mercredi 26 décembre 2012

La Réalisation collective

« Vous n’avez besoin que de sagesse et de la Réalisation. Et c'est ce qui se produit de nos jours, vous avez la Réalisation. C’est pourquoi, pour les Sahaja Yogis du monde entier, Pâques est l'événement le plus important: car si cela n'était pas arrivé, il n'aurait pas été possible de donner la Réalisation aux gens.
Je pense que Gavin va vous lire plus tard ce qui est écrit sur le Christ dans le Devi Bhagawata. Ce livre a été écrit il y a environ 14.000 ans par Markandeya (voir plus bas). Alors, imaginez, c’était il y a 14.000 ans! Il savait, tout comme Blake il était un visionnaire, ce qui allait se passer quand le Christ allait advenir. Mais il a été appelé Mahavishnou. Ce n'était pas Vishnou, c’était le fils de Vishnou. Et combien de chrétiens comprennent cet aspect de Pâques? Ils ne le comprennent pas.

Le christianisme d'aujourd'hui n'est rien d’autre qu’une activité mentale qui est morte, tout simplement absurde, tout comme n'importe quelle autre religion absurde. C’est devenu une autre religion idiote, stupide, qui n'a pas de sens. À moins d’obtenir la Réalisation, à moins de ressentir les vibrations, à moins de ressentir ce pouvoir divin qui vous entoure, comment allez-vous comprendre? Parce que c'est la seule chose qui soit vraie, c'est la seule chose qui soit réelle, et à moins de l’accomplir, comment en saurez-vous sur le Christ?

Et combattre au sujet du Christ, comment pouvez-vous le faire? Je ne comprends pas. Pour moi, c'est stupide, c’est partir à un autre extrême. Mais en fait, la chose que vous faites, c’est d'utiliser toutes ces incarnations pour vous entre-tuer. Pouvez-vous imaginer cela? Ces (révélations) qui sont apparues pour vous élever, pour faire de vous des êtres plus élevés, ces mêmes choses sont maintenant utilisées pour tuer, pour se tuer les uns les autres, pour faire tomber l'autre.
Tout au plus, si vous atteignez un point que vous ne comprenez pas, ils se mettent à vous dire "c'est un mystère." Quel mystère?
Avec Sahaja Yoga, il n'y a pas de mystère, tout est simplement là (devant vous). Pour moi, les êtres humains sont un mystère. Je ne les comprends pas. Je ne comprends pas.
La Résurrection du Christ doit maintenant être la résurrection collective, voilà ce qu’est le Maha Yoga (le yoga suprême). Cela doit être la Résurrection collective, et pour cette Résurrection collective, les Sahaja Yogis doivent d'abord décider d'être collectifs. Car grâce à l'éveil de la Kundalini, vous traversez (le chakra de l’Agnya), c’est certain, vous le traversez. Mais vous pénétrez dans une zone de collectivité et si vous ne permettez pas à cette collectivité de pénétrer en vous, alors vous décroissez. Supposons que vous atteigniez un état au-delà des éléments, un état où vous êtes un être collectif. Vous savez que vous êtes une partie intégrante du Tout. Vous êtes conscient que vous devez aider votre nez et vos yeux car vous êtes une partie intégrante du Tout. Vous arrivez à ce stade où vous comprenez: "je suis tout aussi important que les autres cellules. J’aide les autres cellules et elles doivent me soutenir. Nous sommes un. " Il devrait y avoir une totale concorde. Cette prise de conscience vient après la Réalisation ...
Mais, J'ai vu qu’après la Réalisation aussi, les gens ne peuvent pas sortir de leur coquille. Ils restent encore dans la coquille. Ils ne peuvent pas déployer leurs ailes, chanter, sortir de leur coquille et simplement voler. Ils ne peuvent pas le faire. Ils s’accrochent toujours à leur façon chiche de vivre, à une façon étroite, dans tous les domaines… »
Shri Mataji Nirmala Devi, puja de Paques, Londres, 11/04/1982

Le Devi Bhagavata Purana, littéralement le livre ancien de la Déesse, appelé aussi Shrimad Devi Bhagavatam ou Devi Bhagvatam, est l'un des travaux les plus importants concernant la Déesse, avec le Devi Mahatmya. C’est l’une des œuvres des Puranas qui décrivent la Devi, la Déesse, comme étant la fondatrice du monde, à l’instar de Brahman, l'Être suprême. C’est la Mère divine qui révèle sa forme universelle et décrit les moyens appropriés pour la vénérer, pratiquer le yoga, la méditation et les rituels. Le Devi Bhagavata Purana a probablement été écrit au Bengale, entre le XI et le XIV siècle avant J.C.

Ces deux livres décrivent la victoire de la déesse Durga sur le démon Mahishasura. Mais le Devi Bhagavata Purana se compose de 12 livres, skandhas, 318 chapitres et 18.000 versets. Il est attribué au mythique sage Vyasa, également considéré comme l'auteur du Mahabharata et qui aurait aussi divisé les Védas en quatre parties.

Le Devi Mahatmya, l'autre grand texte hindou et religieux décrivant la Devi, est plus récent, il date autour du V après J.C. Il a été composé en sanscrit par le sage Markandeya.
Shri Mataji mentionne donc Markandeya à une époque où il n’existait pas: est-ce une erreur ou Markandeya est-il une incarnation du sage Vyasa ?
Les dates sont flexibles dans l'histoire indienne. Les historiens modernes situent le Devi Mahatmya entre le I et le Ve siècle de notre ère, mais les traditionalistes le disent vieux de milliers d'années.

Beaucoup de textes anciens indiens sont attribués à Vyasa, bien qu'il soit évident que ces textes aient été développés sur plusieurs siècles et aient été le produit de nombreux auteurs au cours de leur évolution de la tradition orale. C’est la même chose pour nos écrits anciens comme les premiers romans de Chrétien de Troie ou l’Iliade et l’Odyssée d’Homère. Il existe aussi des versions régionales. Ainsi, il y aurait environ 300 versions du Ramayana.
Shri Mataji a aussi mentionné ailleurs que "Markandeya a écrit au sujet de la Kundalini il y a 14 000 ans"(programme public, Lewes, 1983).
Ce n'est pas seulement la date qui diffère, mais aussi l'auteur des textes: c'est Vyasa pour le Purana Devi Bhagavata et Markandeya pour le Devi Mahatmya. Tout le monde semble considérer le premier livre comme le plus ancien des 2. Et ces deux personnages sont célèbres en Inde. Mais le mythe se mélange souvent à la réalité.
Shri Mataji a dit que Vyasa pourrait être la même personnalité que William Blake.
De même, ces deux auteurs ont écrits plusieurs vers sur la victoire de Durga sur le buffle rakshasa, alors peut-être que Markandeya était une nouvelle incarnation de la même personnalité Vyasa.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire