mardi 1 janvier 2013

Tout reste à faire !



« Donc, un aspect du Guru Tattva dont Je vous ai parlé, c’est que vous devez être créatif, que vous devez être affectueux comme Mère, mais un autre aspect, c'est que vous devriez être érudit, vous devriez vraiment vous y connaître. Et la connaissance est en vous. Vous voyez, si vous commencez juste à penser à quelque chose, logiquement, vous pouvez parvenir à bon nombre de conclusions ...

On doit, avec logique aussi, poser simplement son attention sur (un sujet). Posez simplement votre attention. Pourquoi est-ce ainsi ? Vous aurez des idées. Mais votre attention doit être pure, sinon cela ne (fonctionnera pas). Votre attention devrait être pure et vous devriez simplement poser votre attention et vous recevrez idées sur idées, parce que la connaissance est dans votre cerveau, déjà intégrée. Donc, ce n’est pas si difficile d’avoir des idées ; à partir du moment où vous voulez savoir, vous saurez.

L'autre jour, j'ai vu une thèse écrite par un Sahaja Yogi…C'est une belle thèse qu’il a écrite sur la symbolique de toutes les auras que nous voyons autour de la Vierge Marie.
Or, si une telle chose est disponible, vous la comparez aux auras que vous voyez ou que vous avez vues sur les photos. Il y en a beaucoup qui n’y seront pas, bien sûr, parce qu'il y a des auras qui ont toutes sortes de mouvements de lignes, des "AUM" sont écrits, puis parfois on trouve un, une sorte de lumière qui vient de quelque part, enfin, Je veux dire que c’est sans fin. Mais quelqu'un peut (prendre le temps) de décrire combien de types de lumières nous avons vus.
Or, vous pouvez trouver le symbolisme dans certains livres comme ça. Donc, ce que Je dis maintenant, tout ce que J'ai dit peut faire l’objet d’une recherche et être démontré. Par exemple, J'ai parlé du carbone et ils ont découvert ce que J’en avais dit. Un jour, J'ai parlé de ces âmes que nous voyons dans l'air, de ces âmes mortes suspendues en l’air.

Donc, il y a un docteur à qui J’ai dit que cette âme est en nous, sur notre- placée face à nous, devant les chakras et notre âme, voyez-vous, nourrit tous ces chakras, comme ça, et en fait, cette âme est le Brahmanadi en nous, voyez-vous, qui est continu. A l'intérieur c’est le Brahmanadi (canal central) et à l'extérieur, cela fait ça et elle se reflète dans chacune de nos cellules.

Quand vous êtes une âme Réalisée, vous pouvez les voir, à l’extérieur, suspendues dans les airs. Vous pouvez également voir, Je peux voir maintenant beaucoup de ces vibrations comme des "chak, chak, chak" - comme ça, qui sont comme des petites virgules si vous pouvez (avoir un regard ferme). Mais si vous pouvez juste baisser un peu les yeux, alors vous pouvez aussi voir ces âmes dont Je parle.

Maintenant, ils ont découvert grâce au microscope qu'il y a des boucles de la même espèce dans chaque cellule sur le récepteur. S’ils peuvent aller plus loin, ils découvriront qu’une personne malade, mentalement malade, possède dans sa cellule un élément appelé dopamine qui est sécrété, ils vont découvrir que ces boucles sont doublées… Et c'est ainsi que cela se passe quand nous perdons le contrôle ou que nous sommes désorientés, quand il y a un "baddha"  ou quand on devient schizophrène ou disons, qu’on devient fou.
Donc toutes ces choses que J’ai dites, peuvent être vérifiées, peuvent être découvertes. Non pas que vous les mettiez en doute, mais vous les soutenez. Donc, ce serait une manière très constructive de voir les choses et de les faire advenir. Il y a tellement de choses qu'on peut découvrir. Vous pouvez en découvrir même en architecture. Vous pouvez découvrir tant d'autres choses, que le style banal ou terre-à-terre des choses quotidiennes que nous possédons a de nombreuses dimensions que nous pouvons pénétrer et résoudre.
Donc, ce (discours) n’est que la continuation de celui du Guru Puja. Je vous dis simplement comment améliorer notre connaissance et être en mesure de la donner aux autres. Parce que nous ne devrions pas ressembler à des sortes d'esclaves de Mataji, mais nous devrions être des gens très érudits.
Que Dieu vous bénisse tous! »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours à Melichargasse, Vienne, 25/07/1989

Un baddha est un obstacle, c’est un problème lié à un centre énergétique qui peut être résolu avec le mouvement de la Kundalini ou autres techniques sahaj.
Le canal central est appelé Brahmanadi ou canal parasympathique; c’est le canal par lequel la Kundalini passe. Il est le plus intérieur  des trois canaux qui s’enroulent comme une spirale et forment notre système nerveux sympathique et parasympathique.
Tout reste encore à découvrir, nous n’en sommes qu’au début,  et notre attention doit être suffisamment pure pour recevoir l’inspiration.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire