dimanche 21 juillet 2013

Nous sommes tous une seule et même chose

Les grand leaders ne vous disent pas que faire, ils vous montrent comment le faire
« Vous voyez certains ont des idées très fausses sur Sahaja Yoga: "Nous sommes des gens  plus élevés, nous sommes des gens supérieurs et nous devons essayer de contrôler les gens moins évolués." Et les gens moins évolués ont même des idées pires parce qu'ils pensent que: "Ces gens essaient de nous commander, essaient de nous contrôler et essayent de nous dire quoi faire, et en quelque sorte, ils nous privent de notre liberté à faire les choses par nous-mêmes et ils essayent de nous impressionner."

Vous voyez, voilà le (problème) et c'est un principe très important du "gourou tattva", très important. Parce que le"gourou tattva" est une chose à dix pétales et à l'intérieur se trouve le chakra du Nabhi, voyez-vous, les dix pétales sont, ils doivent être équilibrés. Il doit y avoir un équilibre total afin qu'ils traversent le chakra du Nabhi vers le haut. S'il n'y a pas d'équilibre, le chakra du Nabhi se referme. Et c'est ce que les gens ne comprennent pas : personne n'est supérieur ni inférieur en tant que tel. C'est ainsi (qu’il faut comprendre les choses).
La seule chose, c’est que tous font partie intégrante du même (ensemble) ; s’il y a un déséquilibre d’un côté, alors il doit être régulé. S'il y a un déséquilibre d'un côté, l'autre côté en est affecté, dans tous les cas. Donc, ceux qui créent des déséquilibres ne devraient, en aucune façon, se sentir dominés ou quoi que ce soit d’autre, au contraire, ils font baisser ou basculer l'autre côté. Donc il faut rééquilibrer - c’est une chose- de manière à ce qu’il ne puisse y avoir quelque chose de supérieur ou d’inférieur, vous comprenez mon point de vue?
S'il s'agit d'une seule chose, supposons qu’elle s'incline comme ça, alors on ne peut pas dire: "c’est inférieur, c'est supérieur." Non, c'est la même chose, car cela s’incline comme ça, vous voyez. Cela peut paraître peu élevé parce qu'ils sont tendus, ces gens qui sont à ce niveau, à un niveau plus élevé, et les autres pensent que on nous rabaisse.
 
Une fois que nous comprenons que nous sommes tous une seule et même chose, alors il n'y a pas ce sentiment que quelqu'un essaie d'être plus supérieur.
 
Mais ceux qui sont à un niveau plus élevé, sont même poussés vers le bas par les gens qui sont à un niveau soi-disant inférieur. Il n’y a pas de niveau inférieur du tout comme Je l'ai dit: c'est une partie de l’ensemble, vous voyez. C'est un cercle et disons, par exemple, qu’une partie du cercle descend, ou qu'un côté du cercle descend peut-être, tout peut arriver. Alors l'autre côté en devient tendu et plus agressif, comme ceci ou comme cela. Les gens peuvent essayer de les fuir ou essayer de les dominer, parce qu’ils sont touchés, c'est naturel…

C’est un tout, il n’y a pas de séparation, il n'y a aucun être séparé maintenant, c’est une entité dans la Conscience Collective. Donc, c'est pourquoi Je dis que rien n’est inférieur ou supérieur, vous gardez votre propre position. C'est très important: ne pas se faire agresser, ni d'agresser. C'est ainsi que vous pourrez également les équilibrer. Avez-vous compris ce point?
Mais ce que Je vois c’est que si une personne fait quelque chose de mal, tout le reste de gens, ceux qui sont bien, qui sont peut-être mieux ou peut-être responsables ou quoi que ce soit, essayent de se comporter d'une manière très crispée. Ils sont simplement- ils ne sont plus "normaux" et ils essaient de dominer cette personne. Laissez-la tranquille pendant un moment. Cela fonctionnera.
Disons qu’une attitude se montre, des penchants simples font surface, par exemple, une personne est très matérialiste, c’est une personne très matérialiste. Il y a encore un attachement à la matière, il existe un complexe, la personne est toujours tirée vers le bas, toujours comme ça, elle fait quelque chose de mal. Or, les personnes, qui comprennent qu'elle fait une mauvaise chose, devraient le voir, l’observer, et y mettre une attention ferme. En mettant leur attention, qui est elle-même solide, ils vont remettre en place la personne. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Guru puja. Brompton Square, Londres, 18/08/1982

 
Si quelques uns ont une attitude qui tend vers le côté gauche, d'autres risquent d'aller sur le côté droit en réaction, pour rééquilibrer le tout; c'est un mouvement de balancier permanent qui ne cesse que si l'on reste soi-même à l'équilibre. C'est tout aussi valable pour les groupes que pour les personnes.
Pour régler les problèmes, il n’est pas toujours nécessaire de dire les choses, on peut même aller jusqu’à dire qu’on n’est pas obligé d’en parler car en tant que Yogis, ont a une attention active. Il faut être conscient des problèmes puis utiliser les pouvoirs de son attention, alors les personnes peuvent être corrigées, car on remet le problème au Pouvoir Omniprésent. C’est l’intérêt de notre connexion avec le Tout : utiliser les pouvoirs de Yogis.
Si l’on veut absolument utiliser les moyens traditionnels pour dénoncer ce qu’on trouve être  injuste, il faut être sûr d’être alors sans ego, sans désir de domination. Sinon, on retombe dans le cercle classique des causes/effets, des actions/réactions. Ce moyen, bien que très rapide, est toujours moins efficace que le pouvoir de pardon de l’Agnya qui agit directement sur l’inconscient. Les effets sont plus lents mais plus solides, c’est pour cela qu’il faut une forte confiance en soi pour appliquer les techniques de Sahaja Yoga.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire