mercredi 22 janvier 2014

Le stade de "chit"


« Au début, vous ne sentez que la brise fraîche dans vos mains. Vous ressentez la paix, la tranquillité aussi, il n’y a aucune pensée. Vous sentez la conscience sans pensée, mais l’aspect "anand" (la joie de l’Esprit) n'est pas encore perçu à ce premier stade. Comme maintenant, J'ai étudié des milliers d'êtres humains et que J’ai vu leurs problèmes, et Je le sais, c'est un fait ; mais il y en a quelques uns, comme Je vous l’ai dit, qui atteignent le dernier stade, très peu, vraiment très peu.
Mais parmi nous, il y a une ou deux personnes qui - vous pouvez dire - qui ont atteint ce stade également. Ils n’en sont peut-être conscients, mais ils peuvent ressentir cet "ananda".

Donc, le premier stade que vous atteignez, c’est la phase de "chit", l'étape de la conscience. Vous entrez en contact avec le "sat", vous commencez à voir la réalité, c’est une chose qui circule. A ce moment, vous commencez à dire que "cela vient" ou "cela va". Vous venez juste de dire, "cela passe", vous n'avez pas dit: "Je reçois", "je donne". Ce "je" sort de votre vocabulaire. Mais l’ego et le super ego ne sont pas encore complètement descendus. Ils sont toujours là, cependant, votre attention s’est élevée et vous ressentez la "chitta". Avec cette Conscience Collective, vous pouvez "guérir" les gens, vous pouvez leur donner la Réalisation, comme Je vous l'ai dit, et aussi vous pouvez sentir la Kundalini de n’importe quelle personne n’importe où dans le monde.

Et aussi, vous pouvez guérir la Kundalini- Je ne veux pas dire guérir la Kundalini, mais plutôt guérir les chakras ou améliorer les chakras d'autrui; en étant assis ici, vous pouvez le faire. Vous pouvez parler de l'état de la Kundalini d'une autre personne, à partir d’ici. Si vous vous y intéressez, où que votre attention se pose, elle va opérer, la "chitta". Donc votre attention devient universelle. Une goutte de votre attention s’unit avec l'océan de sat-chit-ananda. De cela, c’est la partie de l'attention seulement. Ecoutez-moi sur cela très attentivement, car beaucoup de gens à ce stade abandonnent. Seulement l'attention devient efficace, où qu'ils posent leur attention, en étant assis ici.
Maintenant, Je vais vous parler d'un de mes disciples qui vient d'Angleterre. Un jour, il était assis et pensait à son père, soudain, il a senti une sensation de brûlure sur son doigt, ce doigt-ci (l’index). Il a téléphoné à son père.
Il a dit: "Comment te sens-tu? "
Alors la mère a répondu: "Il est très malade, il a eu un problème de gorge."
Ce garçon a fait quelque chose à son doigt (il a donné des bandhans) et tout cela, et son père a recouvré la santé. Vous pouvez le faire.

Or, il pourrait penser qu'il est très puissant, ce n’est pas le cas, il ne peut pas penser de cette façon, il ne peut pas penser ainsi, parce que, voyez-vous, parce que le trou (pour la kundalini) a été fait ici (au Brahmarandra).
Alors, il a dit simplement: " Shri Mataji, je l'ai senti et je l'ai fait comme ça et mon père est allé mieux." Il n'a jamais dit : "Je l'ai guéri". Ce "je" disparaît du langage, dans les mots que vous utilisez, vous ne dites pas "je l'ai fait".
Il a dit: " c’est venu, c’est passé…cela ne passe pas."…

… Ensuite, il existe aussi un petit aspect de ce bonheur, que vous devez connaître, cette joie, cette "ananda". Vous voyez, normalement, vous verrez que la plupart des Sahaja Yogis se rassemblent autour d'une personne qui est une âme Réalisée, qui est Réalisée, qui n'est pas une personne difficile. En outre, si quelqu'un vient (me voir) qui est une très grande âme - Je vais vous raconter, Je suis allée à Calcutta et Je suis restée à l’hôtel, et un homme très gentil est venu me voir. Il n'était pas Réalisé, mais c’était une personne très sainte ….Des Sahaja yogis, dans les autres pièces, se sont rués !
-Pourquoi êtes-vous venus ? (Leur ai-je demandé)
-On a commencé à ressentir une grande joie, alors on est venus…

Donc vous commencez aussi à ressentir la "joie" de profiter d’un autre être humain. Ce sont les sentiment, c'est ainsi que vous appréciez "nirvichara" ou le samadhi. Samadhi ne signifie pas entrer dans l'Inconscient, mais que l'Inconscient devient conscient. Ce qui n'est pas encore conscient devient conscient. L'Inconscient, l'Inconscient Universel devient conscient. Donc, c'est la première étape. »

Shri Mataji Nirmala Devi, conseils sur "Sat-Chit-Anand", New Delhi, Inde, 15/02/1977
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire