mercredi 30 octobre 2013

Ne prenez pas les choses si au sérieux !


Sahaja Yogi : Mère, puis-je vous poser une question?
Shri Mataji : Oui, oui, s'il vous plaît, s'il vous plaît.
Sahaja Yogi : On nous dit souvent de ne pas résister à la violence, et est-ce bien quand quelqu'un est violent envers vous ? Que se passe-t-il quand quelqu'un est violent envers quelqu'un d'autre ? Que faites-vous alors ?
Shri Mataji : De quoi s’agit-il?
Sahaja Yogi : Si quelqu'un est violent envers quelqu'un d'autre, que fait-on alors ? Doit-on rester en dehors de cela laisser faire, ou que fait-on ?
Shri Mataji : Donnez-leur un bandhan. Nous avons nos façons de combattre ces choses. Donnez-leur un bandhan, leur donner un bandhan comme ça (en forme de fer à cheval). Montez leur Kundalini.
Sahaja Yogi : Merci. Bien que cela ne me concerne pas, ça me va. Mais pour un enfant ?
Shri Mataji : Observez le comique (de la situation).
Sahaja Yogi : Oui.
Shri Mataji : D'accord ?
Sahaja Yogi : Oui, merci.
Shri Mataji : Laissez-les se battre : que pouvez-vous y faire? Laissez-les décider par eux-mêmes, vous voyez?
Autre Sahaja Yogi : Qu'en est-il du service militaire dans les pays développés, Mère ?
Shri Mataji : Comment ? Que dit-il ?
Sahaja Yogi : Il pose une question au sujet du service militaire.
Shri Mataji : Cette chose stupide que vous devez faire ? Rires. Parce que vous êtes nés dans un pays stupide comme ça, Rires. C'est de votre propre et stupide chef que vous y êtes nés. Rire général.

On doit faire tant de stupidités en fonction de son pays. En Inde, on doit aussi accomplir certaines bêtises. Mais pas de ce style, d’un autre type. Donc, si vous êtes nés dans un pays stupide comme la France, il vaut mieux le faire. Un autre pays, c’est la Suisse, qui a ce service - personne ne s'est attaqué à la Suisse jusqu'ici, voyez-vous, mais ils ont encore ce service militaire, parce qu'ils privent les gens de leur argent et avec ces banques, ils doivent montrer qu’ils ont des militaires pour protéger l'argent.
Sahaja Yogi : Nous avons une alternative, c’est d’écrire au gouvernement, et pour-
Shri Mataji : Non, non, il vaut mieux leur donner un bandhan, cela ne sert à rien d’écrire, c’est mental, encore une fois. Shoebeatez-les (technique vibratoire). Votre gouvernement est en train de changer.
Sahaja Yogi : Oui.
Shri Mataji : Il a beaucoup changé.
Sahaja Yogi : Eh bien ...
Shri Mataji : C’est beaucoup mieux maintenant.
Sahaja Yogi : Peut-être que oui.
Shri Mataji : Bien plus sensé. Ça va?
Sahaja Yogi : Ça va.
Shri Mataji : Maintenant, priez pour les autres gouvernements. Cela réussit bien. Toutes ces choses stupides existent, qu’y faire ? Êtes-vous obligé maintenant d’aller faire votre service militaire?
Sahaja Yogi : Oui, peut-être.
Un autre yogi suggère le service civil.
Shri Mataji : Je suggèrerais une chose. Voyez, si vous devez faire votre service militaire ou quoi que ce soit, ce n’est pas grave. Vous n'allez tuer personne là-bas, c'est juste une parodie, c’est comme une pièce de théâtre. Donc, il n’y a rien de mal. Faites votre méditation, faites tout. Il n'y a rien de sérieux à ce sujet, c’est une parodie qui se déroule. Prenez des vacances ! Rires. Vous prenez les choses tellement au sérieux : vous n'allez pas à la guerre. Il n'y aura plus de guerre. Laissez-les faire leur cinéma. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali Puja. Chelsham Road, Londres, 01/11/ 1981
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire