vendredi 22 novembre 2013

La compassion agit


 « Pour ceux qui parlent de l'amour de Dieu, du pouvoir de Dieu, c’est très facile parce que, voyez-vous, vous pouvez lire n’importe quel livre et commencer à en parler, alors c’est " le pouvoir de Dieu, la puissance de l'amour et tout ce qui s’en suit". Mais cela doit agir. Si vous parlez de compassion, elle doit agir. Il ne suffit pas de dire "je suis la compassion et l'incarnation de la compassion", et alors quoi?
Vous pouvez être l’incarnation de la compassion. Je peux recueillir de l'argent auprès de vous et démarrer un hôpital ici et dire que J'y ai soigné beaucoup de gens, donc donnez-moi un beau prix pour cela- ce n'est rien. Ce n'est pas la façon dont la compassion agit. La compassion agit de la même manière que les rayons du soleil agissent. Si vous êtes près d'une telle personne- vous vous souvenez que quelqu'un a touché le Christ, et que quelque chose est entré en cette personne. Le Christ a dit : " quelqu'un m’a touché, quelqu’un qui est malade." (Luc -8- 46). La personne a été guérie.

La compassion doit agir, sinon cela n'a pas de sens, ce ne sont que des mots, de la publicité vantant que vous êtes la puissance de l'amour et tout ça. Il n'en est rien. Quelque chose doit arriver, qui n'est pas non plus de la folie ou tout autre type de comportement de cinglé, mais par lequel vous gardez votre transformation. Et la réalité, c’est ce que vous devriez demander, non pas (les choses) irréelles. Et avec cette réalité, vous serez étonnés de voir, vous verrez où vous vous situez en ce qui vous concerne et en ce qui concerne les autres.

Quelle est la position de la réalité ? C’est que vous êtes une partie intégrante de l'ensemble, vous commencez à ressentir que vous êtes partie intégrante de l'ensemble. Et quand cela arrive, ce n’est pas la compassion qui parle. Parce que supposons que ce doigt soit douloureux, automatiquement J'appuie dessus. Je le compresse simplement parce qu'il est douloureux et Je le ressens parce que c'est moi, c'est moi aussi dans ce doigt, donc Je le fais.

Voilà donc comment la compassion agit : elle ne pense pas qu'elle accomplit quelque obligation envers quiconque, que ce doigt devrait me payer quelque chose. Il est à moi, c’est le mien, comment pourrais-Je ne pas le toucher pour le remettre en place ? De la même manière, il se passe que vous devenez partie intégrante de l'ensemble. Et quand vous devenez cela, vous agissez simplement comme une partie de ce tout, avec tous ses pouvoirs. Et cela devrait se faire pour vous tous qui êtes des chercheurs. »
Shri Mataji Nirmala Devi, premier programme public, Sydney, 15/03/1983

Luc, VIII, 43-48:
43 Là, une femme fluente de sang depuis douze ans avait dépensé toute sa vie en médecins, mais personne n'était assez fort pour la guérir.
44 Elle s'approche derrière lui, touche le sisit de son vêtement, et soudain son flux de sang cesse.
45 Iéshoua' dit : "Qui m'a touché ? Mais tous nient; et Petros dit : "En Seigneur, les foules t'oppressent, te bousculent"!
46 Mais Iéshoua' dit : "Quelqu'un m'a touché. Oui, je sais qu'une puissance est sortie de moi".
47 La femme se voit découverte. Elle tremble, vient, se prosterne devant lui et annonce devant tout le peuple pourquoi elle l'avait touché et comment elle avait été soudain rétablie (guérie).
48 Il lui dit : "Fille, ton adhérence (ta foi) t'a sauvée. Va en paix"!

La Bible traduite par André Chouraqui.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire