lundi 6 janvier 2014

Accomplissez votre travail en conscience sans pensée




« Il est possible d’accomplir son travail en restant en méditation. Vous pouvez le faire en méditation parce que maintenant, Je vous ai introduits à la méditation. Avant de faire un travail quelconque, entrez en conscience sans pensée. Dès que vous êtes en conscience sans pensée, vous avez une connaissance exacte du travail que vous êtes en train d'accomplir, et vous ressentez la joie qui en sort. Ce n'est qu'une question de compréhension.
Mais les gens ne comprennent pas. C'est pour cela qu'ils se plaignent de ne pas trouver le temps de méditer.
Vous serez étonnés de voir que le besoin en sommeil diminue beaucoup et lorsque l'on pratique la méditation. Même pendant le sommeil, on peut être en méditation.
Il ne s'agit pas de sacrifier ou de diminuer quoi que ce soit, mais nos priorités changent. Les choses qui étaient importantes avant dans la vie, n'ont plus autant d'importance, et les choses qui n'étaient pas importantes pour nous, reçoivent beaucoup plus d'attention de notre part.

Pour la méditation, il faut faire attention à une chose : l'instrument qui va émettre le son de la méditation, comme la flûte ou la vina, doit être pur. Vous n'êtes ni l'instrument ni le son, mais vous êtes le joueur et aussi celui qui écoute la musique. Vous êtes le maître de cet instrument. Donc, s'il est altéré, ou si les cordes sont cassées, c'est votre devoir de le réparer. Si l'instrument n'est pas en bon état, votre vie ne sera pas belle. Vous vous énerverez facilement, vous deviendrez sec et votre vie sera déséquilibrée.
Pour moi, voir un Sahaj Yogi méditer en toute tranquillité, c’est très impressionnant. Je vois certains Sahaja Yogis approfondir rapidement leur yoga, alors que d'autres sont encore superficiels. Je ne veux pas dire que tous les Sahaja Yogis peuvent atteindre le même niveau de profondeur. Mais tout ce que l'on peut faire, il faut essayer de le faire dans cette vie-ci. Tout ce que l'on peut faire pour notre évolution, pour Sahaja Yoga, tout le profit que l'on peut en tirer, il faut essayer de le faire dans cette vie. Le reste- que cela marche ou non- n'a pas d'importance.

Je vois beaucoup de gens qui parlent à propos de toutes sortes de choses inutiles. Mais parlent-ils de leur ascension spirituelle, de la manière de se purifier, de faire grandir la joie en soi ? Combien y pensent ? L'un dit ceci, l'autre dit cela, "il ne fallait pas faire ceci ou cela, ceci est arrivé, cela est arrivé." Est-ce un comportement de Sahaja Yogi? Quand vous bénéficiez de la plus grande arme qu'est la conscience sans pensée, ne faudrait-il pas l'utiliser au maximum ?

…Essayez donc de comprendre l'importance de chaque instant. Est-ce que Je vous ai jamais demandé de sacrifier quoi que ce soit, de vous attacher à quelque chose ? Ce n'est qu'une illusion. C'est votre mental qui vous projette dans cette illusion et vous dit que vous devez sacrifier votre famille. Moi-même, ai-Je sacrifié ma famille ? Non, alors comment pourrais-Je vous demander de le faire ?
Vous savez tous que Je travaille beaucoup, bien plus que vous. Mais Je ne suis jamais fatiguée parce que vous êtes la source de ma joie. Dès que Je vous vois, Je suis heureuse. Je me sens vraiment très heureuse. »
Shri Mataji Nirmala Devi, sur la nécessité de la méditation, traduit directement du Hindi au français, traduction non encore validée, Bombay, 09/02/1975
Cette traduction n'étant pas validée, il faut s'attacher au sens général du texte et non aux tournures de phrases.

Vidéo : Kaushiki Chakrabarty est la fille d'Ajoy Chakrabarty, l'un des maîtres incontestés de la musique vocale d'Inde du Nord.
Membre de la Sangeet Research Academy, elle est devenue l'une des plus grandes vocalistes de sa génération. Son quatrième album, "Pure", lui a valu un BBC World Music Award en 2005. Voici un extrait du concert au Trafo (Budapest, Hongrie) le 3 février 2008. Elle est accompagnée à l'harmonium par Hiranmay Mitra et aux tablas par Shahbaz Hussain.
Plus sur : http://www.kaushiki.net
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire