mardi 7 janvier 2014

Lalita se trouve sur le côté gauche




« Le Sahasrara se trouve dans la zone limbique du cerveau. Notre tête est comme une noix de coco. La noix de coco a des cheveux, une coquille dure, une enveloppe noire et à l’intérieur, une couche de coco blanche qui contient de l’eau. Notre cerveau est fait de même, c’est pourquoi la noix de coco est appelée "Shriphal", le fruit du pouvoir de Shri.
Le pouvoir de Shri est le pouvoir du côté droit et le pouvoir du côté gauche est celui de Lalita. Ainsi, nous avons deux chakras – sur le côté gauche c’est celui de Lalita et sur le côté droit, celui de Shri Chakra. Ces deux Chakras aboutissent sur le côté droit, au pouvoir de Mahasaraswati et sur le côté gauche, au pouvoir de Mahakali.
Or, le pouvoir central est celui de la Kundalini (ou Mahalakshmi) qui doit monter et pénétrer différents chakras, entrer dans la zone limbique puis éclairer les sept pithas-les sièges- de ces sept chakras. Ainsi, elle passe au travers de six chakras, pénètre la zone limbique, illumine tous les sept pithas dans le cerveau, qui sont placés le long de la ligne médiane de la zone limbique. Donc, nous partons du dos, c’est placé ici, à l'arrière, au chakra du Mooladhara, ce qui (tourne) c’est le Swadishtha, puis vient le Nabhi, le coeur, le Vishuddhi ensuite l’Agnya.

Donc, les six centres (énergétiques, les chakras principaux) se combinent pour créer le septième centre. C’est un aspect très important que nous devrions tous connaître. Or, le chakra de Shri fonctionne sur le côté droit et le chakra de Lalita sur le côté gauche.
Ainsi, quand la Kundalini ne peut pas s’élever, nous utilisons alors notre côté droit pour accomplir nos taches physiques et mentales. Donc notre cerveau accomplit des fonctions du côté droit, et c’est pourquoi il est comme un fruit du côté droit, un "Shriphal".

Le Sahasrara est en fait est l'assemblage des six chakras et c’est un espace creux, sur ses côtés  il y a un millier de Nadis (de nerfs). Et lorsque la lumière entre dans la zone limbique, alors ces nadis s’illuminent ; on peut le voir comme des flammes, des flammes brûlant très doucement, et ces flammes ont les sept couleurs que vous voyez dans l'arc-en-ciel. Mais le dernier, finalement s’intègre encore et c’est une flamme claire comme le cristal. Toutes ces sept lumières (colorées) deviennent finalement limpides comme le cristal.
Donc, on a un Sahasrara avec mille pétales, comme on dit. Mais si vous coupez le cerveau transversalement ou horizontalement, vous pourrez voir que tous ces nerfs sont construits comme ça le long de la zone limbique, ils sont tous comme des pétales, et si vous coupez comme ça, (verticalement), vous verrez qu'il y a beaucoup de nerfs dans chaque paquet de nerfs. Donc, quand il est éclairé, vous pouvez voir le Sahasrara briller comme un faisceau de flammes.

C'est un sujet très profond. Ainsi, lorsque l’illumination par la Kundalini se produit dans le cerveau, la vérité devient alors perceptible par votre cerveau. C'est pourquoi on dit qu’il est Satyakhand, ce qui signifie que vous commencez à voir la vérité perçue par votre cerveau. Parce que jusqu'à présent, tout ce que vous avez vu par votre cerveau, n'était pas la vérité. Ce que vous avez vu, c’était juste le côté extérieur des choses. Par exemple, vous pouvez voir les couleurs. Vous pouvez voir l’esthétique différente de chaque couleur. Vous pouvez voir la qualité d’une chose, mais vous ne pouvez pas dire si ce tapis a été utilisé par un saint. Vous ne pouvez pas dire si cela est fait par un démon ou par ou une personne divine. Vous ne pouvez pas dire si ce monsieur est une bonne personne ou s’il est mauvais. Vous ne pouvez pas dire si cette Divinité est sortie de la Terre Mère ou pas (en tant que swayambhu) .
De plus, vous ne pouvez pas dire d’une personne, qui est un membre de votre famille, si c’est un membre bon ou mauvais ou quel genre de personne il est, s’il a de bonnes ou mauvaises fréquentations, s'il a des liens avec le mauvais côté ou le bon côté- ici, bon signifie divin. Donc en fait, au moyen du mental, vous ne savez rien de la divinité. Rien, il est impossible pour vous de juger la divinité d’une personne à moins que la Kundalini n’atteigne au moins cette partie, qui est la zone limbique. Vous ne pouvez pas discerner si une personne est réelle ou non, si un gourou est réel ou non. Parce que la divinité ne peut pas être perçue par votre cerveau, à moins que la lumière de l’Esprit brille en lui.»

Or, l'Esprit est exprimé par le cœur, se reflète dans le cœur. Nous pouvons dire que le centre de l'Esprit est dans le cœur. Mais en réalité, le siège de l'Esprit est au-dessus, ici, au-dessus la tête : et ceci est l'Esprit de ce que nous appelons Dieu Tout-puissant, disons que vous appelez Parvardigar, Sadashiva ou vous pouvez l'appeler Rahim et vous pouvez lui donner de beaucoup de noms dont on dit qu’ils sont ceux de l'Éternel qui est Dieu Tout-puissant. Niranjan, ils l'appellent Nirankar, toutes sortes de mots qui commencent par (le préfixe) "nir", "nihi".
Alors, à chaque centre dans le corps correspond un type de joie différent. Chaque centre donne un type de joie différent. Et, il y a des noms pour chaque type de joie que vous recevez à chaque centre, lorsque la Kundalini s'élève. Mais quand la Kundalini arrive au Sahasrara, la joie que vous recevez s’appelle "niranand". Niranand, le "ni" signifie: rien d'autre que la joie, "anand". Niranand! »
Shri Mataji Nirmala Devi, Sahasrara Chakra, Delhi, 04/02/1983

Les chakras de Shri et de Lalita sont appelés des sous chakras; ils se trouvent entre le quatrième et le cinquième chakras, celui du coeur et du Vishudhi.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire