vendredi 13 décembre 2013

Qui suis-je ?


 
« Donc ce matin, Je vous parlais de cette nouvelle conscience, Pragnya; "gnya" signifie la connaissance, et "pra", la connaissance illuminée qui advient avec la méditation, qui est la nourriture de la méditation. Le "samadhi" est l'effet qui en résulte. C'est comme un fruit qui mûrit. Quand ce fruit mûrit, il manifeste son goût, sa douceur de caractère et alors vous commencez à comprendre comment, autour de vous, la nature, le Divin jouent doucement avec vous. Cet état doit être atteint par chaque Sahaja Yogi. Il est très important que les Sahaja Yogis atteignent cet état, car, à moins d’atteindre au minimum ce stade, vous évoluez toujours dans une zone dangereuse, e qui, Je vous l’ai dit, me chagrine beaucoup.
Donc tout le monde doit choisir d’atteindre un état où, tous les jours, vous voyez la manifestation des bénédictions de Dieu. Cela signifie que vous étés entré dans le royaume de Dieu. C'est le royaume de Dieu, dans lequel vous êtes soigné, protégé, guidé, et correctement dirigé vers le lieu d’une félicité céleste, grâce à la manifestation matérielle, intellectuelle, financière, par les relations, à travers tant de choses, et aussi la manifestation de la nature par laquelle vous voyez le Soleil, la Lune, les étoiles, le ciel, et par tous les cinq éléments qui vous aident. Cet état, chacun d'entre vous doit l’atteindre, vous tous. Encore une fois, Je dis le mot "tous", c’est vous tous qui devriez l’atteindre. Et c’est alors seulement que l'ascension supérieure fonctionne.

Maintenant, "comment atteindre cet état ?" est une question commune. La première chose que Je vous dirais, c'est que vous avez vraiment beaucoup de chance, comparés à tous les chercheurs de ce monde qui ont été, qui sont et qui seront. Parce que les chercheurs, pour s'élever, ont du faire tant de choses que vous n'avez pas à surmonter. Par exemple, ils méditaient, en répétant des noms de Dieu : et leur attention continuait à se pencher sur, disons, la répétition d’un nom, la prière à Dieu, ou à la pensée de Dieu et autres choses du type, mais tout était fait de façon mécanique…

Ainsi l'attention, au lieu d’être, de se concentrer, se dispersera complètement, deviendra vacillante, très perturbée, c’est une attention bancale ...

Ce genre d'attention est possible chez des gens qui pensent qu'ils sont très importants, par exemple, les hindous, les chrétiens, ils sont la plupart du temps des gens querelleurs, ou les musulmans. Aujourd'hui, les musulmans sont tous belliqueux, imaginez, entre eux- c'est le plus fort. Et les chrétiens sont tous querelleurs entre eux, comme les hindous. Par exemple, il n'y a que deux pays où il y a une majorité hindoue, soi-disant, l’un est le Népal et l'autre l’Inde et ils se disputent tout le temps. Il n'y a pas un jour qui passe sans entendre des nouvelles d’une quelconque querelle, Parce que les Hindous n’utiliseront pas l’épée, mais c’est une guerre froide. Voilà ce qu’est la situation. Ils se querellent au nom de Dieu, Je le répète, parce qu'ils ont commencé à un niveau très différent, et leur attention passe du canal gauche au canal droit…Donc, que devons-nous faire ?

D’abord, par la grâce de Dieu, comme Je vous l'ai dit, vous êtes tous des gens Réalisés, et votre évolution se fait au centre (sur le canal centre, donc d’une façon équilibrée), ce qui est très, très difficile, absolument difficile, aucun doute là-dessus. Mais vous devriez apprendre à rester "au centre". Mais comment garder son attention au centre, c’est un problème pour nombre de gens qui ne sont pas encore parvenus au-dessus de leur (mental).

Maintenant, quand vous méditez, essayez de méditer d'une manière soutenue. D’abord, soutenez votre méditation. Alors, vous découvrez que vous pénétrez l'état de "samadhi" c'est-à-dire l'état où vous commencez à ressentir la joie et la béatitude des bénédictions divines. Puis vous commencez à dire : "quelle bénédiction, quelle bénédiction ! " Une fois vous avez atteint cet état, vous devez comprendre alors qui vous êtes : "Qui suis-je ? Qui êtes-vous ? " Vous êtes l'Esprit.
Après avoir établi votre attention sur l'Esprit, vous développerez un état où vous serez complètement témoin (des choses de la vie) et totalement joyeux.»
Shri Mataji Nirmala Devi, séminaire de Lodge Hill, atteindre Ritambara Pragnya, (deuxième partie), Angleterre, 23/07/1983
Photo sur :
http://photosazur.wordpress.com/
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire