lundi 29 avril 2013

La véritable religion



« Maintenant, si le regard des Ekadesha Rudra se pose sur quelqu'un, disons, par exemple qu’il existe quelque chose de divin, ou une chose positive, il pénètre à travers le positif sans lui faire de mal et frappe le négatif. Il rafraîchit quelqu'un et brûle un autre – sans glacer, sans glacer! Il ne gèle pas, il rafraîchit. Donc, c'est ainsi que cela fonctionne avec beaucoup de soin et de délicatesse, mais c’est extrêmement tranchant aussi et c'est très douloureux. Ce n'est pas comme de trancher un cou d'un seul coup, cela agit lentement, lentement, toutes les horribles tortures que vous avez sues ou dont vous avez entendu parler (comme les tortures de l’enfer), sont des expressions des Ekadesha Rudra...Voilà comment les Ekadesha dévorent les gens, les consument, mais ce courroux du Père peut être très modéré et pourrait être très doux quand il en vient à ses propres enfants.


Voici une histoire concernant la Mère. Un jour, la Mère Primordiale se mit très en colère, et elle fut tellement furieuse qu’elle voulut détruire le monde entier avec son pouvoir des Ekadesha Rudras.
Elle essaya de détruire le monde et quand elle fut dans cet état d'esprit, le Père lui-même estima qu'elle est était peu trop en colère. Puis, quand elle a commença sa destruction, allant de droite à gauche, il ne sut pas quoi faire, alors il pris son enfant – cela représentait Sahaja Yoga ou vous pouvez dire que cela représentait le Christ, ou cela représentait l’un de ses superbes enfants - il mit l'enfant à ses pieds. Alors qu’elle piétinait le sol, tout d'un coup, elle vit son propre enfant sous ses pieds et sa longue langue pendait. Elle (Kali) s’arrêta net, à l’équilibre! Mais cela ne s'est produit qu'une seule fois.

Donc, après les Ekadesha Rudra, la destruction complète passe à la fin par la colère de Sadashiva, quand a lieu la destruction finale et totale. Donc, nous avons vu comment les Ekadesha Rudra agissent et comment les Sahaja Yogis doivent devenir les Ekadesha Rudra. Or, pour développer ce pouvoir, on doit développer un formidable pouvoir de détachement. Un pouvoir de détachement, de détachement envers ce qui est négatif…

Aujourd'hui, c’est un jour spécial où il a été demandé de faire un puja aux Ekadesha Rudra, et ce puja est pour toutes les sortes de fausses religions, de sectes et de faux gourous qui sont suivis au nom de Dieu. Ou toutes les religions qui ne parlent pas de la Réalisation du Soi, n'atteignent pas la Réalisation du Soi, qui ne se connectent pas à Dieu, sont mensongères.
Ainsi de telles (institutions) qui sont mensongères, qui parlent de Dieu mais n'ont pas de connexion à Dieu, ne peuvent être de vraies religions. Bien sûr, elles donnent un équilibre aux gens, mais si les gens vivent de l'argent de cette religion, s'ils essayent de jouir de la richesse liée à cet argent, alors ces (institutions) ne sont même pas des religions du plus bas niveau.

C’est comme avec une balance, voyez-vous, la religion d’abord doit vous donner un équilibre, mais pour obtenir cet équilibre, si on vous dit: "Il faut être équilibré, mais donnez-moi de l'argent pour cela, vous devez me donner de l'argent, donnez tout le contenu de votre porte-monnaie, donnez tout", il ne peut être question d’équilibre, cela n'a même pas la moindre trace (de) bénédictions de Dieu. Ou bien une religion qui vous fait vous incliner devant une personne qui n’est pas une incarnation, n’est pas une religion, c'est une autre chose qui est absolument mensongère.
La véritable religion vous donnera un équilibre et vous parlera toujours d'évolution, mais ne vous demandera pas de donner de l'argent, ni ne fabriquera pas un grand homme à vénérer. C'est pourquoi nous devrions apprendre à faire la différence entre le mensonge, les choses négatives et les choses vraies. Une fois que vous développez ce discernement grâce à votre conscience vibratoire, ou grâce à votre intelligence, vous vous contrôlez vous-même, et ensuite, vous devenez ce pouvoir des Ekadesha Rudras, lorsque vous établissez votre maturité. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ekadesha Rudra Puja, Como, Italie 16/09/1984
Peinture : Moïse et Aron devant les magiciens, sans doute miniature persane du XIII siècle

Les textes sur les Ekadesha Rudras sont toujours difficiles car ils parlent des pouvoirs de destructions de Sadashiva et correspondent aux descriptions de l'enfer catholique ou hindouiste. Ce sont des chakras que Shri Mataji a peu décrits. Ils agissent spontanément à l'intérieur de nous et vers l'extérieur, ce n'est pas un processus que l'on peut mettre en action volontairement. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire