mardi 15 octobre 2013

Faire circuler les vibrations, c'est être collectif




Sahaja Yogi : Shri Mataji, nous ressentons le même chakra, plus sur les jambes que sur les doigts.

Shri Mataji : Il n’y a pas d’intégration, c'est pour ça. Vous devez aller dans la collectivité. Vous devez être plus collectifs. Le truc c’est que si vous n'êtes pas une personne collective, alors parfois vous ne sentirez pas (les vibrations) sur les jambes, parfois sur la main, parfois sur la tête. Ce n'est pas une bonne chose. Vous devriez essayer d'être plus collectifs, vous devriez rencontrer plus de gens, vous intéresser un peu plus. Vous voyez, votre corps ne fonctionnerait pas efficacement si vous ne l’utilisiez pas.
Parce que si vous réussissez individuellement, ce ne sera pas un développement collectif, car en quoi utilisez-vous (la collectivité)? Vous vous corrigez vous-mêmes pour donner aux autres (ces vibrations). Et si vous ne les donnez pas, si vous ne travaillez pas d'une manière collective, il n'y aura pas de circulation (de ces vibrations).

Par exemple, prenons un fruit que vous séparez de l'arbre, et vous faites mûrir hors de cet arbre. Mais il se détériorera très rapidement. Cependant, s’il est relié à l'arbre, il viendra de lui-même à maturité, donnant un caractère propre à lui-même et à l'arbre. Et le goût sera meilleur. Et ceux qui viendront sous cet arbre recevront ses fruits. Mais un fruit qui est coupé sera perdu après un certain temps. C'est ainsi que l’on doit très collectif.

Shri Mataji Nirmala Devi, huitième jour du Navaratri, Meudon, France, 30/09/1984
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire