dimanche 12 janvier 2014

Méditez au moins 10 minutes le matin et 5 le soir




« Donc, maintenant, vous avez votre réalisation du Soi, mais jusqu’où êtes vous allés sur (ce chemin), Je n’en sais rien.
J’ai reçu plusieurs plaintes concernant beaucoup de femmes, disant qu’elles ne méditent pas, ne s’occupent pas d’elles-mêmes, que ce ne sont pas des âmes Réalisées, et c’est pourquoi tant d’hommes veulent divorcer…Certains hommes sont aussi comme cela.
Pour régler ce problème, il vous faut de la compassion, puis, d’une manière ou d’une autre, grâce à cette compassion, vous devriez vous concilier le partenaire de votre vie.
Somme toute, les hommes sont bien plus affairés que les femmes, mais beaucoup de femmes s’adonnent à tant d’autres choses : elles doivent s’occuper de leur famille, de leurs enfants, de tout. Et leur esprit est impliqué dans tant de choses terre-à-terre, qu’elles n’ont pas le temps de méditer. Mais sans méditer, vous ne pouvez pas évoluer, vous devez méditer.


Les gens pensent que maintenant qu'ils ont leur Réalisation tout va bien. Non. Chaque jour on doit méditer car c’est ainsi que l’on purifie (ses chakras). Cette purification (par l’énergie de la Kundalini) vous amène à comprendre ce qui vous est nécessaire et ce qui ne l’est pas. Vous êtes purifié, nettoyé ; c’est le travail du Divin. Mais l’on doit méditer scrupuleusement.


Graduellement, vous verrez votre méditation devenir très profonde. Vous deviendrez très, très profond, et vos pouvoirs commenceront à s’extérioriser. Où que vous soyez, la négativité s’enfuira. Toutes sortes de problèmes peuvent être résolus : ce que vous voudrez faire deviendra possible. Ce que vous désirerez, dans le but d’aider ou de donner aux autres, vous l’obtiendrez. Je vous parle de Ma propre expérience.


Vous devez méditer au moins 10 minutes chaque soir, et environ 5 minutes le matin, avec une dévotion totale, une complète exaltation. J’ai vu des gens qui ont une telle dévotion, une telle “bhakti”, qu’elle en devient "shraddha" (foi non aveugle), supérieure à la "bhakti" (dévotion). Elle en devient une partie intégrante de votre être, et vous enveloppe complètement.
Quand vous possédez cette “shraddha”, c’est vraiment miraculeux, cela engendre tant de miracles…
Alors, comment développer cette "shraddha" qui est une lumière naturelle de l’Esprit ? Les gens font beaucoup d’effort pour la développer, mais on ne peut pas la développer par une activité mentale ou autre, sauf par la méditation du silence.


Je vous ai toujours dit de méditer, et Je sais tout de suite qui médite ou ne médite pas. .. Ils iront parler de Sahaja Yoga à l’extérieur, mais ils le feront pour être populaires. Beaucoup de gens sont comme cela. Ils agissent et réalisent des choses pour devenir populaires. Mais en eux-mêmes, ils n’ont pas encore fait face à leur propre Soi.


Je vous ai toujours dit de méditer. Je sais tout de suite qui médite et qui ne médite pas. Ils viendront à mes pujas, d’accord, et ils parleront de Sahaja Yoga, ils iront le faire pour la popularité. Beaucoup de gens sont comme ça. Ils vont œuvrer pour la popularité. Mais à l'intérieur, ils n'ont pas encore fait face à leur propre Soi.
Donc, à ce stade de développement, vous devriez être encouragés, et  devriez comprendre que vous pouvez atteindre ce stade très facilement grâce à la méditation et à l'introspection.


Vous devriez comprendre que vous pouvez atteindre ce stade de "shraddha", (de foi profonde mais pas aveugle) très facilement grâce à la méditation et à l’introspection.
L’introspection vous fera développer une nouvelle qualité de compréhension. Vous trouverez des solutions aux problèmes, c’est une autre qualité que possède une personne qui est une âme réalisée. Elle peut trouver des solutions à tous vos problèmes. Elle peut vous suggérer la façon dont on peut vous aider. Alors, une sorte de fraternité se développe à partir de (ce sentiment de) "shraddha".


Il se peut que vous fassiez de grandes conférences sur Sahaja Yoga, que vous fassiez toutes sortes de choses. Mais à moins de posséder cette " shraddha", vous ne pouvez pas évoluer. Et cette "shraddha" est une sorte d’amour en vous, devrais-Je dire, se propageant comme un doux feu qui ne brûle pas, qui ne donne pas de chaleur mais de la fraîcheur, un magnifique sentiment de brise intérieure qui vous fait comprendre les choses. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Guru Puja, Cabella, 23/07/2000
Publié par dictionnaire sahaja yoga




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire