samedi 11 mai 2013

La solution aux problèmes écologiques est intérieure


« Disons, par exemple, qu’en Inde, chaque famille aura une assiette en laiton ou en argent, selon le statut de chaque personne, et c'est tout. Mais ces jours-ci, on a créé des plastiques qui sont à usage unique. En Amérique, même dans le salon, ils ont une corbeille à papier grande comme ça pour les choses jetables, qui est toujours à disposition. Je pense que c'est pour s’économiser du travail, car une grande quantité de déchets a été créé. En Amérique, ils ne savent pas quoi faire avec ces déchets. Si vous allez en avion à New York, vous serez surpris de voir que toute la mer est remplie de toutes sortes de déchets, cela s’étend sur des kilomètres. Avec ce genre de l'eau, les poissons ne peuvent pas survivre. Et il y a tellement d'industries que les déchets doivent aller dans la rivière Hudson.

On peut comprendre que nous avons inutilement élargi notre tempérament à acquérir des choses. Les Américains disent, c’est pour notre indépendance que chacun ait ce type de d’assiettes, d’assiettes en plastique, un autre aura un autre type de plastique. Mais le plastique n'est pas bon pour la santé. Et la beauté de la chose, c’est qu'il peut pénétrer dans tout, il peut pénétrer dans les vêtements, il peut pénétrer dans- Or, il est difficile, cela prendra trop de temps, de changer la sensibilisation des gens pour qu’ils comprennent.
Comme vous le savez, il y a toutes sortes de pollutions qui nous dérangent. Ils utilisent beaucoup de voitures, et tous ces véhicules créent de la pollution. Mais si vous dites qu’on pourrait utiliser des chars à bœufs ou utiliser des chevaux ou des ânes, personne ne n'aimera cette idée. Parce que le monde moderne est devenu très rapide, et à cause de cette vitesse, les gens veulent juste faire des choses beaucoup plus rapidement que ce qui est nécessaire. On est très esclavage des montres, voilà ce qu’est la vie moderne. Toutes ces choses ne peuvent pas être inversés très facilement, Je le comprends bien. Et ces facteurs, qui créent de la pollution, ne peuvent pas être contrôlés facilement par des protestations, des cris ou toutes sortes d’actions… Donc, pour maintenir la vitesse aussi, nous avons ces ordinateurs et toutes ces choses, mais ce que cela nous fait, on ne le sait pas. C’est l’intérêt des hommes pour l’argent, qui modèle tout son style de vie. Et personne ne s'inquiète de l'avenir, de ce qui va se passer. Ils manquent totalement de sagesse et d’équilibre. Une fois qu'ils commencent à faire quelque chose, ils doivent aller aux extrêmes. Il n'y a aucune modération en rien, c'est par une sorte de désespoir.
Donc, nous devons réfléchir maintenant à ce que nous devons faire. Dans le processus de l'évolution, comme vous le savez, les gens ont développé une immunité à différents obstacles. Les animaux ont développé de nouveaux membres et autres choses, selon l'environnement qu’ils avaient à affronter. Est-il possible que nous, êtres humains, en ces temps modernes, puissions développer une immunité à cette attaque que sont les problèmes écologiques ? Si nous pouvions le faire, alors il y a la question de la survie de la personne. La première de toutes ces questions, ce sont les nouvelles sortes de maladies qui ont surgi...
C'est maintenant, Je pense, le dernier mot de la nature, en ce qui concerne la suractivité. Aussi l’écologie également, agit (comme) un problème (en réponse à la suractivité). Parce que la respiration est très difficile et donc dans cette atmosphère polluée, on ne peut pas respirer correctement. Donc, nous devrions sonder la matière pour voir s’il existe un moyen de s’en sortir. Si la science ne nous aide pas, nous devrions aller au-delà de la science. Le problème avec la science, c’est qu’elle est amoral, elle est amoral, (c'est-à-dire qu’) il n'y a pas de morale. Et une fois qu'elle tombe entre les mains de personnes agressives, elle devient très destructrice.

Donc, aujourd'hui, Je suis ici pour vous parler de la solution. C'est la méta science, peut-on dire. Vous ne devriez pas m'accepter les yeux fermés. Nous avons eu assez de problème venant de la foi aveugle. Mais tout ce que Je vous dis, vous devriez l'accepter comme une hypothèse, à la manière d’un scientifique. Et s'il vous plaît, gardez votre esprit ouvert. Maintenant, si vous trouvez ce que Je dis peut être prouvé et qu’il y a une preuve, alors vous devez croire, car cela permettra de résoudre les problèmes écologiques. C’est bénéfique pour vous, pour votre famille, pour votre pays, pour le monde entier.
Je parle de la dernière percée de notre évolution. Nous avons atteint jusqu'à présent, ce niveau de conscience humaine. Mais, nous ne sommes toujours pas parfaits et nous n'avons pas la connaissance absolue et nous ne sommes pas non plus très immunisés (contre les maladies). Alors, découvrons s'il y a un autre mécanisme à l'intérieur de nous, qui peut régler les choses. Ils ont montré ici (sur la chartre) le mécanisme qui fonctionne à l'intérieur de nous (la Kundalini)- la partie immunitaire.»
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public. Sofia, Bulgarie, 26/07/1995

Le plastique est un poison, on le sait aujourd’hui. Les mentalités changent. Mais seul un changement interne pourra faire réellement comprendre que nous devons changer nos habitudes de vie. Ce changement interne est un changement de conscience qui doit être naturel, car nous sommes si habitués à notre société de consommation, que nous aurons des difficultés à abandonner collectivement notre manière de consommer. Avec une nouvelle façon de voir le monde, une sensibilité accrue, on peut trouver des réponses aux problèmes que nous avons créés. La pollution est une des conséquences de nos attitudes colonialistes.
Photo: tentative des habitants pour stopper la pollution des sols à New York, plus sur:
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire