mardi 9 avril 2013

Il faut connaître le sens de Gudi Padwa


« Ici (à Delhi, dans le Nord de l’Inde), les gens ne connaissent pas la signification du Gudi Padwa. Mais l’année de Samvat (calendrier créé par les les Shalivahans) et l’année de Vikram (du calendrier créé par le roi Vikramaditya) ont toutes deux démarré ce même jour. Il se peut qu’ils aient commencé à des années différentes, mais tous deux ont démarré le même jour, c’est-à-dire à la date d’aujourd’hui. Les deux ont reconnu la même nuit sans lune. En ce sens, Gudi Padwa est observé par les deux. Pas la nuit de nouvelle lune, mais le premier jour de la quinzaine (Prathama). C’est pourquoi il n’y a pas de Lune dans le ciel et il fait totalement noir.
Mais nous devons savoir pourquoi Gudi Padwa est célébré dans notre pays et quelle en est l’importance. Tant que nous n’en saurons pas sur notre pays, nous ne serons pas capables de le respecter et de l’aimer. Il y a beaucoup de choses très profondes et importantes concernant notre pays, mais nous ne les connaissons pas.
On dit simplement : c’est Kali Yuga. Pourquoi est-ce Kali Yuga? Comment Kali Yuga est-il arrivé? Quel en est le sens? On n’en sait rien. On en a juste entendu parlé et on se met à en discuter.
Il y a une longue histoire au sujet de ce Kali Yuga, qui remonte au temps du roi Parikshit. On n’y connaît rien et personne ne lit (cette histoire). On continue de lire des choses sans intérêt. Tout au plus, on lit parfois le Ramayana. Mais quel est le message derrière cela? Que sont les Ecritures ? Personne ne le sait.
Les Sahaja Yogis doivent savoir comment notre civilisation a évolué et comment nous en sommes arrivés au stade actuel. Sans connaître tout ceci, nous développons une approche comparable à celle des étrangers et cela nous donne de l’ego. Il est préférable de comprendre d’où nous avons hérité toutes ces choses en nous et quelle est leur importance, pourquoi nous célébrons tous ces festivals. Simplement parce que tout le monde le fait, alors nous aussi faisons pareil ? Ce genre d’attitude n’est pas bon. Nous devons comprendre ce que nous faisons. Je veux que tous les Sahaja Yogis comprennent la signification de tous (ces festivals).

Si J’avais le temps, J’aurais écrit tout cela pour vous. Mais Je n’en ai pas le temps. Vous pouvez lire et en apprendre à ce sujet, il y a tant de livres en hindi en Inde. Personne ne les lit. Ils sont tous disponibles ici à Delhi. C’est à Delhi que Je les ai achetés. Donc nous devons tout connaître sur ce sujet. La mythologie mentionne beaucoup de choses utiles qui, une fois comprises, nous expliqueront ce que sont les fondations de l’Inde, pourquoi nous autres Indiens sommes considérés comme les êtres vivants les plus évolués, pas d’un point de vue social, mais, nous sommes considérés comme les plus élevés culturellement.
Deuxièmement, nous devons aussi savoir comment nous établir dans notre religion, ce qu’est la religion. Toutes ces choses sont mentionnées en profondeur dans tous ces livres. Je veux que vous tous les étudiiez, car cela vous donnera une nouvelle direction...
Mais il vous faut du temps pour lire tout ça. Nous continuons à lire des choses inutiles, à regarder des films inutiles, lire des informations inutiles. Notre étude devrait être profonde et concerner des sujets que nous avons depuis des siècles. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Gudi Padwa Puja, traduit de l’Hindi, Gurgaon, Inde, 13/04/2002
Shri Mataji s'adresse tout particulièrement aux Indiens qui oublient la valeur de leur culture
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire