vendredi 16 août 2013

La conception immaculée de Radha-Marie

« Radha, dans son incarnation de Marie, a voulu donner à son fils le nom de Krishna, son Seigneur. "Krishna" vient de "krishi" + "na". "Krishi" signifie "agriculture", "na" signifie "celui qui porte". Ainsi, le nom du "Christ" vient du (morphème) "krishi" dans Krishna. Le nom de Jésus a été dérivé de "Jasoda", une forme du nom "Yeshoda", la mère adoptive de Shri Krishna. Radha a aussi voulu donner le nom de "Yeshoda" à son fils, en raison de la dévotion et de l'adoration que Yeshoda avait pour elle à Brindavan et à Gokul. L'abréviation de "Yeshoda" étant "Jesu" ou "Yesu", Radha / Marie a prénommé son Fils Jésus-Christ.
Par la vie de Jésus-Christ, c’est la plus haute expression de l'essence de l'innocence spirituelle en Dieu-le-Fils, qui s’est incarnée sur terre. Les êtres humains ont assisté au sacrifice du plus cher et unique Fils du Père, le Virata, (ou Shri Krishna) pour l'amour de l'humanité. Cela a permis une perception humaine plus profonde du grand amour de Dieu pour l'humanité. La crucifixion du Christ s’est produite à un moment où les gens connaissaient Dieu le Père, mais ne savaient pas comment crucifier leur moi humain pour permettre au moi spirituel de s'exprimer. Tel est le sens réel de la Résurrection du Christ: que l'homme pouvait être le témoin physique de l'immortalité de l'Esprit qui ne souffre pas et ne périt jamais. Pour la première fois, la conscience humaine a enregistré la vérité de l'immortalité de l'Esprit, celle que Shri Krishna avait prêchée durant sa vie et qui est enregistrée dans la Bhagavad Gita, écrite par le poète Vyasa.
Quand on prononce le nom de Shri Krishna (dans un mantra),  on doit citer le nom de Radha en premier, donc un chercheur récite le mantra du Virata en disant "Radha-Krishna". De même, le nom de Sita doit être dit avant celui de Rama dans le mantra de "Sita-Rama". Même la Vierge Marie -Kanya- qui était si calme et dont (la Puissance) n'était que potentielle à l'époque du Christ, a été reconnue plus tard, par ses disciples, comme étant la Puissance derrière le Christ. Elle a été vénérée pendant de nombreuses années après sa mort par les premiers chrétiens...
Marie a clairement démontré que le pouvoir de la virginité peut élever une mère à un niveau de force si exaltée, qu'elle peut concevoir un enfant par le seul désir. Elle a atteint ce haut degré d'évolution quand, par sa Volonté divine, elle a créé l’immaculée conception. Il existe d'autres cas semblables dans la littérature hindoue Puranique, lorsque Kunti, par le voeu d’un mantra, a offert aux Pandavas et à Karna une naissance immaculée.
Radha avait créé son fils unique, Mahavishnou, au stade de "Vaikunta" (bien avant celui du monde que l’on connaît) mais en tant que Radha, elle ne pouvait pas concevoir un enfant car elle était célibataire. En tant que Marie, cependant, elle a conçu son enfant hors mariage dans une virginité totale, c'est une expression du pouvoir de la virginité, la conception immaculée. Par la vie de Marie, il s’est produit la plus grande avancée dans la conscience sociale en ce qui concerne le pouvoir de la chasteté, et la société a connu une autre évolution. Bien que vierge, elle a été élevée à une position si exaltée par la naissance du Christ, qu'elle a été acceptée par l'opinion publique comme étant la Mère de Dieu, non seulement à l'époque, mais encore aujourd'hui. »
Shri Mataji Nirmala Devi, chapitre 2 sur les Incarnations, Le Livre de l'Adi Shakti, écrit entre 1975 et 1977 (?)
Publié en anglais le 09/13
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire