vendredi 28 décembre 2012

Anniversaire de l'Adi Guru Dattatreya, le grand Maître primordial


Shri Adi Guru Dattatreya est la forme combinée de la trinité divine: Shri Brahma, Shri Vishnou et Shri Shiva. Selon le calendrier hindou, son anniversaire est célébré le jour de la pleine lune du mois de Margashirsha en décembre/janvier pour nous. Il est célébré dans toute l’Inde et en particulier dans le Maharastra.
Shri Adi Guru Guru Dattatreya est un Maître primordial, ce qui signifie que tous les grands Maîtres sont des incarnations de cette essence. Il s’est incarné sous la forme de 10 grands gourous afin de conduire les hommes sur le chemin de l’équilibre et pour conduire l'humanité sur la direction du dharma pour préserver la voie centrale qui mène à Dieu. Les êtres humains malgré leur grande diversité, ont les mêmes besoins, les mêmes désirs, font les mêmes erreurs et ont eu besoin d’être guidés tout au long de l’histoire à chaque fois que leur futur était menacé par leurs déviances.

« Ce n'est pas toujours l'ignorance qui fait que les gens oublient que nous sommes tous un. Chaque être humain rit de la même manière, n’est-ce pas ? S'il doit manger de la nourriture, il mastique de la même manière. Il pleure de la même manière. Quand il pleure, ses pleurs sont les mêmes. Il agit de la même manière. Si une femme est en colère contre son mari - J'ai vu hier le spectacle du danseur de Kathak Birju Maharaja (le kathak est basé sur les expressions) avec mon frère et J'ai été étonnée de voir combien nous sommes universels dans nos expressions. Il montrait comment une femme se fâche contre son mari et comment elle se comporte. Si vous aviez vu ces actions qu’il représentait, vous auriez été étonnés de constater qu'elles sont effectuées par toutes les femmes du monde entier. Et la réaction de l'homme, si vous voulez le voir, tous les hommes réagissent de la même façon.

Mon mari était le secrétaire de Shastriji, vous le savez, et il s’en rendu avec Lal Bahadur Shastri à Tachkent pour sa dernière visite, mais aussi il est allé une fois en Yougoslavie.…et l'épouse du général Tito, voyez-vous, est devenue très amie avec Mme Shastri. Les deux femmes étaient très sympathiques. Donc Shastriji a prévenu sa femme: "regarde, maintenant vous êtes de grandes amies et alors ne te met pas à pleurer comme une femme indienne le fait au moment de partir." Alors la pauvre a contrôlé ses larmes en permanence. Mais elle m'a raconté: "je me suis retenue de pleurer mais c'est elle qui a commencé à beaucoup pleurer. Et puis elle s’est mise à pleurer bruyamment, me serrant contre elle. Donc, je n’ai pas pu me contrôler. J'ai aussi abandonné (mon self-contrôle) : je me suis aussi mise à pleurer. Et les deux époux se sont mis à regarder par terre. " Rires
Donc, fondamentalement, toutes les femmes, tous les hommes du monde entier réagissent de la même façon à une situation. Et vous pouvez voir les réactions très clairement quand il s'agit d'enfants. Ils agissent tous de la même façon, réagissent de la même manière.

Supposons qu'on entende que deux enfants sont suspendus en l'air quelque part ou bien que quelque chose leur arrive. Le monde entier va s’inquiéter de la façon dont ils vont être sauvés. Quelque chose doit être fait pour les sauver. Le monde entier se mettra à prier Dieu: "Oh mon Dieu, s'il vous plaît, sauvez ces deux enfants pris là-haut, d’une façon ou d’une autre." Tout le monde sera inquiet, comme si c’était leur propre enfant.
Même quand il s'agit de la mort, J'ai vu cela. Lorsqu’un engin spatial a du atterrir, les gens étaient inquiets de les voir mourir. Je sais que dans chaque mosquée, dans chaque temple, dans toutes les églises et partout- c’était des Américains, mais personne n’a pensé aux Américains, à la religion, rien, pour eux, c'était des êtres humains, vous voyez – le lien humain a commencé à agir. A ce moment-là, ils n'ont jamais pensé à quel pays ils appartenaient, ce que les Américains ont fait aux Indiens, rien de la sorte. Ils ont juste pensé: "Oh mon Dieu, ces gens, ô Dieu s'il vous plaît sauvez-les." Tout le monde a prié pour eux, a prié Dieu pour qu'ils soient sauvés.

Alors, que s’est-il passé à ce moment là ? Comment avons-nous oublié (nos différences)? Nous avons abordé la réalité à ce moment là et c’est ainsi. …Nous ne pensons pas aux différences que nous avons avec eux. Je n’ai entendu aucun d'entre eux, aucune personne dire: "d’accord, ils sont punis." Ou, "Tout va bien." … Ainsi, la partie qui est en nous et qui est humaine,  est vraiment touchée lorsque nous voyons qu’un autre être humain est torturé. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, Delhi, 02/02/1983

Une légende sur la création de Dattatreya
Le sage Narada alla voir les déesses Shri Saraswati, Shri Lakshmi et Shri Parvati, pour leur dire qu’Anasuiya, l’épouse d’Atri, était la femme la plus vertueuse du monde et la plus dévouée à son mari. Les déesses, dont la jalousie et la curiosité avaient été piquées, voulurent alors la tester et lui envoyèrent leurs maris, Shri Brahma, Shri Vishnu et Shri Shiva. Les dieux déguisés en brahmanes se rendirent à l’ermitage pour lui demander l’aumône alors qu’Atri était absent. Anasuiya accepta volontiers de le faire, mais alors ils lui dirent qu’ils n’accepteraient ses aumônes qu’à la condition qu'elle resta sans porter de vêtements pour les servir !
Anasuya eut alors un grave dilemme : si elle se présentait nue devant d'autres hommes, ce serait une atteinte à sa vertu. Si elle refusait, c'était le déshonneur. Anasuya estima que ces trois personnes n’étaient sûrement pas des brahmanes quelconques, et elle pria son mari de l'aider. Il lui inspira l'idée qu’elle ne devait pas avoir peur de les servir sans vêtements car elle n'était pas affectée par la luxure. Comme ses invités lui demandaient d’être une mère pour eux, elle les considéra comme ses enfants. La pureté de sa pensée les transforma en trois bébés qu’elle nourrit au sein  avec son propre lait. Puis elle les coucha dans un berceau. Atri revint par la suite et fit l'éloge des trois bébés dormant dans le berceau.
Reprenant leur forme, les trois dieux offrirent une bénédiction au couple qui s'était montré si vertueux: le bonheur d’avoir un fils sage et droit. Les Dieux décidèrent de créer une forme combinée avec leur trois têtes et leurs six bras. Cette divinité à trois têtes fut nommée Dattatreya. La tête centrale représente Vishnu, la droite Shiva et la gauche Brahma.

Le nom de Dattareya est dérivé de "datta" qui signifie "donné". "Datta" vient du fait que les dieux de la Trinité divine ont donné une partie d’eux-mêmes pour créer ce fils. "Atreya" vient du nom du père, car il est le fils d'Atri.
Les chiens qui sont représentés avec Dattatreya sont en fait le symbole du parfait dévot, car ils sont fidèles à leur maître comme l’apprenant devrait être fidèle à son gourou.
Publié par dictionnaire sahaja yoga





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire