vendredi 17 janvier 2014

Le malentendu freudien



« D’abord, il existe certaines présomptions et certains conditionnements dans notre esprit, et pour avoir reconnu cela, nous devons vraiment remercier Freud, car c’est lui qui a mis en évidence que nous avions des conditionnements. C’est un premier point. Mais aussi, il n’a pas pu aller très loin avec cela, car il n’a pu voir qu’un seul aspect de l’être humain, qui est décrit ici, le côté gauche (en bleu foncé sur le dessin).
Or, si vous regardez le côté gauche, comme il est montré ici, c’est le pouvoir de votre désir. Et le pouvoir du désir, naturellement, Freud pensa qu’il venait du sexe car ce dernier chakra, comme vous le voyez, c’est le chakra rouge, celui du Mooladhara. Le centre du Mooladhara, est celui qui s’occupe des excrétions du corps, qui s’occupe du plexus pelvien.
Maintenant, quoi que Je vous dise aujourd’hui, vous devriez l’écouter avec un esprit ouvert…comme un scientifique. Et deuxièmement, c’est une hypothèse que Je formule devant vous. En ce qui vous concerne, vous ne devez pas du tout la prendre pour acquis mais garder l’esprit ouvert. Et troisièmement, quand vous découvrirez que ce que Jung a dit peut être prouvé, alors vous devrez accepter qu’il en savait beaucoup sur le Soi et sur la collectivité.
Or vous pouvez voir clairement ici (sur la chartre) une force qui agit en nous, c’est le pouvoir du pur désir, le côté gauche. Le côté droit est celui qui agit, le pouvoir de l’action. Le côté droit, vous le voyez, est celui qui est de couleur jaune, c’est le pouvoir de l’action. Maintenant vous pourriez demander ce qu’est la Kundalini. La Kundalini est le pur désir. Et voici ce qui manque dans les écrits de Freud : tout ce qui concerne la pureté.

Qu’est-ce qu’un pur désir ? Un désir tel que celui de vouloir une maison, n’est pas un pur désir, parce qu’il ne peut pas vous apporter une satisfaction totale. Par exemple, même en économie, on a décrit le désir comme "un manque qui ne peut pas, en général, être satisfait." En particulier, on pense qu’il est bien d’avoir une maison, alors on a une maison. Puis on veut une voiture, ensuite un hélicoptère. Dieu seul sait comment  ce désir se déplace. Ainsi, tout désir ressentit au niveau de la conscience humaine, n’est pas un pur désir. Mais cette Kundalini est le pur désir. Donc, si on ne possède pas le sens de la pureté, on ne peut pas parler de la Kundalini.
Or ce (pur) désir est placé, comme on peut le voir, dans l’os triangulaire et enroulé en trois tours et demi. En sanscrit, "enroulement" se dit "kundal", c’est pourquoi on appelle ce pur désir Kundalini. Il réside donc dans l’os appelé sacrum. C’est très significatif. “Sacrum” en grec signifie “sacré”. Cela veut dire que les Grecs possédaient cette connaissance, qu’ils savaient que quelque chose de sacré résidait à cet endroit.
Donc, cet aspect sacré et bienveillant manque aussi (aux écrits de Freud).

Ainsi, vous voyez clairement sur le schéma, qu’il existe trois compartiments, un à gauche, un à droite, un autre au centre. Ils ne sont pas placés les uns au-dessus des autres, c’est une autre erreur. Ils sont verticaux. Les placer (horizontalement) est une grosse erreur. Ils sont verticaux, car pour votre évolution, vous avez un passage très net, (au niveau du chiasme optique, au centre de l’Agnya chakra). C'est un premier point.
Deuxième point, quand vous dites “inconscient”, cela signifie “qui n’est pas conscient”, ce qui n’est pas ressenti par votre système nerveux central est inconscient, d’accord- Mais c’est très, tout est emmêlé. Alors où y a-t-il de la pureté ? Prenons par exemple le canal gauche. Selon Sahaja Yoga, le côté gauche représente le désir.

Je dirais que chez Freud, c’est, d’une façon moins nette, la libido, et au-delà de cela, existent le subconscient et le Subconscient Collectif. Donc le subconscient n’est pas l’Inconscient. C’est un problème de langue qui amène à confondre les mots de "subconscient" et "d’ inconscient", un problème de vocabulaire. L’inconscient est un mot si important. Est inconscient ce qui n’est pas perceptible par notre système nerveux central.
Mais ce n’est pas ce qui nous intéresse, le subconscient se trouve sur un coté, nous pouvons le laisser sur ce coté, d’accord ? Or de l’autre coté, si vous le voyez, se trouve ce que nous appelons le pouvoir de l’action, ce qui concerne le futur. Donc sur ce coté se trouve le futur. Nous avons d’abord le supraconscient puis le Supraconscient Collectif. Vous voyez, la différence, si vous dites que ces aspects sont placés les uns au-dessus des autres, c’est une grosse erreur. Cela signifie que si nous devons nous élever jusqu’à L’Inconscient- bien sûr, il n’y a pas de notion d’élévation, il n’existe pas non plus de description de l’évolution (chez Freud). Mais J'ai vu un schéma sur lequel l'Inconscient se trouve en dessous, cet Inconscient qui ne deviendra jamais conscient ainsi. L'inconscient, le subconscient et l'ego. C'est très déroutant.
Maintenant vous voyez qu’ici, ceci est le subconscient et le Subconscient Collectif, et l’autre est le supraconscient et le Supraconscient Collectif. Or, au-dessus de la tête, ici, où vous voyez ces pétales et toutes ces choses, il y a un lotus, il représente la Super Conscience. C’est l’évolution que nous devons atteindre, c’est à dire, le fait de devenir conscient de cette Super Conscience, qui est véritablement la Conscience Collective.

Maintenant, elle a deux aspects. Il faut dire que Patanjali n'a pas parlé de la Kundalini car à l'époque de Patanjali, c’était gardé secret, mais il a écrit très distinctement ce qui se passe après l'ascension.
La représentation de la maternité est ici : cette Kundalini est la Mère, ce que Jung a pu voir. Et le père, c’est celui qui demeure au-dessus de votre tête : c’est cela la Super Conscience. Vous devez ne faire qu’un avec le Tout. Cela signifie que vous devenez conscient de vous-même en tant que « Soi devenant le Tout » C’est ce qui doit advenir, ce qu’on appelle la deuxième naissance. »

Shri Mataji Nirmala Devi, conseils donnés à C.G. Jung Society's Hall, New York, 16/09/1983
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire