lundi 14 octobre 2013

Devenir Bindu pour se développer horizontalement




Sahaja Yogi: Le Sahasrara est représenté par un lotus, et est-ce le lotus au moment où il va perdre ses pétales et développer un fruit?
Shri Mataji: Vous voyez, le Sahasrara est représenté par un lotus parce que notre cerveau est comme un lotus, en fait. Si vous le coupez horizontalement, vous pouvez voir comme si vous aviez découpé les pétales. Et si vous le coupez verticalement, vous pouvez voir qu’autour de la zone limbique, cela ressemble beaucoup à des pétales de lotus. Mais quand vous êtes illuminés, ce qui se passe, c’est qu’ils gonflent et s'ouvrent, et ont tous de belles couleurs. Ils ressemblent à des langues de feu, et c’est très beau. A ce moment, le Sahasrara est ouvert et le lotus est ouvert, et à l'intérieur, vous découvrez que le fruit est déjà conservé là : c’est le chakra de l’Agnya qui réside à cet endroit. Vous pouvez le voir très clairement. L’Agnya est jaune, recouvert de jaune, comme on dit, comme un bonnet d'or, le chakra de l’Agnya se trouve là, ce bel Agnya est à l'intérieur.
Maintenant, le fruit du lotus, nous le verrons plus tard, et Je dirais qu'on l’appelle l’état de Bindu ​​où l’on devient un "bindu" - un point, c'est un petit point - et ce point doit se développer ensuite. Donc, la deuxième étape commence lorsque vous devenez le fruit du lotus.

Sahaja Yogi: Shri Mère, pourriez-vous nous dire quelque chose au sujet du Bindu et des chakras au-dessus du Sahasrara?
Shri Mataji: Vous voyez, Je ne pense que vous devriez pas trop vous souciez de ceux-là. Il y a trois stades supérieurs au Sahasrara. Je vous suggérerais, pour le moment, de nous concentrer sur le Sahasrara, c’est une meilleure idée.
Mais le Bindu, l’Ardha-Bindu et le Valaya sont les trois stades que l’on doit traverser ultérieurement, et que vous passerez progressivement lorsque vous vous développerez horizontalement. C'est ce que nous avons commencé aujourd'hui. Donc, tenons-nous en à l’idée que nous devons nous développer horizontalement. Nous devons voir comment nous affectons autrui, comment nous influençons autrui.
Par exemple, certaines personnes, vous voyez, sont très égoïstes et tout ça. Il se peut que vous soyez en contact avec elles et que vous disiez: " Oh, c’est une personne très gentille, charmante, ceci, cela." Mais en réalité, cette personne est peut-être simplement attrayante physiquement, ou peut être brillante, mais il n'y a pas grand-chose en elle. Par contre, si cette personne, se tenant debout à côté de vous, change l'humeur et le tempérament d'une autre personne, alors vous pouvez dire que cette personne a une personnalité spirituelle…
Nous allons voir de même quel est l'effet de votre personnalité sur les arbres, sur vos amis, ou sur la cuisine que vous faites - tout change, c'est très beau. Donc, il faut le voir, voir si cela fonctionne.
J'ai connu des gens qui ne savaient rien de ce qu’est la poésie et soudain, ils deviennent des poètes. Certains, qui n'étaient pas du tout musicien, se mettent à chanter très bien. Comme Christine, vous connaissez Christine, elle ne chantaient jamais, elle avait une voix désagréable. Et soudain, elle a commencé à chanter comme un rossignol! Ainsi, (il faut voir) les effets non seulement sur vous, mais sur les autres. Qu’est-ce que les autres pensent de vous? Voyez la façon dont vous êtes bon, bon et doux avec les autres, et non pas superficiellement, mais votre comportement devrait changer autrui, transformer l’autre personne. Votre présence devrait créer une atmosphère favorable (auspiciousness). »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours aux Yogis, Burwood, Sydney, Australie, 06/05/1987

On se développe "verticalement" par la méditation ;on développerait l'aspect "horizontal" de nos pouvoirs par notre comportement et nos actions: plus on développe notre conscience sans pensée et notre profondeur spirituelle, plus on transmet inconsciemment de bonnes vibrations aux autres. C'est sans doute cela le développement horizontal, mais c'est une notion difficile à définir, car il y a peu de textes à son sujet.
Shri Mataji utilise régulièrement le terme de "auspiciousness" qui n'a pas de véritable traduction et dont le sens varie selon le contexte: cela signifie créer une atmosphère favorable, propice à la propagation de bonnes vibrations; c'est aussi dégager de la bienveillance. D'autres fois, cela augure quelque chose de bon. Cette notion "d'être propice" est très importante pour Sahaja Yoga. Les Yogis sont là pour créer une atmosphère positive autour d'eux, une ambiance qui inspire ceux qui les côtoient, et qui leur permet de donner le meilleur d'eux-mêmes, comme un beau terreau permet à une plante de grandir dans de bonnes conditions. Cette influence inconsciente chez celui qui la donne et, dans une moindre mesure, chez celui qui la reçoit, est sans doute encore un des aspects du développement horizontal.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire