mercredi 5 juin 2013

Kartikeya, un des pouvoirs des Ekadesha Rudras


Shri Mataji raconte une histoire à propos de voleurs qui ont tenté de voler de l'argenterie chez elle, et aus sujet d'une lourde statue en argent que Shri Mataji appelle le lourd Gentleman.
Elle est en train de prépare quelque chose pour les Yogis et goûte un plat à la fin..

Shri Mataji: Vous avez rapporté le Gentleman jusqu’ici? Vous l’avez apporté?
Sahaja Yogi: Oui, Mère.
Shri Mataji : Ha, ha ?
Sahaja Yogi: Est-ce le bon endroit (pour le poser)?
Shri Mataji : N’importe où ce sera bien, vous savez.

Des voleurs sont entrés dans notre maison. Et ce lourd Gentleman vient d'Inde. Il est très vibré. Et les voleurs ont pris de l’argenterie qui était dans le salon. Ils ont rassemblé toute l'argenterie, l’ont mises dans une nappe, et posé le tout sur la table de la salle à manger.
Et puis soudain, personne ne sait ce qui s'est passé. Ils se sont simplement enfuis, laissant (leur butin) derrière eux. Et ce Gentleman était là, dans l’entrée. Ils se sont simplement enfuis. Pouvez-vous imaginer, ces voleurs s’enfuir ? Je veux dire que ce sont des voleurs, absolument compétents, des experts. Personne ne pouvait le croire, sauf qu'ils ont vu certaines trace de pas et que la porte de derrière était ouverte. Autrement, personne n’aurait pu croire qu'ils étaient là : "Pas ici, à Oxted".
Mais ils n’ont même pas pris une seule petite cuillère ! Dieu sait ce qui s'est passé Rires.
Je n'étais pas là. Rires.
Je l’avais récemment acheté en Inde. Voyez, quatre personnes très agitées qui ont porté nos bagages, l’ont laissé ici. Et ils ont apporté cela aussi. Ils ont dit "c'est un Gentleman très lourd de l'Inde". (Ils avaient à la fois chaud et étaient épuisés mais leur kundalini s’est levée).

Shri Mataji montre la lourde statue en argent au groupe

Shri Mataji: C'est Kartikeya. Humm. C'est le feu du Christ. C’est celui qui va venir, il est le feu du Christ, les pouvoirs destructeurs des (Ekadehsa) Rudras. C'est l'un des Rudras (pouvoir de destruction) du Christ.
Hmm, Je pense que c’est assez chaud.

Shri Mataji Nirmala Devi, discours à Chelsham Road, Londres, 17/05/1981
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire