vendredi 11 janvier 2013

S'amuser de son ego

« Lorsque vous êtes distancié, (témoin) vous observez simplement, vous observez sans réagir, sans penser, mais en étant au présent. Et au présent, vous ne faites qu’observer, regarder et vraiment apprécier. Le plaisir de la création toute entière ne se trouve pas dans votre mental quand vous réfléchissez. Et quand vous ne pensez pas, tout le plaisir de la beauté de toute cette création se réfléchit en vous et vous donne une joie immense et une paix (intérieure). Donc, on doit apprendre à ne pas réagir.
Mais le problème d’aujourd'hui, c’est tous les êtres humains sont très forts pour réagir. Réagir est un principe de base de la vie d'aujourd'hui : lorsque vous voyez un journal, vous voyez un livre, vous rencontrez quelqu'un. Ce que je constate, c’est qu'ils sont des experts de la réaction. Ils réagissent. Et en réagissant, ce qui se passe, c’est qu’ils ne parviennent jamais à l’essence des choses. Vous ne pouvez atteindre l'essence des choses que grâce à l'état témoin (la distanciation). C'est ce que nous devons tirer de la crucifixion du Christ. Et de sa naissance, qu’il est né dans une famille très modeste, une famille très pauvre, dans des conditions très défavorables. C'était pour montrer que toutes ces choses extérieures et toutes ces gloires extérieures ne vous rendent pas glorieux - la grandeur est à l'intérieur. Et lorsque vous avez cette grandeur, vous ne vous en souciez pas, parce que vous êtes tellement enrichi en vous-même, que vous ne vous souciez de rien d’autre, vous ne pensez pas à ces choses, et vous vivez dans la majesté de votre vie. C'est ce que nous voyons dans la vie du Christ, il était une personne très majestueuse.
Sinon, si vous rencontrez quelqu'un qui est pauvre, par exemple, et qui a connu le pouvoir, il vous parlera comme s’il mendiait. Si quelqu'un est né dans une famille riche, il vous parlera d’une façon très, devrais-Je dire, m’as-tu-vu. Mais toutes ces choses ne toucheront pas la personne qui est divine. Pour elle, richesse ou pauvreté, pouvoir ou non, c'est tout simplement la même chose. Et quand cela se produit chez vous, vous devriez considérer que vous êtes devenu un Sahaja Yogi.
J'ai vu que les gens qui viennent à Ganapatipule sont maintenant très mûrs. Sinon, au début, ils disaient toujours: " nous n'avons pas d'eau, nous n'avons pas ces commodités, il fait très froid ou très chaud" et ainsi de suite. Ils parlaient tout le temps comme s'ils étaient en vacances.
C'est quelque chose de très différent. Vous êtes ici pour développer votre état de témoin. Avez-vous vu le ciel, à quel point il était beau ? L’orange, le bleu, il y avait toutes sortes de couleurs. Le ciel se pare de ces couleurs, automatiquement, et les apprécie sans se soucier du fait qu’elles ne perdurent pas ou qu’elles disparaissent avec la venue de la pénombre. Il observe simplement, le ciel ne fait que regarder, qu’importe ce qui arrive, il l’accepte. C’est si beau et si réjouissant.

Donc, quand vous êtes dans cette disposition spirituelle, vous éveillez chez les autres (des sentiments) de joie, de paix, vous êtes compassionnés et vous vous aimez les uns les autres. Tous les problèmes liés à l’ego disparaissent simplement. L’ego est votre plus grand ennemi, Je pense, car c’est lui qui restreint vraiment toute la richesse et la beauté de votre vie. Alors si vous pouviez seulement voir cet ego, comment il fonctionne, vous vous en amuseriez. C’est une pièce d’art dramatique qu’il se joue, d’accord ? Alors laissez-le y jouer ! Vous pouvez observer la pièce de théâtre, et soudain, vous êtes surpris de constater que vous n’êtes pas dans le jeu, mais que vous l’observez. Quand vous êtes détaché de votre ego, vous pouvez voir comment il essaie de vous leurrer. Ce sont les problèmes d'aujourd'hui et c'est pourquoi nous avons vraiment besoin de Jésus. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Christmas Puja, Ganapatipule, Inde 25/12/2000

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire