vendredi 31 janvier 2014

Que veut dire le mot Yoga?



Journaliste : Shri Mataji, ne connaissez-vous pas beaucoup de gens qui attendent plus du Yoga que ce que le Yoga peut effectivement leur apporter…?
Shri Mataji: Vous voyez, le mot de "yoga" est un terme très mal approprié ; en occident, les gens ne savent pas ce qu’est le yoga. Si vous lisez Patanjali, il est écrit que vous devez obtenir votre Réalisation du Soi et ensuite comment évoluer dans votre Réalisation. Une fois que vous évoluez dans votre Réalisation, vous développez une telle personnalité que vous voyez le monde comme une unité.
Vous devenez moralement sain  Et lorsque êtes moralement sain, il vous vient un sens curatif, un sens de l’équilibre. Par exemple, si il y a un problème à mon doigt gauche, je tente de le frotter et de l’apaiser. Qui est-ce que j'aide, que je soutiens ? Qu’est-ce qu’un pays en développement, et un pays développé? Vous avez besoin de quelque chose venant des pays en développement et vous devez avoir des pays développés. Donc, ce qu'il faut comprendre c'est que nous ne possédons pas cette moralité. Jusqu’ici, nous ne sommes pas intégrés (au Tout). 
Etre intégré n’est possible que lorsqu’on atteint ce point qui est en chacun de nous, qui est la Conscience Collective, c'est-à-dire l’Esprit. Une fois ce point atteint, vous atteignez la Conscience Collective, et quand vous devenez collectifs, vous comprenez la sainteté, la dignité, la moralité (wholesomeness) de votre personne.
Ainsi, ce que les gens recherchent ici dans le Yoga, a été importé par des personnes qui ne comprennent pas ce qu’est le yoga. Le yoga signifie l’union avec le Divin, cela veut dire union avec le Divin. Quand vous ne faites qu’un avec le Divin, le Divin commence à s’écouler à travers vous et vous devenez une partie intégrante du tout. Vous le devenez. Ce n’est pas une question d’avoir un certificat. Il ne s’agit pas de courir dans les rues ou de se tenir la tête en bas, ce n'est pas du yoga, vous devez le comprendre.  S'il y a un problème, un problème physique, vous devez savoir quel exercice particulier vous devez exécuter. Mais cela aussi, n'est possible que lorsque vous avez votre Réalisation.
Donc, ce qu’il faut faire, c'est juste se mettre à cette nouvelle approche dimensionnelle grâce à laquelle vous devenez ce que vous devez être, pour laquelle vous êtes venus sur cette terre, car, si vous l'obtenez, vous y êtes.
Vous avez tant de dimensions. Je veux dire, en ce qui me concerne, vous le savez, Je suis la femme quelqu’un qui doit serrer la main parfois de 600 personnes …Je peux faire mille et une chose et rester encore quelqu’un de très détendu. Donc ce que vous devez réaliser, c’est tout ce dont nous avons parlé, nous avons parlé de démocratie, du communisme- les deux sont artificiels à mon avis, car tant que vous ne possédez rien, comment seriez-vous  capitaliste? Nous n’avons rien. Que possédons-nous? Nous n'avons rien sauf du plastique. Qu’avons-nous ?
Vous voyez, c’est avoir quelque chose comme, dirais-Je, Je suis une grande capitaliste car J’ai la puissance, et Je suis la plus grande communiste car Je dois redistribuer (cette puissance).
Ainsi, par essence, Je suis une vraie capitaliste et une vraie communiste. Donc, toutes vos idées sont vraiment des aperçus de cette grande Vérité. Je suis la plus grande communiste et Je suis la plus grande capitaliste. Toutes vos idées sur l'économie sont si appréciables, disant qu’en général, le désir ne peut pas être assouvi. Un désir particulier peut l’être. Cela signifie donc que le désir, cela signifie que la matière, ne vont pas vous donner de satisfactions.
Alors, où trouve-t-on  la satisfaction? On la trouve dans l'Esprit. Tout tend vers ce point. Il faudrait voir ce point
Journaliste : Merci.
Shri Mataji : Que Dieu vous bénisse.
Shri Mataji Nirmala Devi, Interview à la radio, Vienne, Autriche, 05/09/1984
Publié par dictionnaire Sahaja Yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire