dimanche 24 février 2013

Les Himalayas sont le Sahasrara de l'univers


« La première chose, c’est que vous devriez venir dans la maison de votre père. Aujourd'hui, Je suis aussi venue dans la maison de mon Père. Je ressens les choses ainsi car l’Himalaya est mon père.
Je ne trouve pas les mots pour décrire les sentiments qui montent en moi en venant ici, mais Je pense qu'aujourd'hui J'ai trouvé une excellente occasion de célébrer la gloire de mon Père, une belle occasion s’est présentée à moi pour vanter la gloire de mon Père et raconter les grandes réalisations de ceux qui ont médité à cet endroit. Inspirés par les Himalayas, ils se sont élevés de nulle part jusqu’à de telles hauteurs, qu'ils ont atteint l'état le plus élevé. Les Himalayas sont le Sahasrara que la Terre Mère a créé pour vous. Il faut vénérer ce Sahasrara. Ce Sahasrara est très important. Je ne sais pas si vous pouvez voir les vibrations qui émanent de lui. Je suis complètement engloutie par leurs vibrations et Je ne vois rien d’autre. Il y a des vibrations, que des vibrations, rien d'autre.
Ceux qui résident ici nagent dans les vibrations et semblent être des poissons nageant dans un océan de vibrations. Vous ne pouvez pas les distinguer les uns des autres. Je ne peux pas mettre en mots la splendeur des belles vibrations émises ici. C'est en effet la bénédiction des Himalayas.

Tout d'abord, nous reconnaissons l'océan comme étant notre gourou. L'océan est notre Père.
Quand l'océan laisse derrière lui toute la saleté du monde qui est déversée en lui pour s’élever dans le ciel sous forme de nuages, il devient alors complètement pur et beau. Flottant dans cet état, il atteint les pieds de l'Himalaya et se propage en étant “lui”.
“Dhaula” signifie “tout à fait pur” (ou) nirmal, “dhar” signifie “chaîne de montagne” (la chaîne des montagnes est appelée Dhauladhar.) Par exemple, ces chaînes de montagnes pures des Himalayas, peuvent aussi se trouver dans notre cerveau, où elles soutiennent une ouverture du Sahasrara ...

Les Himalayas sont le Sahasrara de l'Univers tout entier. Ils ont donné à tout l'Univers tant de confort et de joie qu’après il n'y a plus rien à atteindre.
Avec l'aide de ce Sahasrara, J’ai ouvert vos Sahasraras. Avec l'aide de ce Sahasrara, J'ai réalisé qu’à moins d’installer en vous la paix de l'Himalaya, qu’à moins que sa grandeur ne pénètre votre comportement, il est inutile d'ouvrir votre Sahasrara. Sinon, votre Sahasrara brûlera comme un fourneau. Quand Je vois un fourneau brûler à l'intérieur des gens, Je me demande “ô mon Dieu! Pourquoi ai-Je ouvert leur Sahasrara? Il y a tellement de fumée et de négativité qui en sort qu'il vaut mieux que ce Sahasrara se ferme.” C’est comme ouvrir la boîte de Pandore, on ne sait pas du tout ce qui va en sortir. Il est choquant de voir des serpents, des scorpions et toute la négativité possible en ressortir.
Aujourd'hui, nous vénérons les Himalayas et les sept Déesses dont les bienfaits sont ici, et nous prions pour qu’elles nous bénissent du pouvoir de la Déesse, Devi Shakti. Nous avons reçu les bénédictions de la Devi Shakti, d'une Mère. C'est pourquoi, sous la forme de la Mère, allons aux pieds des Himalayas...

L’Himalaya ne voit pas ce que le monde a fait de lui, à quel point on l’a exploité. Il ne voit que ce qu'il doit donner, le travail difficile qu’il doit faire, comment nourrir les gens, comment les protéger.
Nous avons obtenu notre protection du sommet de l'Himalaya. De lui, nous avons reçu les cours d'eau du Gange, de Yamuna et de Saraswati. Toutes ces rivières coulent en nous, “nirmal”, (pures) en dépit de toute la négativité que nous jetons en elles, en dépit de la façon dont nous leur manquons de respect. Pourtant, l'Himalaya leur transmet sans hésitation sa pureté ...
Lorsque vous reconnaîtrez vos erreurs, alors seulement vous serez en mesure de vous corriger vous-même, alors seulement vous serez en mesure de reconnaître la grandeur de cet Himalaya. Sinon, vous ne serez pas en mesure de le comprendre. Vous manquez de cette perception, de cette vision, de cette maturité, de ce discernement pour pouvoir réaliser ce qu'il est, d'où vous venez, sur quels genoux vous êtes assis, vous êtes né, vous avez été nourri, élevé, c'est par ce père immense qui est le nôtre.
Honorez sa gloire et, en lui rendant hommage, montrez que le travail que vous faites sera fructueux et pas gaspillé. C’est ainsi que vous recevrez les grandes bénédictions des sept Déesses qui sont comme vos tantes maternelles. Elles s'occupent de votre bien-être. Il y a un dicton disant que même si la mère décède, la tante maternelle ne va pas mourir car elle gâte avec amour l'enfant. Elle s'occupe de lui, joue avec lui, l'amuse, le protège des difficultés.

Vous pouvez observer le mouvement des nuages dans le ciel, créant des motifs dans des myriades de couleurs et de nuances, dans des panoramas à couper le souffle. Ce sont les jeux (de Dieu) qui vous inondent de beauté. Il y a beaucoup à gagner ici, il faut voir à quel point, après avoir reçu les bénédictions de la paix, vous devenez beau. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Devi Puja, traduit de l’Hindi, Talnoo, Dharamshala, Inde, 29/03/1985
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire