samedi 8 juin 2013

La mère souffre pour son enfant

« Le dévouement de Shri Ganesha, s'est exprimé quand sa mère a dit: ''Bon, entre les deux frères- Kartikeya et lui- celui qui fera le tour de la Terre Mère en premier, recevra le premier prix''. Or le pauvre Ganesha n’avait qu’un petit rat sur lequel se déplacer, mais il était sage. Et Kartikeya avait un paon, aux déplacements très rapides, qui volait.
Ganeha regarda le paon, et il dit: "Qui est plus grand que ma mère? Elle est l’Adi Shakti! Qu’est-ce que c’est que cette terre, qui a créé cette terre? C'est ma mère qui l'a créée. Qui a créé ce soleil? La mère l'a créé. Qui est plus grand que ma mère? Personne. Pourquoi ne pas faire le tour de ma mère ? Quelle est la nécessité de faire tout le tour de toute la terre?" Et bien avant le retour de Kartikeya, il était assis , son cadeau en mains.

Son innocence lui a donné la sagesse de comprendre - c'est ce qui est logique. C'est très logique. Et il est également logique que: " La mère ressent ma douleur plus que je ne la ressens". Que direz-vous du fait que le Christ a été crucifié pour sa mère? Elle était Mahalakshmi- si puissante. Elle a fait que son fils sacrifie sa vie, souffre comme un être humain. Faire que son fils se sacrifie, c'en était trop, alors que vous avez tous les pouvoirs pour détruire tout le monde.
Mais créer ce chakra de l’Agnya était un travail très délicat. Qu'est-ce que cela signifie? Est-ce que cela veut dire que sa dévotion manquait de quelque chose? Au contraire, elle était si sûre de lui, de son dévouement, qu'elle pouvait lui demander de le faire ...
Il est passé par tout cela, par ces horribles souffrances, parce qu'il faisait partie intégrante de sa mère. Elle a souffert beaucoup plus que lui. Il a également supporté cette souffrance pour un objectif plus important, pour un plus grand bonheur, pour une meilleure vie, pour une vie saine. C'est un véritable dévouement.
Mais les gens faux peuvent en tirer avantage ; quand ils font souffrir les gens, ils disent: "Après tout, vous devez souffrir". Voyez comment ils inventent des choses : "Vous devez souffrir car, après tout, vous devez souffrir pour pouvoir évoluer."

C'est une compréhension très subtile - très subtile. Ceci éclaircira les choses pour vous : avec Sahaja Yoga, vous êtes d’abord nourri (par l’énergie du parasympathique) vous êtes élevé, formé, vous êtes bien. Et tout ce qui suit après cela, comme les souffrances, il n'y a plus de souffrances parce que vous êtes devenu l'Esprit. L'Esprit ne peut pas être tué, par aucun instrument, il ne peut pas être projeté ou emporté par aucun vent, il ne peut être brûlé par aucun feu. Il n'y a aucun moyen de le détruire. Vous êtes l'Esprit. Donc, la subsistance a été donnée, maintenant vous avez grandi, vous êtes nourris.
Les gens, quand ils voient des Sahaja Yogis, disent: Oh, ils ressemblent à des fleurs! Voyez combien leur visage brille, combien ils ont confiance ne eux, sont dignes, que c'est beau. Mais pour quoi faire? Pour les roues du char de Dieu. Vous devez supporter le poids, et le sacrifice- qui ne sont plus des sacrifices pour vous, parce que l'Esprit donne, il ne sacrifie jamais. C'est la qualité de donner. Donc, vous ne sacrifiez rien, vous donnez simplement.
D'abord, la mère connaît les douleurs de l'enfantement, d'accord, elle a tous les problèmes, d'accord. Lorsque l'enfant grandit, il se tient alors aux côtés de sa mère. Il est le fier rejeton. Elle est fière de lui et il est fier d'elle. Ils se tiennent ensemble… »
Shri Mataji Nirmala Devi, séminaire à Cheltenham, Angleterre, 31/07/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire