mardi 17 septembre 2013

La théorie ne transforme personne



 
« Les gens pourraient parler du marxisme, de cet "ism-ci" de cet "ism-là". Tukaram a dit "Ava ghaachi samsara sukha cha kari" (vous pouvez mener une vie heureuse). Il l'a dit. Idem pour Marx qui a dit que le monde devrait être pareil- un endroit très heureux, un endroit très joyeux et qu'il ne devrait pas exister d'Etats. Comment ? Personne ne lui a demandé comment. Il parle de l'évolution. Comment ? Comment l'évolution va-t-elle se produire? Demandez-le lui, demandez à tous ces communistes. Ils ne deviennent pas de meilleures personnes, n’est-ce pas? Qui devient meilleur? Qui se trouve transformé par ces "isms" ? Aucun d'entre eux. Quelqu'un est un disciple de ce monsieur, quelqu'un est un disciple de ce monsieur-là, quelqu'un suit ce genre de théorie politique, un autre suit à cet autre genre de théorie. Ce sont des théories. En Marathi, on dit : "bhola cha tsa Baata bhola chi tsa kari" , "quelle que soit la théorie que vous ayez, vous l’avez écrite dans la tête". Est-ce que vous allez réussir à vous transformer avec cela?
Il doit y avoir quelque chose qui se produit en vous, si vous devez atteindre le point dont Marx a parlé, dont Tukaraam a parlé. Cette "parivarthan", ce changement, cette transformation doit se produire et ce n'est possible qu’à travers l'éveil de la Kundalini.
Il y a des gens qui ont lu au sujet de la Kundalini, qui viennent me voir et me demandent : "Mère, cette Kundalini dont vous parlez, des gens disent que cette Kundalini peut nous rendre fou, et ceci et cela." On m’a même dit qu’il ne faudrait pas du tout lire le sixième chapitre du Dnynaneshwari car il traite de la Kundalini. Naturellement, parce qu'ils ne connaissent rien à ce sujet, il est donc préférable de ne pas s’en occuper. Mais la Kundalini est la "shuddha iccha" (le pur désir) le véritable "icchaa" celui qui va vous donner ce pourquoi vous êtes né, il va vous le donner. Après cela, vous ne désirez rien d’autre.
Ce n'est pas comme en économie, aujourd'hui vous désirez ceci, demain cela, et ce désir n'est jamais satisfait en général. Il devient complètement - la chose que vous désirez, c'est la source de satisfaction en entier. Mais son mouvement est vers le haut, la Kundalini ne va pas vers le bas, vers la gravité, vers la matière. Elle s’élève. Elle se déplace vers le haut et transperce cette zone de l'os fontanelle et vous obtenez votre Réalisation du Soi. C'est ce que vous devriez attendre de n'importe quel gourou , tout le reste est inutile. Comment pouvez-vous payer pour cela? Pouvez-vous montrer une roupie à la Kundalini ? C'est un processus vivant d’une vivante évolution qui doit avoir lieu. Vous devez atteindre la quintessence de votre vie par cela. Comment allez-vous y arriver? Allez-vous le faire en se tenant debout sur la tête (à la manière des anciens ascètes) ?
Tout processus vivant, comme la germination d'une graine, comment le provoquez-vous? Vous mettez la graine dans la Terre Mère et elle a le pouvoir et la fait germer. De la même façon, il doit se produire une germination. Dans la même manière, cela doit germer spontanément : "sahaja ". "Saha " - "avec " , "ja " - "né ". Ceci est inné ; obtenir ce yoga est votre droit de naissance. Obtenez-le, et pour les Indiens, c'est une bénédiction particulière, car ils l’obtiennent très vite. Tout comme leur indépendance, sans aucun effort- sans trop de lutte, devrais-Je dire, d'autres ont combattu beaucoup plus que nous.
Lorsque vous obtenez cela,  vous le perdez aussi très vite.
Donc, ces gens qui comprennent la Kundalini, comprennent l'essence de tout et que toutes les religions sont d’une seule essence. Elles sont les fleurs d’un même arbre. Bêtement, nous nous combattons à ce sujet. Le Christ a dit que ceux qui ne sont pas contre nous, sont avec nous. Qui sont-ils? Les chrétiens ne veulent pas le savoir. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, Mumbai, 20/01/1986

« La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
 »
Albert Einstein
Cette définition de la théorie et de la pratique d’Albert Einstein illustre parfaitement la démarche de Sahaja Yoga. On connaît le mécanisme de la Réalisation, on le transmet mais on ne peut pas dire qu’on le comprenne vraiment, comme tous les autres processus vivants. Et pourtant, ça marche.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire