dimanche 10 février 2013

Mon père, un esprit sain dans un corps sain



« Mon père était un homme cultivé, bien sûr, mais quand il parlait à quelqu’un, il lui parlait de quelque chose, comme par exemple, Je lui ai parlé de l'état d'une personne appelé "sambhranta" (agitation). Il m'a dit que les êtres humains sont très différents de Dieu. Lorsque Dieu s’incarne, alors l'état de "sambhranta" - qui est un éveil entre l'état inconscient et l'état conscient - est direct, vois-tu. Il descend directement. Mais les êtres humains vont de cette façon (en zig zag), jamais en ligne droite. Dieu descend, donc il descend correctement, mais l’ascension se fait toujours d'une manière très différente. (L'homme) continue comme ça, et recueille tout ce qui se trouve dans son subconscient. Ainsi, l'état de "sambhranta", au moment où l'homme se réveille, est une chose si dangereuse que l'homme peut amasser n’importe quoi (dans son attention). Et au moment où il amasse des choses, les rêves deviennent des choses vraiment étranges : il peut voir un dieu, qu'il a vu dans son rêve, comme étant un sorcier, et un sorcier comme étant un dieu.
…J'ai toujours vu mon père occupé. En parlant avec lui J'ai trouvé un compagnon et il a trouvé en moi une sorte de compagnie. Il pouvait communiquer, parce que son attention était là. Son attention n'était pas posée sur la façon dont on avait coiffé ses cheveux, sur la façon dont on s’asseyait ou sur les habits…Pas du tout. Son attention était sur l'Esprit, sur son propre Esprit et sur celui des autres.

Et il avait un mental si vif qu'il connaissait votre dictionnaire (anglais) par cœur, Je vous le dis ! Il n'a jamais consulté un dictionnaire de sa vie, ni sanscrit, ni anglais, et il maîtrisait 14 langues ! Pouvez-vous imaginer comment il est arrivé à cela ? Il savait très bien jouer au tennis, il nageait 3 miles par jour, 3 miles. Il était musclé et pouvait vous soulever sans problème ! Rires. Oui, c’était une personnalité très saine, un homme sain, très généreux, c’était un homme très généreux, bien plus que moi, alors vous pouvez imaginer. Il était si généreux que pour lui, rien ne comptait : "D’accord, cela te plait ? Bon, prends-le !" Il se serait plutôt privé de manger, mais il aurait été généreux. C’était aussi un homme de principe.

Nous en arrivons au second point, qui est en fait le cinquième : mentalement, ne vous adonnez qu'aux choses qui vous nourrissent. Vous saurez faire la distinction à travers votre conscience vibratoire. Demandez aux autres Sahaja Yogis, si vous ne savez pas. Mais prenez des choses enrichissantes à lire et pas celles qui sont horribles et au détriment de votre progrès...

Dans votre recherche, vous avez fait une bonne chose : de lire tout que ce soit bon ou mauvais. Mais maintenant, après la Réalisation, vous devez essayer de savoir ce qu'il faut lire, ce qu'il faut savoir, ce qui devrait vous nourrir. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Gourou puja, anniversaire de Guru Nanak, Londres, Nirmala Palace, 01/11/1982
"Sambhrant" signifie agité, confus. L’état de "sambhrant" serait l’état intermédiaire entre l’éveil total et le rêve, juste au moment où l’on se réveille et que l’attention est encore confuse. On se rappelle alors nos rêves mais pas distinctement et alors on peut mal interpréter les messages de ceux-ci.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire