mercredi 13 mars 2013

La double fonction du chakra du Swadisthan


« Le centre appelé le chakra du Swadhistan crée, c'est un pouvoir créateur en nous. Par ce centre, nous pensons, nous planifions et aussi notre corps satisfait à (certains) besoins. Or, l'autre jour, J'ai découvert que les médecins ne savent pas quelle est la cause du diabète. J’en suis surprise. Je vais leur en parler, cela peut se vérifier, c’est très facile.
Ce centre fait deux choses. Il pense, planifie. Vous savez, à Delhi, le chakra du Swadishtan de chacun est bloqué. Pourquoi? Parce qu’il y a trop de planifications ici. Tout le monde planifie à tour de bras. Mais il doit y avoir un certain équilibre entre votre réflexion et vos émotions. Vous devez avoir aussi un peu d'équilibre. Je ne sais pas si les médecins pensent à l’équilibre des émotions, ils ne le font pas. Ainsi, le diabète est causé en raison de ce déséquilibre.
Vous utilisez tout le temps ce centre du Swadisthan pour trop cogiter, pour trop planifier. Mais ce centre s'occupe de la partie supérieure du foie, de la rate, des reins, et aussi de l'utérus, en plus des pensées. Donc, si vous pensez trop, vous utilisez l'énergie pour une (seule activité) et il n'y a aucun moyen de retrouver du carburant. Alors, cela fait que votre rate souffre, elle ne reçoit pas d’énergie, et vous développez cette maladie appelée diabète, qui n'est connue que des gens cogitant trop.
Les pauvres ne connaissent pas cette maladie (c’est une maladie des pays riches). Ils mangent une telle quantité de sucre, ils ne sont pas obligés d'arrêter le sucre. Ils mangent une telle quantité de glucides et une telle quantité de sucre, surtout du sucre, mais ils n’ont pas de diabète parce qu'ils ne cogitent pas avec excès. Maintenant, "penser" est devenu une maladie pour les gens : ils ne peuvent pas non plus s'arrêter, cela agit comme un klaxon dans leur tête, Je vous dis. Tout le temps penser, penser, penser, ils en deviennent fous, et ils disent: "Comment faire pour arrêter ça?" Cela ne peut s’arrêter que si la Kundalini s'élève au-dessus des pensées, vous allez alors au-delà des pensées.

Et la pensée crée en nous de l'ego, sur le côté gauche du cerveau, à travers le Pingala Nadi, le canal droit. C'est de l'ego : toute pensée se fait à travers l’ego. Ceux qui appartiennent aux pays développés ont élaboré leur développement par le biais de leur ego. Donc l'ego s’est tellement développé dans ces pays qu'ils en ont eu assez. Alors, que s'est-il passé? En réaction, l'autre côté du cerveau a commencé à grandir. Les personnes plus jeunes ont commencé à prendre de la drogue, des sédatifs, ce qui a créé en eux du superego...
Et le surperego a maintenant augmenté pour repousser l'ego, car un Occidental dit toujours: "Oh, je suis si mauvais, je ne suis pas bien, je ne suis bon à rien." Ce n’est pas de l'humilité, c'est du superego, c’est l’œuvre du superego. Tandis qu'en Inde, l'ego est en hausse.
Soyez prudent, vous devez trouver l’équilibre entre l’ego et le superego, ce n’est que si vous êtes au "centre" que Je peux élever la Kundalini. ...
Le centre énergétique connu sous le nom de chakra du Swadishtan, qui contrôle également l'extérieur du plexus aortique, est régi par une divinité que nous connaissons très bien, c’est Brahmadeva, et son pouvoir est Saraswati. Il ne s’est incarné qu’une seule fois sur cette terre, et vous serez surpris si Je vous dis qui c’était: Hazrat Ali, le beau-fils du Prophète Mohammed. Le Prophète Mohammed est l'incarnation du Maître Primordial ou de l’Adi Gourou qui s'est incarné dans le Vide, dans le Bhavasagara (l’océan d’illusions). Et c’est la même personne que Gourou Nanak. Mais si Je dis cela aux musulmans, ils vont me tuer, ou les Sikhs vont me tuer. L'un des deux. Je ne sais pas qui va venir en premier. Je ne pense pas que cette fois ils vont crucifier, mais ils ne vont pas aimer ça. Ce sont les mêmes personnes, il y en a dix d'entre eux nés comme ça. Ce sont les mêmes personnes qui renaissent encore et encore. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, les chakras et leurs divinités, Delhi, Inde, 22/02/1977

Trop de pensées épuise le chakra du Swadisthan qui ne peut alors plus dispenser son énergie aux organes qu'il contrôle. Il existe de nombreuses études scientifiques qui montrent les bienfaits de la Méditation Sahaja Yoga sur ce type de maladie. Voir le blog: http://www.stop-au-stress.fr/
De même qu'une personne qui n'est pas à l'équilibre va passer du côté gauche au côté droit, de l'excitation à la fatigue, de la suractivité à l'épuisement  et vice-versa, les pays suivent aussi globalement ces déséquilibres.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire