samedi 2 novembre 2013

Un Diwali le jour de la Toussaint

« Shri Mataji : Si vous avez le puja samedi soir, c’est une meilleure idée -Shri Mataji parle en hindi- Faisons-le samedi soir. C’est le 31, n’est-ce pas ?
Sahaja Yogi : C’est Halloween.
Shri Mataji : Hein?
Sahaja Yogi : Halloween.
Shri Mataji : Hallo ... ?
Sahaja Yogi : Halloween, Mère, c'est une fête. Rires
Shri Mataji : Comment?
Sahaja Yogi : Halloween, c’est l'abréviation des termes "Hallow’eve", la veille de ce qui est sanctifié, car le 1 novembre est censé être le jour de la fête de tous les Saints. Donc le dernier jour d'Octobre est la veille de la Toussaint, ça s'appelle Halloween. C'est censé être la nuit où tous les démons et les sorcières volent dans le ciel. C'est comme ça Shri Mataji.

 Shri Mataji montre alors un visage étonné puis amusé

Shri Mataji : Alors nous devrions faire le puja dimanche ! Rires.
Les Sahaja Yogis : Ils déambulent déguisés en fantômes, en esprits, en sorcières et portent des lanternes.
Shri Mataji : C’est très mauvais.
Sahaja Yogi : C'est censé être la nuit où sortent les esprits, les morts.
Shri Mataji : Alors le 14, nous devrions alors avoir le puja dimanche. Faisons-le dimanche, dimanche. Je ne voudrais pas le faire ce jour-là (le samedi).
Sahaja Yogi : Ce dimanche, c’est réputé pour être la fête de tous les Saints, le jour de tous les saints, le 1er Novembre.
Shri Mataji : Oui. Bien, c’est un bon jour. Nous pouvons avoir la Toussaint ainsi que le jour du Diwali. Le jour des Saints, c'est bien! Donc, nous le ferons dimanche. Donc dimanche, nous pouvons avoir le puja. Je veux dire que nous devons avoir le puja le matin et - nous pouvons avoir un puja du matin et ensuite Je peux rester. Et dans la soirée, nous pouvons allumer les lumières et tout ça, et avoir un feux d'artifice et le reste.
Sahaja Yogi : Un feu d'artifice ?
Shri Mataji : Hum. Nous pouvons avoir de la musique. Nous pouvons passer tout le dimanche ensemble à cet endroit. D’accord? Gardez-le dimanche. Je serai là dimanche. Dimanche.
Sahaja Yogi : A quelle heure est le puja, Mère ?
Shri Mataji : Alors, dimanche, cela devrait être aux environs de, nous devrions commencer à 10 heures, vous voyez ? Parce que nous avons suffisamment de temps ensuite. Dix heures, est-ce que cela vous conviendrait? A vous tous ? À quelle heure vous levez-vous le dimanche?
Les Sahaja Yogis : A quatre heures et demie, ma mère!
Shri Mataji rit
Shri Mataji : C'est tellement facile, vous savez. Je ne sais pas pourquoi les gens trouvent cela si difficile (de se lever à 4 heures du matin). C’est juste question d'autodiscipline, une simple question d’autodiscipline. Je sais que tout le monde a ce problème. Même les Indiens maintenant, les jeunes ont ce problème. Ils tiennent cela de vous. Ils deviennent de plus en plus occidentalisés maintenant, et ils ne peuvent pas se lever tôt. Mais même, voyez-vous, mon mari ne peut pas dormir après 6 heures. Nous avons été élevés comme ça, notre génération a été élevée comme ça, avec beaucoup d'autodiscipline. Parce que nous sommes nés à une époque où nous devions (conquérir) notre indépendance, voyez-vous, nous avons donc dû devenir comme des militaires, vous savez, nous sommes vraiment allés chercher (les choses). Ainsi, nous sommes très bien disciplinés. Donc, c'est une bonne journée, dimanche. Nous l'aurons le jour de la Toussaint. D’accord? Et ce jour, toutes ces sorcières et tout le reste, cela devrait être terminé. Tout cela est absurde, il ne faut pas le prendre à la légère. Cela (cette fête) doit venir de loin, J’en suis sûre, dans ce pays, où les gens se livraient à des choses absurdes, voyez-vous, c’étaient des gens barbares. Les gens barbares font toujours des choses comme ça, voyez-vous. Ils doivent l’avoir fait (il y a longtemps) et continuent de le faire.
Sahaja Yogi : On a fait Halloween à cause du jour de la Toussaint. Les esprits ont peur du lendemain (où l'on rend hommage à tous les Saints).
Shri Mataji : Voyez, c’est comme le jour de Naraka Chaturdashi que nous avons (en Inde). C'est le jour où tous les démons sont jetés en enfer, "Naraka". Seulement, c’était hier (selon le calendrier indien). Rires
Sahaja Yogi : C'est une semaine difficile pour les bhoots (la négativité) Mère. Rires
Shri Mataji : Mais c'est la raison du Diwali. C'est la raison des lumières. C'est pourquoi il faut avoir de la lumière, vous voyez ? Après le 14e jour (de la Lune) c’est au 15ème qu’on célèbre le Diwali. C'est la nuit la plus sombre. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali puja, Bramham Garden, Londres. 27/10/1981 

Pour Shri Mataji, ce genre de fête remonte à loin dans notre histoire et est sans doute la récupération d’une fête païenne, comme l’est Noël. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire