mercredi 7 août 2013

Quel est la rapport entre le Vide et la religion?



Sahaja Yogi : Il pose une question au sujet du Vide, Shri Mataji, la zone en vert clair, le Vide. Il voudrait en savoir un peu plus.
Shri Mataji : C'est la zone dont nous disons qu’elle a été érigée en nous par les grands prophètes. Vous pouvez commencer, par exemple, par Abraham, Moïse, Socrate, Lao Tse, tous ces grands prophètes ont construit cette zone en nous, et cela représente dix valences (limites) telles que les Dix Commandements. Le carbone a quatre valences (potentiel de liaison d'un atome). Nous avons dix valences et ces dix valences sont notre véritable nature humaine, que nous pouvons appeler religion intérieure. Ainsi, lorsque la Kundalini s'élève, elle illumine ces valences. C'est de cette façon que la religion devient innée.
- C'est une longue histoire et Je dois avoir donné au moins 20 conférences sur ce sujet. Donc vous pouvez vous procurer ces  bandes audio et en apprendre beaucoup plus.-
Mais (le Vide) c'est ce qui doit être traversé (par la Kundalini). Bien que si vous vous déplacez vers la gauche (de l’auditeur, donc sur le canal droit de la chartre), vous pouvez devenir une personne très austère, remplie de règles et règlements, vous lever à quatre heures du matin et faire toutes sortes de tapas et Japas et ceci et cela (d’une façon) ritualiste. Et vous ne toucherez pas cette personne, ni celle-ci, vous serez une sorte une personne très ascétique. Ou bien, peut-on dire, une personne très irritable, une personne extrêmement colérique qui peut maudire quelqu'un, ou disons, faire toutes sortes de ces choses. Et aussi les gens comme Hitler, très portés sur le côté droit, extrêmement portés sur le côté droit, passent ensuite à la violence.

Puis un autre aspect est celui du côté gauche, où vous devenez extrêmement complaisant  envers l’aspect de la bhakti, c'est-à-dire la dévotion. Et puis vous irez à l’église, vous irez à l'église tant de fois, lirez la Bible tant de fois, c'est-à-dire que vous pénétrerez totalement le côté gauche (le côté émotionnel)…
Donc, les deux côtés sont mauvais, vous devez être au centre. Ce qui se passe pour vous lorsque vous êtes au centre, c'est que vous êtes dans la religion, il n’est pas nécessaire de vous dire quelque chose, car cela fonctionne tout simplement en vous, vous ne faites tout simplement pas de mauvaises choses. Vous ne les faites tout simplement pas. Vous devenez un saint automatiquement ; vous devenez juste, automatiquement, vous n'avez rien à faire, rien à travailler. Il n’est pas nécessaire de vous tenir les pieds en l’air, ou de faire des sacrifices ou de vous infliger des souffrances. Rien de tel. C'est aussi une idée fausse (de croire) qu’il faut souffrir pour son ascension spirituelle. C'est absolument faux. Au moins, les chrétiens doivent comprendre que le Christ a déjà souffert pour nous. Pourquoi devrions-nous souffrir?
Donc, il existe de nombreuses conceptions erronées, dont Je vous parlerai progressivement, que vous découvrirez bientôt, car ces mauvaises conceptions nous ont vraiment coupé de la réalité. Une personne qui est religieuse ne s’inquiète pas, ne s’intéresse pas à l'argent, elle n'est pas intéressée par toutes ces choses, rien ne peut tenter une telle personne, elle est au-delà de ça. Rien ne peut la tenter. Mais plus tard, vous pourrez en apprendre davantage, d’accord ? Il y a de très bons Sahaja Yogis ici qui sont très capables et vous pourrez en apprendre d'eux. Et puis vous pourrez enseigner aux autres aussi, car une fois qu’une lumière est éclairée, elle peut en éclairer d'autres. C'est très simple. Y a-t-il une autre question ?»
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, Newcastle, Australie, 28/02/1992

Le mot valence selon Sahaja Yoga est difficile à définir ; en chimie, c’est le potentiel de liaison d'un atome. Mais par rapport aux êtres humains, les 10 valences de la zone du Vide correspondent aux 10 limites essentielles à ne pas franchir, pour garder un mode de vie, un comportement sains et équilibrés : ce sont les limites minimales à respecter à l’intérieur desquelles l’homme peut s’épanouir et évoluer spirituellement. Ces limites qui protègent l’homme de la destruction intérieure peuvent s’appeler la religion.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire