vendredi 15 février 2013

Le savoir sahaj est aussi une affaire de femmes

« Une autre bénédiction de Sarasvati c’est que vous pouvez obtenir la connaissance de Sahaja Yoga. J'ai vu beaucoup de femmes, surtout avec Sahaja Yoga, qui sont des Sahaja Yoginis, elles ont des vibrations et tout le reste, mais elles ne connaissent pas ce qu’est Sahaja Yoga. Elles ne savent pas ce que sont les chakras, elles ne connaissent pas la façon dont les vibrations sortent. Or, la conférence d'aujourd'hui est un exposé assez compliqué, dirais-Je, si vous voulez l’approfondir. Vous devez l'écouter au moins quatre, cinq fois pour le comprendre avec un papier et un crayon. Ce n'est pas une chose facile. Comme Je vous en parle, maintenant tout va bien, c’est assez divertissant, mais derrière le divertissement il y a une profonde connaissance.
Or, Je n'ai vu aucune Sahaja Yogini s'asseoir avec un papier et un crayon pour savoir ce qu’a dit Mère, quelle connaissance elle nous donne de choses variées. Pour elles, Sahaja Yoga signifie être gentille, préparer de la bonne nourriture et aider les Sahaja Yogis, tout comme venir aux pujas et puis terminé ! Donc, pour elles, il est très important qu'elles sachent ce qu’est Sahaja Yoga. Elles doivent écouter mes conférences, s’asseoir pour bien les étudier et les comprendre.

A l’opposé, on trouve les hommes. Pour eux, Sahaja Yoga c'est faire tout le travail à l'extérieur, aller voir les choses et tout ça. Mais, en ce qui concerne les relations ou le côté émotionnel, ils sont négligents. Et c'est pour cela que le Sahaja Yoga des hommes est différent, le Sahaja Yoga des femmes est différent. Et surtout en France, ils se sont très éloignés les uns des autres. Les femmes étaient d'un côté, les hommes de l'autre! Imaginez, dans Sahaja Yoga, une telle absurdité comme cela ! Mais nous avons découvert la personne à l’origine de cela et les choses ont été mises à plat, maintenant ça va mieux.
Mais les femmes doivent en savoir sur Sahaja Yoga : cela ne veut pas dire qu'elles doivent se battre contre eux, ou penser qu'elles savent aussi ce que ces hommes savent. C'est très, très commun. J'ai vu que les hommes et les femmes ont un autre type d'attitude envers Sahaja Yoga. Les uns sont extravertis, les autres introvertis. Mais dans Sahaja Yoga n'y a aucune différence entre une femme et un homme en ce qui concerne la connaissance de Sahaja Yoga. Je suis moi-même une femme et Je connais tant de choses, alors pourquoi les femmes ne devraient pas être savantes en Sahaja Yoga?

Donc, toutes les femmes qui sont ici ou partout doivent savoir ce qu’est Sahaja Yoga. Après tout, regardez Vishnumaya, c'est une femme, c'est le pouvoir en action. Brahmadeva ne travaille pas. Il a créé toutes ces choses parce qu'il a le pouvoir de Sarasvati, sinon il n'aurait pas pu créer. Donc, tout est fait par le pouvoir et le pouvoir est une femme. Mais si la puissance ne sait pas ce qu’est Sahaja Yoga, comment va-t-elle s'en sortir? Ainsi, les femmes, même si elles ont des enfants- Je sais qu’elles doivent s'occuper du ménage, de la cuisine – (devraient connaître) ce plaisir ; c’est une telle joie de lire sur Sahaja Yoga, de le comprendre, de le connaître. Bien sûr, certaines d'entre elles lisent beaucoup aussi. Je ne dis pas qu'elles ne le font pas. Mais elles sont très, très peu nombreuses et elles sont très sensées, très conscientes. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Sarasvati Puja. Vancouver, Canada, 11/08/1990
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire