jeudi 8 août 2013

Faut-il toujours prendre des décisions spontanées?



«  Vous savez, Je suis très bonne pour cela (pour prendre des décisions spontanées). J'ai acheté (le château de) Cabella en cinq minutes. Vraiment en cinq minutes. Quand Je suis arrivée ici, on m’a dit que Je ne pouvais pas y monter car J’avais une grosse voiture. Alors, le maire a dit: "D’accord, venez. Je vais vous prendre dans ma voiture". Alors J’y suis allée avec lui en voiture et J’ai trouvé que c'était tout délabré, sans aucun doute. Il y avait un fouillis général et cela ressemblait à un lieu fantomatique, c’est sûr. Et tous ceux qui étaient avec moi m’ont dit:
-Ha! Quel endroit Mère! Vous ne pouvez pas l'acheter. "
Alors J'ai dit au maire :
-Je vais l’acheter.
-Quand?
-Aujourd'hui, maintenant.
Il était stupéfait. J'ai dit : "vous me dites comment l’acheter". Il m’a dit que c’est très simple en Italie, vous devez acheter comme ceci : vous payez 1/3 du prix, d’accord, et puis vous pouvez l’occuper. Si vous trouvez que quelque chose ne va pas, vous pouvez y renoncer, mais vous ne pourrez pas récupérer votre argent.
Mais si l'autre personne, le vendeur, dit non, alors il doit payer le double du prix que vous devez payer.
-Très bonne affaire, Je l’achète. Je vous ai dit que J’allais l’acheter et Je vais l'acheter.
Et tout le monde a été surpris, "que fait Shri Mataji ?" (se sont-ils demandé) Donc, ce qui l’a emporté dans la décision, ce sont les vibrations, les vibrations de l'endroit. J’ai simplement décidé et dit que Je l’achetais.
Ainsi, ils m'ont emmené voir sept châteaux, Je pense. J'ai dit "non", depuis l’extérieur déjà Je pouvais dire non. Cela les a surpris que Je ne sois même pas allée à l'intérieur. J'ai dit (aux Yogis) de demander (aux vendeurs) ce qu’il y avait auparavant. Ils ont dit "un couvent". J'ai dit : "Voyez ! Maintenant, vous devriez développer ce genre de décision spontanée. Ensuite, vous serez étonné de voir qu’en si peu de temps, vous pouvez vraiment atteindre de grandes choses!
Mais cela ne signifie pas que vous devriez tous agir de cette façon. D'abord, vous devriez avoir cette sensibilité aux vibrations. Si vous avez cette sensibilité aux vibrations, alors Je dirais que vous êtes maintenant mûrs dans votre Sahaja Yoga. Donc, on doit avoir de la maturité. Vous ne pouvez pas simplement dire : "maintenant tout va bien, J'ai eu la Réalisation du Soi. Je peux le faire. " D'abord, calculez votre sens de la sensibilité (vibratoire). Alors, comment faites-vous? Par exemple, prendre une décision spontanée pour constater qu’on n’a rien gagné, c'est absurde. C’est possible, mais vous pouvez voir par vous-même que si vos décisions spontanées échouent, si elles sont mauvaises, si il y a des erreurs, tout cela vous fera souffrir, que ce soit économiquement, politiquement, ou de toutes les façons.
Ensuite, l'ensemble de votre système de valeurs sera très bien jugé. Jusqu’où êtes-vous allés dans votre Sahaja Yoga? Jusqu’à quel point avez-vous atteint votre Réalisation du Soi et où en êtes-vous? C'est ainsi que vous pouvez vous tester vous-même. Vous ne devriez pas avoir peur des échecs et ne pas être séduits par le succès, parce que vous êtes des âmes Réalisées. Bien sûr, si vous êtes sensibles, immédiatement vous saurez ce qu’il en est. Bien sûr, Je ne dis pas que vous devriez avoir la même chose (sensibilité) que moi, mais vous devriez essayer de l’avoir.
Or, J’ai vu certaines personnes me vantant les mérites d’un homme, me disant : "Mère, il est si bon, vous devez le rencontrer, c’est quelqu’un de si agréable, et ceci va se passer et cela va arriver. " J’ai dit : "d’accord, montrez-moi sa photographie. " J'ai dit, "Je suis désolée, Je ne veux pas le rencontrer." Ils n'ont pas pu comprendre, "un si grand homme, " se sont-ils dit, "il sera ministre demain". Je ne veux pas le rencontrer.
Et le lendemain, vous trouvez un grand reportage sur lui dans le journal, disant que c’est un homme très mauvais. Donc vous devez calculer votre expérience et votre entendement sur ce que vous avez décidé spontanément. Mais pourtant, Je dirais qu'il faut continuer à prendre des décisions spontanées. N'y réfléchissez pas: comment cela devrait fonctionner, ce que nous devrions faire... »

Shri Mataji Nirmala Devi, Krishna Puja. Cabella, Italie, le 20/05/2000
 

Il faut être capable de prendre des décisions spontanées, c'est à dire de suivre son intuition, et pour cela il faut être bien connecté à sa Kundalini.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

1 commentaire:

hanumana a dit…

Ah mon humble niveau, j ai pu constater que si je suis spontané j ai bon dans mes choix.
Fabrice

Enregistrer un commentaire