mardi 5 février 2013

Il faut respecter sa mère

La Yogini (Linda) à qui Shri Mataji s'adresse, se trouve loin du micro et il n’est donc pas toujours possible de transcrire exactement ses paroles.

Shri Mataji : Tu sais, Kathy voulait venir avec moi. Tu te souviens Kathy? Et je lui ai dit, "tu ne peux pas laisser ta mère à l'hôpital et venir avec moi en Inde. Non, tu ne le peux pas." Elle a totalement manqué ça. Je lui ai dit: " Tu restes avec ta mère." Elle est ici, demande-le lui. Je lui ai dit cela....Elle est restée ici.
Non, on ne peut pas abandonner ses parents comme ça, vous voyez. Les parents sont très importants. Après un certain âge, il faut s'occuper d'eux. Quels qu'ils soient, vous devez vous occuper de vos parents. C'est très important selon Sahaja Yoga.
Ton cœur "droit" (l'aspect droit du chakra du coeur) ne peut pas être bien, Shri Rama ne peut pas être bien si tu ne t’occupes pas de ta mère. Ce n'est pas une si mauvaise femme. Je l'ai vue. Si elle avait été très cruelle, horrible, ce genre de choses, alors J’aurais dit "Oublie-la." Mais elle n'est pas comme cela. Elle n'est pas non plus tellement- elle boit parce qu'elle n'a pas de compagnie, elle ne sait pas quoi faire d’elle. Tu vois, elle essaye de se fuir elle-même. C’est très simple à comprendre. Tu dois être gentille et douce. Montre lui qu’elle a de la valeur à tes yeux, qu'elle représente quelque chose pour toi, elle ira bien. J'ai vu qu'elle n'est pas une mauvaise femme, il y a beaucoup d’elle en toi aussi. Sa bonté.
Yogini : elle dit quelque chose à propos de son oncle maternel.
Shri Mataji : J’en ai déjà entendu parler. Cette histoire, Je la connais, tout ce qu'elle a fait, quoi que ce soit, cela n'a pas d'importance. Vas-tu l'aider en la quittant? Tu devrais remplir le rôle de ce frère! Tu devrais dire: "ça ne fait rien, si ton frère est mort, je suis là pour m'occuper de toi, mère." Pourquoi elle réclame son frère ? Elle pense que si le frère avait vécu, il se serait occupé d’une vieille dame? Mais Dieu seul sait s'il se serait occupé d’elle, il aurait pu s’enfuir aussi. Pourquoi ne peux-tu pas prendre la place de son frère? Tu peux le faire. Pourquoi pas? Prends sur toi, tu peux le faire. Je sais. D’accord? Tu t’occupes d’elle comme tu t’occuperais de moi. Pourquoi pas? Essaye seulement, cela en vaut la peine, cela en vaut la peine.
Sois gentille et douce. Dis-lui de belles choses, des choses agréables. Montre de l'intérêt pour sa vie.

En fait, voyez-vous, tout cela vient aussi de nos psychologues. Ces horribles psychologues! Rires. Non, ils suggèrent toujours que " la mère a fait quelque chose." J’ai vu que tout le monde dit: "Ma mère est comme ça " J'ai dit: "comment la mère de chacun pourrait être si cruelle?" Cela pourrait être le cas de certaines, mais pas de toutes les mères. Et même si elles ont dévié du droit chemin, c'est parce qu'elles n'ont jamais eu d’amour, elles n'ont jamais eu leur place dans la vie. Vous voyez, leur mari doit les avoir maltraitées, fait de leur vie un enfer et avoir été sur leur dos, ou peut-être qu'elles avaient d'autres problèmes venant de leurs parents ou de quelque chose. "Tout le monde a une mère tortionnaire." Shri Mataji rit. C'est de la psychologie, Je pense.
Ainsi, une mère est toujours, d’une certaine façon- si vous la regardez sous un mauvais angle- elle aura l’air d’être votre ennemi. En Occident, l'image de la mère est horrible. Aussi les guerres, les choses (de la guerre) ont pénétré dans cette génération-là : les valeurs des gens ont été brisées.

Vous devez tous comprendre le genre de vies horribles que cette société occidentale peut donner aux femmes qui sont bienveillantes. Les femmes bienveillantes sont vraiment torturées dans cette société. Seules les femmes intelligentes, celles qui sont très arrogantes et qui savent comment remettre les hommes et les femmes à leur place, peuvent exister, voyez-vous, c'est comme ça. C'est une lutte habituelle ici. Toute femme bienveillante est torturée dans cette société. Je veux dire, que si elle existe et vit vraiment (comme elle l’entend), c'est quelque chose de surprenant.
Parles-en à Maria, elle te le dira. Demande-lui comment ils les dévalorisent, comment ils les insultent, comment- Je veux dire, tout le monde a vu ce qui se passe ici.
Alors, ne blâme pas ta mère tout le temps. A ce stade, tu dois prendre soin d'elle.
Alors maintenant, quelle est la prochaine question?
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux yogis sur l’importance de la dévotion, Nirmala Palace, Londres, 06/08/1982

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire