jeudi 10 janvier 2013

La Kundalini grandit dans la collectivité des Sahaja Yogis


« Aidez la Kundalini à s’élever. Mais si vous ne savez pas comment méditer correctement, cela ne fonctionnera pas. Bien que vous deviez vous purifier chez vous, matin et soir, vous devez vous rencontrer collectivement. Si vous ne vous rencontrez pas collectivement, alors vous retrouverez (vos anciens blocages). Je connais bien des cas que J’ai guéris, ils allaient bien et méditaient chez eux et ils ont de nouveau eu des ennuis. Vous devez venir dans le collectif, vous devez rencontrer tout le monde, il ne s’agit pas de simplement s’asseoir ici et de se dire : " ça va, je vais rester chez moi, je ne veux pas sortir". Tout cela est une sorte de fuite. Et rappelez-vous, est-ce que fuir Dieu est une bonne chose? Pourquoi devrions-nous fuir Dieu? Nous devons être tout le temps près de Dieu, en sa présence, à en profiter.
Ainsi, la collectivité est très importante, mais beaucoup de gens, cependant, ne peuvent pas devenir collectifs. J'ai constaté que c’était très difficile pour eux. Et tant de ces soi disant riches, ce genre de personnes, viennent à moi, ayant une position sociale élevée, ceci, cela, ils viennent à moi et sont guéris. Encore une fois, l'année suivante, ils reviennent s’asseoir (pour assister à une conférence). Je leur dis:
- Pourquoi, qu'est-ce qui s'est passé? Je vous ai guéri?
- Maintenant, j'ai un autre problème.
Ainsi, suis-Je censée les guérir chaque année? J'ai dit:
- Suis-je censée vous guérir chaque année ? Vu la façon dont vous avez tout le temps des problèmes? Non.

Vous ne pouvez pas leur dire : "Vous devez méditer, vous devez grandir. Votre position, votre argent, seront tous abandonnés ici (à l’heure de votre mort). Ce qui va à Dieu, c'est votre âme Réalisée. Elle aura son entrée dans le royaume de Dieu. Rien d'autre ne va y entrer. Donc n'oubliez pas, vous devez entrer dans le royaume de Dieu avec une âme Réalisée, rien d'autre. Si vous vous rappelez cela, alors vous saurez que première chose et la plus importante c’est que notre croissance doit avoir lieu." Or, la croissance de ces racines, qui sont dans notre cerveau, ne se fait que lorsque nous le nourrissons avec la Kundalini. Pour le nourrir avec la Kundalini, la Kundalini doit s’élever. Pour que la Kundalini s’élève bien, nous devons pratiquer l’élévation de la Kundalini et l'ouverture des chakras.

Aussi, quand nous sommes dans le collectif, la Kundalini grandit avec l'aide des autres. Parce que nous sommes un être collectif. C'est-à-dire qui? Le Virata. Qui est le Virata? C’est le cerveau à cet endroit (point central du front au début de la chevelure). Dans le corps du Virata (l’Etre collectif), le cerveau est le Virata, le cœur est Sadashiva, et le foie est Brahmadeva ou Hiranyagarbha, Hiranyagarbha. Donc, nous avons dans la tête le Virata, nous avons Sadashiva (dans le cœur) et nous avons Hiranyagarbha (au Nabhi droit). Or, ils sont reflétés en vous.
Donc, vous avez dans votre cerveau Shri Krishna en tant que Virata, vous avez Shiva dans votre cœur et vous avez dans votre foie, Brahmadeva. C'est comme cela. Donc, puisque tout est en nous-mêmes, pourquoi devrions-nous tracasser des autres? D’accord? Voilà ce qu'on devrait se souvenir.

Sahaja Yoga n'est pas destiné aux personnes qui sont frivoles. Non. Il n'est pas fait pour les gens dont le cœur n'est pas propre. Il n'est pas destiné aux personnes qui sont tout simplement égoïstes. Seuls ceux qui donnent aux autres s’élèveront. Avant de poser des questions, demandez-vous à vous-même: "Qu'ai-je fait pour Sahaja Yoga? A combien de personnes ai-je donné la Réalisation?"
Si vous êtes la lumière, il faut donner la lumière. C'est le point crucial à côté duquel nous passons de nombreuses fois, que nous ne comprenons pas. Alors seulement nous pouvons former un groupe qui est intégré, qui ne fait qu’un avec Dieu. C’est ce groupe qui va nous aider, rien d'autre. »

Shri Mataji Nirmala Devi, discours aux Yogis de Madras, Inde, 27/01/1986
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire