mardi 25 décembre 2012

Ave Maria



Ce morceau est souvent désigné comme étant l’Ave Maria de Schubert, mais il a été composé d’après une chanson de Walter Scott, qui écrivit le poème épique et populaire de « La Dame du Lac », traduit en allemand par Adam Storck. Il fait partie de l’œuvre de Schubert "Liederzyklus Fräulein vom vom See ".
Dans le poème de Scott, Ellen Douglas, la "Dame du lac", et son père sont exilés par le roi. Ils trouvent refuge chez le chef de clan Alpine Roderick Dhu, mais finissent par fuir et se cacher dans la "grotte des gobelins" afin d’éviter d'attirer la vengeance du roi sur leur hôte. Ellen, la "Dame du lac" chante une prière adressée à la Vierge Marie, et lui demande de les aider. Roderick Dhu, posté un peu plus haut sur la montagne, l’entend chanter et décide d’entrer en guerre.

La version latine de l'Ave Maria est désormais si souvent utilisée avec la mélodie de Schubert, qu’on croit à tord que Schubert a écrit sa mélodie pour mettre en musique la prière catholique de l'Ave Maria.


Ave Maria! Jungfrau mild,
Erhöre einer Jungfrau Flehen,
Aus diesem Felsen starr und wild
Soll mein Gebet zu dir hinwehen.
Wir schlafen sicher bis zum Morgen,
Ob Menschen noch so grausam sind.
O Jungfrau, sieh der Jungfrau Sorgen,
O Mutter, hör ein bittend Kind!
Ave Maria!
Ave Maria! Unbefleckt!
Wenn wir auf diesen Fels hinsinken
Zum Schlaf, und uns dein Schutz bedeckt
Wird weich der harte Fels uns dünken.
Du lächelst, Rosendüfte wehen
In dieser dumpfen Felsenkluft,
O Mutter, höre Kindes Flehen,
O Jungfrau, eine Jungfrau ruft!
Ave Maria!

Ave Maria! Reine gemacht!
Der Erde und der Luft Dämonen,
Von deines Auges Huld verjagt,
Sie können hier nicht bei uns wohnen,
Wir woll'n uns still dem Schicksal beugen,
Da uns dein heil'ger Trost anweht;
Der Jungfrau wolle hold dich neigen,
Dem Kind, das für den Vater fleht.
Ave Maria!

Publié par Dictionnaire Sahaja Yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire