dimanche 1 septembre 2013

L'innocence est à la base du discernement


« L’éléphant est le moyen de transport de Mahalakshmi. Ainsi le corps de Ganesha vient de Mahakali, mais la tête est donnée par Mahalakshmi, le pouvoir évolutif. Or, ce Ganesha réside en nous dans le chakra du Mooladhara. Certaines personnes, qui ont essayé toutes sortes de choses pour trouver Dieu, doivent avoir vu la trompe de Shri Ganesha (dans leur méditation), et ont dû penser que c'était la kundalini…et c'est comme ça qu’ils ont commencé toutes ces perversions et choses erronées au sujet de Ganesha.
Mais il est l'incarnation de l'innocence, et plus tard, vous devez lire dans le Devi Bhagavatam comment il s'est incarné sur terre en tant que Jésus-Christ, et comment il va revenir sur terre avec ses onze pouvoirs en tant que Shri Kalki.

Il est très difficile pour les hindous d’accepter que Ganesha, une personnalité aussi dynamique que lui, puisse devenir une personne comme le Christ, qui s’est fait crucifié. Et il est impossible - au moins, les hindous ont une connaissance et une sensibilité beaucoup plus larges - mais il est impossible pour de fervents chrétiens, de comprendre que le Christ puisse être ce garçon éléphant. Cela les dépasse car pour eux, le Christ devrait être un homme qui n'a pas le pouvoir de tuer autrui. Et puis ils disent qu'il va revenir nous tuer - Je ne sais pas comment ils s’arrangent avec ces choses (contradictoires).
Ils retiennent un aspect, comme le fait qu’il était l'Omega et l’Alpha, et c’est fini. Or, qui les y  autorisent ? Dieu seul le sait. Mais, quoi qu’il en soit, ils ne voient pas les autres aspects, le fait qu'il avait une mère. Il a parlé du  Saint-Esprit. Il en a parlé d’une si bonne façon : "Je vous enverrai le Saint-Esprit." Et aussi, il a dit que : "Ceux qui ont péché contre moi ou m’ont insulté, cela passera, mais contre le Saint-Esprit, rien ne sera toléré" – il l’a dit très clairement. Pourquoi a-t-il dit cela? Il est l'Alpha et l' Omega alors pourquoi a-t-il dit cela?
Bien sûr, il est le premier qui a été créé, et à ce stade, au stade de Shri Kalki, il est aussi celui qui sera là à la fin, c’est certain. Mais cela ne signifie pas que, parce que vous êtes chrétiens, vous disposez d'un droit spécial, pas du tout. Au contraire, Je dirais que beaucoup d'hindous ont beaucoup plus de droits sur ​​Shri Ganesha que vous n’en avez (sur Jésus-Christ) parce que vous avez compromis votre innocence. Ils n'ont pas compromis leur innocence.
Donc, bien que vous vous disiez chrétiens et combattiez pour le Christ, vous n'en êtes pas, parce que le fondement du Christ c’est l'innocence que nous avons endommagée. Ainsi, ceux qui - aussi les Sahaja Yogis - s'identifient au Christ, doivent savoir que cette identification est en fait un conditionnement, ce n'est pas factuel. Si c’est le cas, vous devez devenir innocents, vous devez rétablir votre innocence. Alors vous serez vraiment des chrétiens et vous le serez vraiment.

Et je dirais que les gens en Inde – tel que c’est, vous le savez, heureusement, nous n’avons pas progressé autant que vous. Nous ne sommes jamais tombés dans les pièges du progrès : heureusement, comme les gens semblables à l’éléphant sont trop lents, nous n’avons pas pu tomber dans quoi que ce soit. L'Inde est comme, est ample comme un éléphant, tout ce qui arrive, se retrouve rejeté de ce côté-ci, de ce côté-là, et elle n’accepte pas n'importe quoi. Nous ne nous sommes jamais inquiété de Freud. Pour nous, c’est une espèce de type légendaire vivant dans le paradis des fous - nous ne l'avons jamais accepté.
Rien ne peut pénétrer chose éléphantesque. Vous voyez, elle continue de rejeter toutes les choses qui débarquent, donc rien ne pénètre leur tête. Ils n'ont jamais compromis leur innocence, tout simplement parce qu'ils sont trop lourds (à l’image d’un éléphant) et très léthargiques vis à vis des nouvelles idées.
Et c'est comme ça  que, malgré tout, ils ne sont pas convertis à la chrétienté, ils n'ont jamais entendu parler du Christ pour certains d'entre eux. Ils ont bien mieux maintenu leur innocence et la sincérité du cœur, parce qu'ils ne sont pas déconnectés. Lorsque Shri Ganesha est détruit, vous êtes déconnecté. Votre cœur penche d’un côté, votre cerveau penche de l’autre. Donc, ils n'ont pas encore été capables d’atteindre ce genre de dissociation. Et, quoi qu’ils puissent essayer, ils savent en eux-mêmes, que c’est mal. Ils peuvent essayer, Je veux dire, les gens volent par exemple, mais ils savent que c'est mal. De même, ils savent encore (ce qui est bien ou mal). »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha-Gauri Puja, Sydney, Australie, 04/10/1981

Cette innocence, représentée par Shri Ganesha au chakra du Mooladhara, maintient une cohésion intérieure. On est capable de penser ce qu’on dit, de faire ce qu’on pense, en ayant une compréhension de ce qui est bon pour soi. Quand on perd l’innocence, on perd aussi son discernement et on ne sait plus ce qui est bien ou mal.
Jusqu’à quelques années, cette résistance de l’Inde au soi-disant "progrès" et aux idées non traditionnelles, l’a protégé contre un asservissement à la consommation et à la perte de ses valeurs. Mais cette protection contre la mode et les mouvements publicitaires est sérieusement perturbée de nos jours. L’Inde a laissé pénétrer une certaine idée du confort matériel mais a aussi perdu en même temps une partie de sa culture respectueuse des femmes.

Dans l'Ancien Testament, le premier passage où apparaît le Saint-Esprit ou l'Esprit de Dieu, c’est dans la Genèse 1:2: " l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux."
Le mot "esprit" n’est pas une bonne traduction de l'hébreu "rûach" ou "rûwach", qui veut dire "souffle, brise, exhalation émanant d'une personne" mais aussi la "puissance de Dieu, sa pensée".
Dans le Nouveau Testament, Matthieu le décrit comme une colombe :
"Et voici, les cieux s'ouvrirent et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui."
Matthieu, 3:16
Ici, le Saint-Esprit est la traduction du mot grec "pneuma" qui a la même signification que le mot hébreu "rûwach".
La meilleure traduction pour parler du "Saint-Esprit" est donc "le souffle de Dieu" comme André Chouraqui l’a introduit en premier.

Voici le passage de Matthieu (12-3i, 37) auquel Shri Mataji fait allusion:
31 Sur quoi je vous dis : toute faute, tout blasphème seront remis aux hommes, mais le blasphème contre le Souffle ne sera pas remis. 32 Qui dit une parole contre le fils de l'homme, cela lui sera remis. Mais qui parle contre le Souffle sacré, cela ne lui sera pas remis, dans cette ère ni dans celle qui vient.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire