mardi 31 décembre 2013

Prier la Divinité du pardon pour dissoudre l'ego et le super ego


Shri Mataji : Posez des questions, c’est important.
Sahaja Yogini : Mère, j'ai une question. Lorsque l'énergie sort comme ça, de la tête, et puis va à l'arrière et à l'avant et - je ne sais pas vraiment - je n'ai pas encore de sensation nette. Si cela vient de haut en bas ici ou si cela passe ici et là. Et quand l’énergie va ici, on m’a dit que ce sont les quatre étapes au-dessus de la tête, l’Ardha Bindu et au-dessus- que ça va là-haut. Je ne suis pas sûre de savoir comment cela traverse la tête, car sur votre schéma que vous avez dessiné qui est dans "Nirmala Yoga" il n'y a que la première partie. Et je voudrais que vous nous disiez comment l’énergie s’écoule par la tête, si elle monte et descend ou va comme ça.
Shri Mataji : Dans votre cas, elle va de quel côté ? Vous sentez qu’elle va par ici et par là?
Sahaja Yogini : Par là.
Shri Mataji : Vous sentez par là.
Sahaja Yogini : Oui.
Shri Mataji : Pas au centre.
Sahaja Yogini : Je ne sais plus. Je sens que parfois cela devient comme un chrysanthème, comme ça, d'une certaine manière.
Shri Mataji : Cela signifie que l’énergie va vers votre ego et votre superego, des deux côtés. Alors, ce qu’il faut faire, c’est prier la Divinité du Christ, afin qu'il aspire votre ego et votre surperego. Lorsqu’ils sont aspirés, c’est alors seulement que vous pouvez aller au centre. L’énergie essaie de nettoyer votre ego et votre superego.
Vous voyez, là où vous avez un problème, la Kundalini s’y rend.

Supposons que vous ayez un problème de foie. Vous pouvez le voir. Lorsque vous viendrez (près de moi), vous pourrez le voir, sur mes pieds- en supposant que vous avez un problème de foie - vous verrez la pulsation de la Kundalini au niveau du foie (sur le gros orteil droit).
Supposons que vous ayez un problème d'ego/surperego, alors elle se rend là (sur le front) et y travaille, essaie de clarifier et de nettoyer (le centre de l’Agnya). Mais si vous pouvez mettre en action la Divinité du pardon - c'est le Christ - il peut les aspirer. Donc, nous devons utiliser les deux les choses, nous devons utiliser la Kundalini ainsi que les Divinités. D’accord? Vous devez prier. Vous devez prier… la méditation ne veut pas dire qu’il ne faut pas prier. Vos prières sont comme des mantras. Vous devez prier.
C'est une bonne question.
Maintenant, cela va mieux, (la Kundalini) s’élève par le centre. »
Shri Mataji Nirmala Devi, séminaire national sur Mahamaya, première partie, Birmingham, 20/04/1985


La meilleure façon de clarifier l'ego et le superego c'est de convoquer Jésus-Christ: cela se fait en disant la prière du notre Père, ou simplement, en pardonnant ; cela revient au même car Jésus-Christ est la Divinité du pardon. La méditation permet d'être sans pensée, et dans cet espace de silence, l'énergie de la Kundalini a la place de passer. Mais la prière aussi une dimension incontournable dans notre vie intérieure : comme elle vient du cœur, elle convoque notre puissance du désir et exprime notre l'humilité, qui reconnaît, en invoquant un être supérieur, les limitations de notre ego. Cette combinaison, un mental limpide et un cœur désirant, est une condition idéale pour la Kundalini.
Avant de traverser les quatre stades au-delà du Sahasrara, il faut que la Kundalini passe bien au centre de l’Agnya pour aller rejoindre le Sahasrara avec le maximum d’énergie, ce qui signifie qu’elle ne se disperse pas pour nettoyer ou nourrir les autres centres. Ensuite, ces étapes se franchissent naturellement, d'une façon spontanée, sans que les Yogis aient à faire d’efforts particuliers. Sinon, si l'on force l’attention et que l'on brûle les étapes, comme ce que font les faux gourous par exemple, on risque de se déplacer sur l'extrême gauche ou droite, qui correspondent respectivement au Subconscient collectif et au Supraconscient collectif, et qui sont dangereux. Ils ne sont plus du domaine de Sahaja Yoga.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire