lundi 21 janvier 2013

La réalisation: le changement de conscience doit être évident

« Mais si quelque chose doit se passer et venir du Divin, et si c’est un processus divin, alors quelque chose doit se passer en nous, qui n'est pas à notre portée, quelque chose qui est au-delà de la portée de l'homme. Cela doit être une chose divine. Nous devons donc comprendre que, dans notre recherche, ce que nous devons voir, c'est une dimension supérieure à notre conscience. Dans cette dimension, vous devez devenir quelque chose, comme vous êtes devenu un être humain (après un long processus d’évolution). Vous n'êtes plus un singe, vous êtes un être humain aujourd'hui. De même, vous devez devenir quelque chose.

En Sanscrit, un Brahmane est une âme Réalisée, c’est celui qui connaît le Brahma, la puissance omniprésente, on l’appelle "dvijaya", le deux fois né. Et on appelle aussi les oiseaux du nom de "dvijaya". Un oiseau naît d'abord en tant qu’œuf, puis il naît en tant qu’oiseau, c’est une transformation complète. Vous n'êtes pas obligé de certifier qu’un oiseau n'est plus un œuf. Il le devient, vous voyez bien qu’il le devient. Ainsi, ceux qui sont honnêtes, et ceux qui cherchent vraiment, doivent savoir que c’est un devenir. Il ne suffit pas seulement de devenir fou, ou de devenir comme une sorte de bonhomme drôle et bizarre, mais de vraiment devenir quelque chose qui se trouve dans votre conscience.

Maintenant, si vous devez passer par la science, vous verrez que Jung, qui était une âme Réalisée- qui a obtenu sa Réalisation beaucoup plus tard, puis a défié Freud- a clairement dit que si un être humain évolue, il devra devenir conscient collectivement. Sa conscience devient consciente du collectif, ce qui signifie que vous devriez ressentir les autres à l'intérieur de vous-même, sur le bout des doigts. Mohamed a dit à l'époque de la Résurrection [Qyama] : vos mains parleront. Vos mains parleront. Or, les mains n'ont pas de langue pour parler, donc que se passe-t-il? Il est admis par la science médicale, que le système nerveux sympathique s’exprime dans vos sept centres sur les doigts, mais (les docteurs) ne savent pas lesquels sont où, et comment cela fonctionne, ils ne peuvent pas le dire. Et cela les perturbe tous. Mais ils disent qu'il y a une connexion du système sympathique avec le bout des doigts. Donc, cela doit se produire dans votre conscience, et vous devez être plus alerte, plus noble, plus dynamique, plus beau, plus aimant, plus compréhensif. Donc, quelque chose doit arriver à votre système nerveux central. Il doit être évident que vous ressentez juste quelque chose de plus dans votre système nerveux central.
Shri Mataji Nirmala Devi, premier programme public, Sydney, 15/03/1983

Publié par dictionnaire sahaja yoga

1 commentaire:

hanumana a dit…

Super c est un nouvel éclairage pour ma comprehention.

Enregistrer un commentaire