? Et maintenant vous ne pouvez pas créer de héros ? Qu'est-ce qui a mal tourné, où cela a-t-il mal tourné?

Je sais qu'ils ont fait un gâchis, ces hommes ont fait un gâchis de toute la politique et tout ce qu'ils disent être soi-disant «viril». Mais, Vishnumaya est la puissance de la femme. Elle est la puissance de la femme- et on dit que les femmes américaines sont très, très puissantes. Où réside ce pouvoir? Ce pouvoir se trouve dans le nombre d'hommes dont vous pouvez divorcer et dans la somme d'argent que vous obtenez. De combien de personnes vous pouvez divorcer et , en vertu de la loi, de combien d'argent vous avez- ce n'est pas cela. Ce n'est pas la puissance d'une femme.

Il faut comprendre où nous avons perdu notre pouvoir : la puissance d'une femme, ce n'est pas d'asservir les hommes, qu'ils doivent vous apprécier du matin au soir, tout le monde, dans la rue, devant vous regarder. Ce n'est pas la puissance d'une femme, cela pourrait être la puissance d'une prostituée, mais pas celle d'une femme qui se présente comme un symbole de la liberté.

La puissance de la femme est comme celle de la Terre Mère. Voyez combien elle a fait pour vous. Elle vous a donné toute la verdure, la beauté. Partout où elle descend, elle se remplit d’eau, et elle vous donne tant de joie et de bonheur. Et elle supporte tous les problèmes du monde. Malgré tout ce que nous avons fait contre elle, malgré la façon dont nous avons extrait toutes ses richesses et le reste, elle nous donne encore de la richesse.
C'est ce que nous sommes (nous les femmes) ! Quand nous avons perdu notre puissance, notre société a déchu. La société doit être maintenue par les femmes, pas par les hommes ! Il faut comprendre que la femme joue le rôle le plus important. Elle n’est en aucun cas inférieure à l’homme ! Mais si elle devient ce genre de pouvoir, la destruction commence à aller dans l'autre sens. »
Shri Mataji Nirmala Devi, jour précédant le Vishnumaya Puja, New York, 08/08/1987
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire