vendredi 30 août 2013

Aucun saint n'est totalement saint, aucun démon totalement démon


« Donc, aujourd'hui, c'est le jour – le premier jour, quand Ganesha a été créé, dans le sens où, bien que ce ne soit pas un mardi, selon les dates de la lune, c'est aujourd'hui le premier jour de la lune de ce mois (qui est le nouvel an selon le calendrier de Shalivahan du Marastra). 
Shri Mataji parle en marathi
Nous l’appelons "Chaitra". "Chaitra" c’est le mois et le moment où -  
Shri Mataji parle en marathi
Gauri est "Chaitra". Ainsi, la formation de Gauri a lieu pendant ces neuf jours. Mais Ganesha doit être établi avant toutes autres choses. Bien que Gauri doive advenir en premier, vous pouvez le comprendre, Gauri doit venir en premier pour établir Ganesha, mais Ganesha est toujours placé avant même Gauri.
Avant le puja, avant la vénération de Ganesha, rien ne commence car c’est lui qui ôte tous les obstacles, toutes les négativités, toutes les difficultés qui vont se produire, toutes les attentions qui sont ici et là. C'est pour cela qu’on vénère en premier Ganesha, juste pour lui demander sa protection.

Mais d'abord, Gauri doit advenir et c'est ainsi que Gauri existe sur ces neuf jours. Elle est venue sur cette terre pour combattre les diables et les démons, la négativité, pour que les gens  transcendent le Bhavasagara (l’océan d’illusions), le Vide, la maya, l'illusion. Quand les dévots priaient, quand ils faisaient quelque chose, des gens- rakshasas- gênaient et troublaient les dévots de Dieu.
A cette époque, les rakshasas étaient séparés des saints, il n'y avait pas un tel mélange comme c’est le cas aujourd'hui. Nous découvrons chez les saints, qu’il y a de la négativité en eux. Ce n’a jamais été ainsi auparavant. C’est Kali Yuga : il règne une telle confusion qu'il n'y a pas de saint absolu ni de rakshasas absolu. Ces rakshasas sont entrés et séjournent dans nos têtes. Ils sont en nous, de sorte que la négativité est là, donc nous ne sommes pas des saints absolus. Et c'est le gros problème de Sahaja Yoga…Essayez d'être plus du côté des saints que du côté négatif, essayez d'être plus du côté de la bonté, car vous êtes saints, il n’y a pas de doute, mais ces choses horribles ont, d’une façon ou d’une autre, pénétré vos têtes et siègent dans votre surperego et votre ego, ces négativités horribles, que vous devez vraiment décider aujourd'hui de rejeter. Parce que vous êtes vraiment saints et ce sont de mauvais points - kalanka (taches, salissures)  – c’est quelque chose qui vous détruit, qui est en vous. Donc, essayez de les rejeter; essayer de devenir positif, de ne faire qu'un avec le puja...
Nous avons eu d'autres pujas, d’autres Navaratris, durant lesquels J'ai fêté le premier jour, le deuxième, le troisième, nous les avons fait sur neuf jours. Mais nous n’avons jamais célébré ce jour du Navaratri en tant que tel, nulle part, ce jour du (calendrier du) Shalivahana. Bien qu’à Londres, il y a eu une sorte de chose à ce sujet, nous l’avons eu le sept du mois d’avril, puis J'en ai parlé, mais en fait, nous n'avons eu aucun puja ce jour-là auparavant. Donc, il est très estimable que cela se passe ici (en Australie). J’en suis très heureuse, parce que c'est là que Gauri a établi Shri Ganesha.
Donc, aujourd'hui, nous avons deux choses à vénérer, l'une est Ganesha, parce que Ganesha peut préserver notre statut, notre élévation dans notre Réalisation. Il nous protège quand nous obtenons notre Réalisation, nous nous élevons haut, donc il préserve et protège et il prend soin de nous. Il nous donne la sagesse d'avoir notre évolution d’une manière telle que nous ne dévions ni sur la gauche ni sur le côté droit, nous avons une dignité totale et nous sommes totalement intégrés avec notre cœur, avec le principe de Shiva, avec notre Réalisation, et nous le faisons vraiment avec le cœur. C'est pourquoi nous vénérons Shri Ganesha.
Mais aujourd'hui, c'est en fait le puja de Gauri, c'est-à-dire, de la Kundalini. Alors nous ferons tout d'abord le puja de Shri Ganesha, puis nous vénérerons la Kundalini, qui est Gauri.


Or, par chance, J’ai reçu un sari (vert) qui est vraiment remarquable, parce qu’il a la couleur de l'Australie. Le vert est la couleur de Gauri. Gauri porte un sari vert. Et cela c’est - c'est le symbole de Gauri aussi (des kundalinis brodés en argent sur le sari vert). C'est le symbole de Gauri, et à l'intérieur (de ces kundalinis brodées) c’est Shri Ganesha, il est représenté dans cette couleur (argentée). Il est très surprenant ce sari que J’ai reçu.
Ce sari (celui que Shri Mataji porte) est également juste le contraire, il est plus de la couleur de Ganesha (rouge) et moins de la couleur de Gauri. C'est une combinaison très traditionnelle selon le schéma de couleurs indiennes, parce que le rouge est la couleur de Ganesha… 

Gauri est la Terre Mère. C'est l'endroit où Gauri existe, à l’intérieur de la Terre Mère, et c'est pourquoi sa couleur est le vert, parce que la Terre Mère est toujours recouverte de vert, du moins, elle en est recouverte. Et la couleur de Ganesha est celle de l'argile, parce qu'il est fait de la Terre Mère, son élément est la Terre Mère. J'espère que J'ai réussi à vous expliquer la relation symbolique. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha-Gauri Puja, Sydney, Australie, 04/10/1981
Peinture de Jeff Raum
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire