mardi 13 novembre 2012

Troisième jour du Diwali, la naissance du Christ

Le Christ est né le troisième jour du Diwali, à minuit, lorsque la nuit est très noire à son maximum d’obscurité.

« Maintenant, il y a un autre chakra ici, où est mon (bindi), cette tache rouge. Nous en mettons tous un à cet endroit, mais nous ne savons pas pourquoi nous le mettons là. C'est le centre qui se trouve à l’endroit du croisement des nerfs optiques. On l’appelle le thalamus. Il est placé sur ce point. Et ce centre contrôle l’hypophyse et la glande pinéale, où l'hypophyse contrôle l'ego et la glande pinéale contrôle le super ego.
Un médecin connaît la glande pinéale et l’hypophyse, mais il ne va pas plus loin que ça pour savoir qu’elles contrôlent votre ego et votre super ego. Même s'il le savait, il ne saurait pas comment les contrôler. Or, avec Sahaja Yoga, vous pouvez voir qu’il y a deux ballons dans votre tête, vous pouvez les voir. Ils commencent à partir du Chakra du Vishuddhi ici, aux pétales, où règne Shri Krishna, dont le pouvoir est Radha. Et ils s’élèvent dans notre tête et se déplacent comme ça (sur les côtés). Il y a deux ballons qui recouvrent complètement la tête vers l'âge de 12 ans ou plus, complètement. La calcification est terminée à ce moment bien que le sentiment (d’ego) vienne plus tôt. Et c'est comme ça que vous développez une personnalité distincte. Vous êtes Monsieur "untel", il s'agit de Monsieur "untel", c'est l'articulation, vous êtes fait à partir de la coquille d'un oeuf. Vous êtes fait comme ça parce que vous devez grandir à l'intérieur de la coquille qu’est votre propre être. Vous êtes séparé, vous êtes une coquille. Vous êtes une coquille, il est une coquille. Et vous conservez la chaleur dans laquelle vous vous développez. A la fin, la coquille d’œuf se casse ici, et en sort une nouvelle personnalité, une nouvelle personne très différente de celle qui existait avant. C'est cela Sahaja Yoga.
Donc ce centre, qui est ici placé au point de croisement des nerfs optiques, s’appelle le chakra de l’Agnya, et la divinité qui y réside est Mahavishnou. Je ne sais pas jusqu'à quel point les gens ont lu à propos de la Devi, ou sur le Devi Mahatmya ou sur Markandeya ou même sur Adi Shankaracharya. Or, Mahavishnou est une création de Radhaji, il est le fils de Radha. Elle l'a créé à partir de l'essence de Shri Ganesha et d'une manière spéciale. Et cet enfant a été créé au stade de "Vaikuntha", aux cieux pourrait-on dire, et il s’est incarné sur cette terre en tant que Jésus-Christ. Le Seigneur Jésus-Christ n'était pas un être humain. Il a pris une forme humaine, mais son corps était totalement fait en chaitanya (vibrations). Il est complet, son corps était aussi complètement divin, spécialement créé par sa mère qui était Marie, mais qui était en fait Radha elle-même. Sita est devenue Radha, puis elle est devenue la mère du Christ. Elle est l’Adi Shakti. Marie n'est pas une femme ordinaire, elle est Radha. Et si vous lisez à propos de la naissance de Mahavishnou, vous saurez qu’il est exactement le même que le Christ. Le nom est Mahavishnou, et ici (au centre du cerveau) c'est celui du Christ.
Or Jésus-Christ …., Jésus ou Yeshu, c'est le nom de Yeshoda, donné par Radha à son fils. Nous disons Jésus ou Yeshu. Et "Krist" est son nom de famille. Le nom de Krishna vient du mot "Krishi." "Krishi" signifie "agriculture". Il est l'homme qui a semé la graine. Krishna est venu et il a semé la graine de cette conscience par laquelle vous devenez le "sakshi", le témoin de ce jeu, le témoin de cette pièce. Et le nom du Christ, c'est "krist", c'est le même que le nom de Krishna. Quand il parle de son père, il parle de Shri Krishna. Shri Krishna était son père. Puis il décrit, tout le temps, son père, c’est Shri Krishna. Et au stade de "Vaikuntha", il est décrit très clairement comment Shri Krishna est lui-même venu le bénir et lui dire : "tu seras placé encore plus haut que moi, parce que ton corps sera fait de chaitanya. " De même, il est fait de ce que Shri Ganesha est fait. Maintenant, si c’est vrai ou pas, parce que la plupart d'entre vous sont des Indiens ici, vous pouvez le contester. Vous pouvez. Je peux vous le prouver. Parce que c'est la même swastika, les ayurdas ou les armes de Shri Ganesha sont devenus "avyaktas" (latentes), elles ne sont pas manifestées, car il a utilisé une arme à la place de toutes les autres, c’est celle du pardon. Et c'est l'arme la plus puissante de toutes. Et c'est pourquoi, à ce stade (du chakra de l’Agnya) lorsque la Kundalini monte, vous devez dire son nom ou vous devez pardonner aux gens. Le pardon est la meilleure arme que Dieu nous ait donnée. Maintenant, c'est à vous de vérifier si ce que Je dis est correct ou non.
Mais la crucifixion n'est pas le message du Christ. La crucifixion est l'explication de ce que Krishna prêchait, c'est-à-dire que la "chaitanya" (les vibrations), la conscience divine ne disparaît pas, non, c’est "akshara" (impérissable, éternel), on ne peut le tuer. Vous ne pouvez pas le contrôler. Et cela devait être prouvé dans sa vie à travers sa Résurrection. La Résurrection est le message du Christ.»
Shri Mataji Nirmala Devi, Discours sur les différent Chakras et leurs Déités. Delhi, 22/02/1977

Les indiens appliquent souvent un point de " cumcum" rouge au milieu du front appelé " bindi" . Pour les femmes, c’est le signe hindouiste pour dire qu’elles sont mariées. Pour les hommes ou pour les femmes à certains moments de l’année, c'est un signe religieux. Mais à cette époque, en 1977, peu de Yogis indiens connaissent Jésus Christ et la religion chrétienne, ou son équivalent Mahavishnou. Les Yogis européens ne connaissent pas du tout Mahavishnou non plus et c’est pourquoi Shri Mataji explique le lien entre les deux.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire