jeudi 22 novembre 2012

Le mieux est l'ennemi du bien


« Vous devez tous vous soutenir les uns les autres, vous aider les uns aux autres, ne pas crier sur autrui et ne pas vous mettre en colère les uns contre les autres, vous faire mutuellement confiance, ne pas rechercher des défauts chez l’autre, vous traiter mutuellement avec respect et amour ....
Comment pouvez-vous rabaisser quiconque en disant : "ils ne sont pas bien" et "ils sont bien"? Si vous commencez à faire cela, quelqu'un d'autre va profiter de vous et vous rabaissera vraiment et vous aurez beaucoup de problèmes. N’ayez jamais de telles idées bizarres, que vous êtes meilleur que les autres, que vous pouvez faire mieux que les autres. Celui qui commence à faire "ce qui est mieux" est en train de faire le plus grand tort. Il n'y a pas de concurrence avec Sahaja Yoga. Abandonnez cette idée de compétition. Vous êtes des frères et des sœurs, il faut vous soutenir les uns les autres, vous aider mutuellement. Si quelqu’un va mal, essayez d’y remédier. Si vous voyez que quelqu'un va trop mal, utilisez la technique du "shoebeating"... 
S'il n'y a pas de respect mutuel, cette relation de frères et sœur ne vaut rien. C'est une relation très douce à laquelle vous n'avez malheureusement pas goûtée, mais en Inde, nous la connaissons. Nos frères donneraient leur vie pour nous et nous donnerions notre vie pour eux. Et nos frères ont tellement confiance en nous que si nous leur disons que "vous ne devriez pas faire ça" ils savent que nous disons cela pour les aider, et pas pour montrer notre grande importance ni pour faire un grand sermon, mais juste parce que nous les aimons. L'amitié est tellement fondée que si elle ne l’était pas, avec quel propos voudrions-nous fanfaronner ?
Aujourd'hui est, dans un sens, très important pour les frères et sœurs. Comment exprimez-vous votre relation frères-sœurs?...Comment pouvez-vous être individualistes ? Je vais vous donner un exemple simple. Nous avons dans notre maison une sorte de plante, qui ne pouvait se développer qu’à l'intérieur. Mais en été, on les met dehors et elles poussent bien. Mais l'hiver est arrivé tout d'un coup en une nuit, elles sont tous devenues très- absolument mortes, peut-on dire. Ainsi, le serviteur s'est fâché, il a dit:
-Que faire maintenant?
-Rentrez-les, ai-Je dit.
-Elles ne vont pas se développer.
-Rentrez-les, ai-Je dit, prenez-en 4 ou 5 et mettez-les ensemble.
Et elles se sont mises à bien repousser. Parce que ce qui manque chez quelqu’un est soutenu par une autre personne. Et ce soutien est si naturel et spontané qu’il s’écoule. Si vous essayez de corriger les autres, alors vous vous videz de votre énergie et de l'énergie d'une autre personne. Essayez simplement de les soutenir. C'est comme ça que ça marche et c'est comme cela que ça soutient, que cela nourrit. Je veux dire que c'est une expérience que vous pouvez aussi essayer à la maison. Si vous mettez quatre, cinq arbres ensemble, quand ils sont dans une condition fragile, ils poussent mieux. Pourquoi, quand nous faisons pousser nos jeunes arbres, nous les mettons ensemble? Pourquoi ne pas les mettre à part les uns des autres? Voyez, lorsque nous avons de petites graines et que nous devons en faire de jeunes arbres, nous ne les mettons jamais séparément, nous les mettons ensemble, dans un petit pot. Si vous les mettez séparément, ils ne sortiront jamais. Ensuite, ils sont conservés ensemble jusqu'à ce qu'ils grandissent. Quand ils ont grandi, alors seulement ils sont pris de ce groupe collectif pour être plantés séparément. N'avez-vous pas vu cela? Et cela, c'est la collectivité. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali Puja. Hampstead, Londres, 09/11/1980

Il est un proverbe qui dit "le mieux est l'ennemi du bien" c'est de cela dont parle Shri Mataji, il faut se méfier de vouloir faire le meilleur, car alors on risque d'en faire trop, de s'identifier à son ego et d'avoir un résultat désastreux.
Photo: arbre de vie d'Anne Marie Zilberman
http://art-monie.blogspot.fr/2009/08/anne-marie-zilberman.html

Publié par dictionnaire sahaja yoga


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire