dimanche 26 mai 2013

Le Tao est la Kundalini


« Donc, la renonciation à tous les besoins physiques (autres que manger et dormir), les besoins mentaux, les désirs émotionnels a été la façon dont les Bouddhistes ont essayé de suivre Bouddha, parce qu'il a dit que le désir créait ces besoins. Et si vous voyez les bouddhistes, ils faisaient toutes ces choses. Vous serez émerveillés de voir que même un roi faisait ainsi.
Et de nombreux rois ont rejoints Bouddha à ce moment-là, l’un d'entre eux s’appelait Ashok, de l'Inde - il s’habillait comme ça (en mendiant), il est devenu comme ça, il a commencé à voyager de la même manière et a essayé de mener une vie totalement ascétique. C’était une vie très difficile, car ils pensaient qu'en faisant tout cela, ils atteindraient la Réalisation. On dit que deux de ses disciples ont reçu la Réalisation. Leurs noms sont Moggallana et Sariputta, ces deux ont reçu la Réalisation.
Mais l’ensemble rendait la vie tout à fait sèche et insipide, et il n'avait pas de joie. On n’autorisait aucun enfant, aucune vie de famille. Donc, c’est devenu une vie très isolée, très dure, pourrais-Je dire, très sèche. Bien qu'on appelait cela la "sangha", ce qui signifie la collectivité, dans cette collectivité, il n'y avait pas de rapport en tant que tel, car on n'était pas censé parler trop, ni discuter de quoi que ce soit, disons, de politique ou d’économique ou autre. On ne pouvait parler que de méditation, que d'atteindre une vie plus élevée.

Alors vous pouvez imaginer quel genre de vie ils devaient mener pour devenir illuminés, et cette idée a perduré dans beaucoup de religions. Surtout, cela a été le début du processus faisant que les gens donnent l'argent de leur foyer, en disant qu’il faut tout abandonner. Bien sûr, à l'époque du Bouddha, ils ont dû aussi renoncer à tout et rejoindre la sangha, mais là, cela partait d’un véritable effort de Bouddha pour les emmener à l'éveil, pour que les gens soient bien informés des réalités absolues.

Mais cela n'a pas été le cas, et c'est la raison pour laquelle nous constatons que les bouddhistes se sont consacrés à différents types de bouddhisme étranges.
Par exemple, il y a un certain bouddhisme, disons, au Japon, où il n'est pas autorisé de tuer un animal, quel qu’il soit. Alors ils disent: " Très bien, nous ne tuons pas d’animaux mais nous pouvons manger les animaux morts," vous voyez. Ils ont trouvé une solution pour cela. Puis aussi, ils pourraient alors tuer des êtres humains, car "il n'est pas permis de tuer des animaux, mais on peut tuer des êtres humains." Les Japonais sont devenus des experts pour tuer des êtres humains, vous voyez (voir les guerres en Asie). Vous pouvez voir très clairement comment les gens découvrent des failles.
Ensuite, un second type de bouddhisme est arrivé, par Lao Tse qui a enseigné le (la) Tao.
Mais le Tao est en fait - Lao Tse est le seul qui a commencé à parler de Kundalini, le Tao est la kundalini. Mais ça aussi, c'était trop pour ces personnes. Ils ne pouvaient tout simplement pas comprendre ce que Lao Tse voulait dire. Mais la façon dont il s'est exprimé dans les peintures et autres (formes d’art), n’était que pour s'écarter de ce genre de bouddhisme sévère. Mais de toutes façons, malgré cela, cela n'a jamais vraiment pris racine. J'ai rencontré des gens qui suivent le Tao et Je ne comprends tout simplement pas comment ces gens suivent le chemin de la kundalini.

Il y a un fleuve appelé Yangtzi sur lequel, si vous le prenez, vous trouvez toutes sortes de choses, toutes les cinq minutes, le paysage change, de belles montagnes prennent toutes une autre forme, il y a beaucoup de cascades, c’est très intéressant. C'est la kundalini, ce fleuve est le Tao.
Mais il est dit de ne pas laisser notre attention être détournée par ces tentations, qui sont extérieures. Il faut les voir et (continuer à) avancer. Et c'est ce qu’est le Tao que Lao Tse a introduit. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Buddha puja, Shudy Camps, Angleterre, 31/05/1992  
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire