lundi 6 mai 2013

Les débuts difficiles de Sahaja Yoga

« Les Indiens ont du mener une vie très digne et c’est pour cette raison qu’il n’est pas difficile de donner la Réalisation en Inde. Les gens l’obtiennent très rapidement. Au début, en effet, cela a pris un peu de temps et nécessité des efforts. Mais en Occident, c’est très lourd, pour lever la Kundalini de quelqu'un, il semble qu’on soulève une montagne. La Kundalini s’élève et immédiatement retombe. Vous la relevez et elle retombe encore. Et collectivement, en collectif, c’est très difficile. Puis (les gens) cherchent à répondre à des questions particulières et discutent de tous les sujets du monde. Quand Je leur réponds, Je suis étonnée de tout ce qu’ils savent. Maintes et maintes fois ils me testent parce qu'ils ont beaucoup d'ego. C’est lent.
Par exemple, à Londres, la première fois, sept Sahaja Yogis sont venus (dans les années 70). Tous les sept étaient des hippies et prenaient des drogues. Ils sont devenus des Sahaja Yogis en partant de ce milieu, ce qui signifie, d'une certaine manière, qu’ils ont reçu un grand soutien. A partir de là, J’ai eu la certitude (que cela allait fonctionner). Les gens ont abandonné la drogue après s’être mis à la pratique de Sahaja Yoga. Il n'était pas facile d’affronter des toxicomanes. Il y a quelque chose de bon et de positif à ce sujet, parce que le travail qui a été mis en place a abouti à de bonnes choses. C'était comme de montrer que même pour l'être humain le plus difficile, s’il désire être connecté par le yoga, il devrait avoir sa Réalisation du Soi ; alors, ce n’est que suite à un pur désir qu’il peut recevoir sa Réalisation. Ensuite, J'ai pris l'habitude de dire à chacun qu’il fallait désirer du fond du cœur sa Réalisation du Soi et par c’est cette action de désirer, spontanément, les gens ont leur Réalisation. J'ai eu plusieurs expériences de cette sorte dans beaucoup de pays.

Par exemple, nous avons des expériences dans des pays comme la Russie, l'Ukraine et la Roumanie. Je pense que ces pays ont sans doute eu un lien fort et une connexion avec notre pays dans le passé. Et de plus, les Nath Panthi comme Machindra Nath, Gorak Nath ont du visité ces lieux dans le passé. Parce que ce que J'ai découvert, d’après certaines choses appartenant à ces endroits, c'est que les gens connaissaient la Kundalini trois cents ans av. J.C. Puis J'ai compris pourquoi les gens obtenaient leur Réalisation si rapidement en ces lieux.

Les Nath Panthi ont fait beaucoup de travail au Maharashtra et J'ai aussi fait beaucoup d'efforts pour ce pays. Mais il est très triste que tout ce que J’ai pu réaliser dans le nord de l'Inde n’ait pas pu être réalisé dans le Maharashtra, à ce jour. C’est difficile à comprendre car le Maharashtra est l'endroit où les saints ont versé leur sang. Chaque Maharashtrien sait ce que les Nath Panthi ont fait. Je ne comprends pas pourquoi, mais il est vrai que la réponse que J'ai reçue dans le nord de l'Inde est incroyable…J'y ai travaillé pendant des années et par la suite, la réponse que nous avons reçue a été étonnante, vu la façon dont Sahaja Yoga se répand. Avec l'expérience d'un tel flot, J'ai été stupéfaite de voir qu’en dépit de tant d'efforts déployés par les prophètes et les saints, qu’en dépit des choses qui nous ont été enseignées depuis notre enfance, et dont les gens ont discuté, Sahaja Yoga ne se propageait pas profondément dans ce Maharashtra, pas autant qu’en Inde du Nord.

Quelle pourrait en être la cause? La seule raison qui pourrait être possible, c’est que lorsque certaines choses deviennent très connues depuis longtemps, alors on commence à les ignorer progressivement. On développe de l’indifférence envers ces choses. Il y a un dicton en sanscrit qui dit : "ati parchiyat avagiya, sntat gamana anadaro bhavati, prayag vasi Krupe snananum samacharet" lorsque vous visitez un endroit très fréquemment ou que vous rencontrez quelqu'un fréquemment, alors vous devenez négligent. Ensuite, vous perdez le respect. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali puja, Nargol, Inde, traduit de l'Hindi, 29/10/1995

Autour du IXe siècle, Machindranath était le gourou de Gorak Nath, avec qui il a fondé l'école de Hatha yoga. Il est considéré comme l'auteur de Kaulajñānanirṇaya (Discussion sur la connaissance relative à la Tradition Kaula), l'un des premiers textes sur le Hatha Yoga en sanskrit. Il est tout autant vénéré par les hindous et les bouddhistes. Machindra Nath est considéré comme le fondateur de la Nath Pantha, l’ordre des Nath Panthi.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire