dimanche 23 décembre 2012

Les conditionnements de la religion chrétienne


« Donc, on doit comprendre que les conditionnements du catholicisme nous ont tellement rendus repoussants vis-à-vis de nous-mêmes que nous avons adopté l’attitude inverse qui est encore pire, bien pire que le conditionnement. Et vous entrez en contact avec ces personnes du matin jusqu'au soir. Soit ils sont freudiens ou ils sont soi-disant chrétiens, même après la Réalisation .... Donc, pour rendre justice au Christ, vous devez surmonter tous vos conditionnements, pour commencer, ceux du christianisme si vous en avez, ou si vous avez été freudien...

Maintenant, l'autre aspect, c’est le conditionnement de l'église. Il y a encore beaucoup de Sahaja Yogis, qui sont troublés par cela. Bien sûr, s’il faut sauver les chrétiens, les soi-disant chrétiens, il faut les sortir de ces conditionnements. Heureusement, nous avons quelqu'un qui écrit une thèse à ce sujet, comment ces choses sont dangereuses pour la société. Mais encore, personne ne se rend compte de ces activités "anti-christ". Conditionner est une activité "anti-christ". Le Christ est venu sur cette terre où Moïse a établi (les lois) du dharma (les règles de la justice et du devoir). Et après lui, un si grand nombre (de grands maîtres). Il pensait trouver des équilibrés et qu’il devait leur donner le message de sa Résurrection et de son ascension. C’est ainsi qu’il est venu sur Terre.
Mais ensuite, ils ont même créé des choses pires que la charia (les dix commandements); la charia est dans la Bible. Toutes ces lois sont dans la Bible où il est dit que celui qui fait ¨telle chose doit être tué, quelqu'un qui fait telle autre chose doit être décapité. Tout est dans la Bible. Vous voyez, tout ce que ces musulmans font est dans la Bible, vient de la Bible. Donc, pour neutraliser tout cela, monsieur Freud a commencé un autre style.

Pour nous, les lois divines nous lient parce que nous savons que c'est la seule façon de progresser. Ce n'est pas une contrainte, mais une acceptation volontaire que nous devons nous élever, que nous devons être bien, il n'y a pas de conditionnements avec Sahaja Yoga, mais c'est la façon dont nous nous améliorons. C'est ainsi que nous allons plus loin : nous acceptons la situation, et nous allons de l’avant avec elle. C'est pourquoi la Réalisation devrait vous donner cette force de combattre les activités "anti-christ" de votre esprit. Vous devez faire face à vous-même, c’est le point que Je soulève. Vous devez non seulement faire face à vous-même, mais vous devez faire face à la soi-disant société qui vous entoure, et voir par vous-même que ces conditionnements et ces activités "anti-christ" auxquels vous vous êtes adonnés, sont totalement préjudiciables à votre croissance et à votre ascension.
Et comme vous êtes des gens spéciaux qui ont obtenu leur Réalisation, il faut argumenter avec vous-même et parvenir à des conclusions appropriées. Il ne sert à rien d’argumenter avec les autres.
Comme vous le savez, avec les conditionnements, les gens se calment, ils ne parlent pas, mais le conditionnement continue de grandir à l'intérieur. Avec l’ego, les gens parlent trop et agressent les autres avec leurs conversations et l'ego se développe trop. Donc il faut être dans un état de témoin (distancié), cela signifie qu’à chaque fois que vous devez parler, il faut parler et quand il faut se taire, vous gardez le silence. Cela se passe au niveau du Vishuddhi. Au niveau de l’Agnya, vous devez réprouver tout ce qui est laid, extrême, sale. Parce que maintenant, une nouvelle sensibilité s’est développée en vous. Et une nouvelle sensibilité à la sainteté, à la bienveillance. Essayez d'améliorer cette bienveillance en vous ....

Nous sommes des gens ressuscités, le Christ nous a ressuscités, mais vous devez penser à quel point il doit travailler pour nous. Plus vous essayez d'être à l'unisson avec la négativité, plus vous lui nuisez, plus vous le torturez, plus vous le dérangez, celui qui est né dans la crèche, dans les circonstances les plus difficiles, alors que tout le monde exige du confort, celui qui dès le début a traversé une vie de dangers jusqu'à sa mort.
Sa naissance en elle-même, voyez-vous, s’est déroulée dans une étable. Aucun d'entre vous n’est né dans une étable. Et alors que les chrétiens sont tellement exigeants par rapport au confort, le plus surprenant, c’est que le Christ soit né dans une étable. Jésus-Christ est né une nuit très, très froide, avec pas grand-chose pour le couvrir: c’était une beauté étincelante. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours de Noël sur Eve, Pune, Inde, 24/12/1982
publié par dictionnaire sahaja yoga


1 commentaire:

hanumana a dit…

Merci pour avoir traduit ce texte dit par shri Mataji qui pour moi un nouvel èclairage sur moi meme.

Enregistrer un commentaire