jeudi 24 janvier 2013

Sahaja Yoga ne dépend que de vos qualités intérieures

lys jaune-abeille

« Donc vous devez voir en vous-même, que nous sommes ici pour la libération, pour une totale liberté. Mais d’une manière subtile toutes ces choses (de la vie) vous lient et vous êtes attachés à elles et vous ne savez pas comment elles continuent de vous tirer vers le bas, comment elles vous empêchent de vous envoler, elles ne vous donnent pas la liberté qui vous est due.
Alors même si je construis un avion, que je fais tout, je mets du carburant, tout, et qu'il ne veut pas voler, alors que faire avec un tel avion qui ne veut pas voler ? C’est ce genre de situation que nous rencontrons et cette situation vous rend si limités et si petits, comment allez-vous vous développer? À moins de grandir et de le montrer dans votre vie quotidienne, dans votre personnalité, dans tout, Je vous assure que personne ne va être impressionné par vous.

Sahaja Yoga ne va pas fonctionner avec de la publicité, ni avec mes photos. Il va fonctionner par votre travail, sous votre responsabilité, par votre soutien à Sahaja Yoga. Il est de votre responsabilité de développer Sahaja Yoga et de l’établir. Mais avant tout, vos épaules doivent être larges… Donc la première chose est de se construire autant à l'intérieur qu’à l'extérieur, mais c’est un cercle vicieux, Je vous le dis. Si vous n'allez pas profondément en vous-même, vous n’obtiendrez pas les choses externes non plus. Donc cela marche main dans la main : dès que vous commencerez à vous construire intérieurement, vous serez étonné de la façon dont les choses vont s'arranger, comment vous deviendrez dynamique, comment vous deviendrez éminent. Mais vous vous impliquez dans des choses qui sont très petites et transitoires.
Donc, comme Je vous l’ai déjà dit auparavant, nous recherchons ce qui est éternel, de sorte que les choses transitoires doivent être uniquement utilisées provisoirement, ce dont nous avons besoin n’est pas si important. Si vous pouviez comprendre clairement que nous ne sommes pas encore libres, que nous sommes encore attachés aux choses que nous avions avant de pratiquer Sahaja Yoga et que (ces attachements) sont devenus de plus en plus subtils, que nous utilisons encore Sahaja Yoga à cet effet et non pour répandre la lumière

Si vous voyez comment les gourous se propagent, bien que ce soient de faux gourous, qu’ils ne servent à rien, mais tout le monde connaît quelqu'un dont on parle : en deux mois, partout dans le monde, on entend parler de cette personne, de ce qu'elle fait. Ils vont d'abord voir les gens qui ont réussi, qui occupent une place importante dans la ville, ils ne s’intéressent jamais aux gens qui sont toxicomanes ou qui souffrent de maladies, non, ils n'ont rien à faire avec eux. Ils vont juste s’attaquer aux gens qui réussissent très bien, qui sont très riches, parce qu'ils sont au sommet de la société. Donc ils vont aller à leur rencontre pour nouer des contacts avec eux et leur demander ceci et cela. Puis ils les appellent pour leur programme, leur donne de l'importance tout. Alors, les gens commencent à penser : "Oh mon Dieu! Qu’est-ce que c’est important d'être ici !" Ils flattent leur ego un peu, et c'est comme ça qu'ils se développent. Mais il n'y a pas de réalité en cela, il n'y a rien, rien de spécial, c'est inutile et artificiel, mais c'est ainsi qu’ils se vendent.
Bien que nous ne voulions pas nous vendre, nous devons savoir qu’à moins d’avoir de remarquables qualités, les gens ne vont pas nous regarder, parce que quoi qu’il se produise, c’est en nous-mêmes, mais personne ne voit la lumière, c'est comme une lumière qui brûle mais qui est complètement recouverte (alors qu'elle devrait illuminer les autres). »

Shri Mataji Nirmala Devi, Virata puja, Connecticut, USA, 11/06/1989


Ce sont nos qualités personnelles qui font que les gens comprennent Sahaja Yoga et décident de le pratiquer. Il n’est pas question de vendre une image, ni de se reposer sur la photo de Shri Mataji. Si les gens découvrent Sahaja Yoga selon leur désir interne et leur rencontre avec Shri Mataji, c’est à travers nos actes et notre personnalité qu’ils décident de tenter l’aventure de suivre les cours de la Méditation Sahaja Yoga et de pratiquer chez eux.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire