jeudi 24 octobre 2013

Un Sahaja Yogi doit travailler


« Dieu a créé ce monde en six jours et le septième jour il s’est reposé. Mais le huitième jour, qu'a-t-il fait ? Il a commencé à donner la Réalisation, sans relâche. Il a travaillé dur.
Pouvez-vous croire qu’à l’âge qui est le mien, combien de fois J'ai voyagé durant ces 2 derniers mois? Chaque nuit Je me couche à environ deux heures du matin, puis je me lève à 5 heures. Je suis allée en Amérique, puis J’en suis revenue, puis J’ai parcouru toute l'Angleterre, J’ai voyagé le mois durant du nord au sud, d'est en ouest. Le mois suivant, en Suisse à Zermatt. Ensuite, en Autriche à Munich. Puis de retour à Londres, pour un puja. Ensuite, retour en France, puis à Londres. Je dois changer de maison, tout emballer, retourner en Inde, allez à Hong Kong, aller en Chine, revenir. Puis m'occuper de vos ashrams en Inde, sur six jours, revenir. Et puis à l'Amérique. Voici ce que fait votre Mère à cet âge.
Hier soir, nous nous sommes couchés à 3heures 30. Mais ensuite, on nous a dit qu’il était une heure plus tôt. Alors nous avons dit, d’accord, il est une heure plus tôt, donc, nous nous sommes couchés à 2heures 30. Vous devez donc rendre votre corps comme ça (flexible) pour qu’il puisse supporter toutes sortes de désagréments.
Vous savez que pour Sahaja Yoga, le chômage n'est pas permis : il n’est pas permis de prendre l’argent du gouvernement. Vous serez surpris, en Angleterre, nous avons le chômage le plus élevé du monde entier, mais aucun Sahaja Yogi n’est au chômage. Or, vous devez tous gagner suffisamment pour payer votre séjour. Personne ne devrait être un parasite. Maintenant, les jeunes qui ne sont pas instruits, qui n'ont pas d'autre emploi que celui d'un travail non qualifié…  doivent suivre une sorte de spécialisation, une sorte de qualification, sinon les gens pensent que Sahaja Yoga est un groupe de mendiants, de mendiants, de chômeurs et de gens malheureux.
Mais voyez-vous, quand vous devenez votre propre gourou, vous pensez qu’aucun gourou ne travaille, que leurs disciples doivent faire tout le travail, que le gourou s'assoit dans un coin, vous voyez, et que les disciples s’en occupent. Mais ce n'est pas le cas de votre gourou! Votre gourou doit travailler très dur. Donc, vous devez être de la même pâte que votre gourou.

Et d'entendre que personne n'écoute, quoi que vous leur disiez, ils ne font aucun travail, qu’ils sont paresseux, c'est très triste. Certaines personnes ont parfois dit que : ces gens sont comme  un groupe de mangeurs de lotus ou un ensemble de mendiants ou de lépreux qui souffrent de maladies terribles. Ensuite, Je me sens très insultée, vous savez. Vous êtes mes enfants. Comment les gens vont avoir du respect pour vous, ou pour moi , si vous n'avez aucune discipline ? »

Shri Mataji Nirmala Devi, huitième jour du Navaratri, Meudon, France, 30/09/1984
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire